Je marcherai d’un cœur parfait de David Hennebelle

 

Je marcherai d’un cœur parfait de David Hennebelle paru le 18 mars 2020 aux éditions Autrement. 16€90 ; 192 pages ; 12,1 x 19,9 cm.

4ème de couverture :

À Tibhirine, en 1938, des moines français s’installent dans un monastère perdu des contreforts de l’Atlas algérien. Les récoltes de leurs jardins sont généreuses et ils partagent avec leurs voisins les fruits qui s’y épanouissent – jusqu’à ce que les blessures béantes de l’Algérie ruinent cette harmonie.
Dans son deuxième roman, David Hennebelle revient sur la vie et la mort des moines de Tibhirine au cours de la décennie noire des années 1990. Il raconte avec grâce le quotidien ardent de ces chrétiens venus accomplir leur quête d’absolu en pays musulman. Des années d’engagement et de dévotion célébrées dans une ode aux paradis perdus, une peinture lumineuse bientôt noircie par l’aveuglement des hommes.

 

L’auteur : David Hennebelle est né en 1971 à Lille. Professeur agrégé et docteur en histoire, il s’est d’abord consacré à la recherche historique. Ses travaux ont porté sur l’histoire sociale et culturelle de la musique en Europe au XVIIIe siècle. En 2009, il met au jour un document inédit sur le séjour versaillais de Mozart de 1763-1764 (Revue de musicologie, 2009, 95/1, p. 195-196). En 2018, il décide de mettre un terme à ses activités de recherche historique pour se consacrer pleinement à la littérature. Son roman Mourir n’est pas de mise est lauréat 2018 du prix littéraire Georges Brassens.

 

 

 

 

Extrait :
Les mois passèrent. Rien n’y faisait. Sa faiblesse était grande. Il se renfermait, recroquevillé dans une vaine solitude. Aurait-il jamais sa place sur cette montagne escarpée ? Il se sentait affreusement lâche. Il pleurait ; il étouffait ses cris. Dieu ne lui parlait pas. Il voyait une ombre immense s’étendre sur lui. Frère Christian lui apporta son soutien. Il l’écoutait ; il craignait que la richesse intérieure qu’il entrevoyait ne se perde. Le renoncement s’imposait. Il en allait de sa vie. Il devait d’abord assurer sa vocation. Un jour peut-être, l’Atlas serait pour lui.

 

Les missives de Fanny H

Je marcherai d’un cœur parfait de David Hennebelle 

J’ai fait la connaissance de David Hennebelle lors d’une rencontre auteur à la librairie « Le marais du livre » à Hazebrouck. Il était venu présenter son deuxième roman « Je marcherai d’un cœur parfait ».

Cela faisait longtemps que j’avais entendu parler de ce massacre mais je ne connaissais pas bien ce sujet que je trouvais, cependant intéressant. Je souhaitais donc en savoir plus et ainsi mieux comprendre pourquoi un tel drame s’était produit. Je ne pensais pas repartir avec le livre mais comment faire autrement ? Car David Hennebelle est, comment dire… Habité totalement par cette histoire ! (Mais ça, je vous en reparlerai plus longuement dans un autre article).

La guerre d’Algérie est, pour moi, un pan de l’histoire assez méconnu. Je me rappelle ne pas en avoir entendu beaucoup parler ni au collège ni au lycée. Mais j’ en connaissais quand même quelques points politiques mais pas  d’ordre religieux. Et finalement tout est bien lié.

D’habitude, lors de la lecture d’un polar ou d’un thriller (mes lectures les plus courantes) j’ai toujours l’impression d’être présente avec les personnages principaux, d’être à leurs côtés, de vivre et ressentir ce qui se passe. Là ce fût différent, j’avais le sentiment d’observer et d’être là en tant que spectatrice. Il est vrai que le paysage et les lieux sont formidablement bien décrits. Je me voyais totalement là-bas.

Lors de l’achat du livre (petit bémol pour le prix, un peu cher pour moi), je l’ai trouvé léger en le feuilletant, j’ai vu quelques demi-pages et je fus déçue sur l’instant. Sans doute suis-je habituée à de plus grands pavés. Mais finalement, je me suis rendue compte que c’était nécessaire dans la lecture afin de poser, peser les phrases et l’atmosphère. Il fallait être patient afin de comprendre le cheminement et le pourquoi. Vivre avec eux.

L’auteur a passé énormément de temps pour ses recherches et il nous livre un récit très juste et bien construit. Cette histoire est terrible et si triste. Les moines apportaient énormément à la population locale qui voyait en eux des piliers de la vie quotidienne. Malheureusement de nos jours, l’Homme tue encore pour des histoires de religion… Et vous, avez-vous envie d’en savoir plus et de partager le quotidien de ces frères ?

 

3 réflexions sur “Je marcherai d’un cœur parfait de David Hennebelle

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s