Papote d’auteur Mamie Danièle était avec Bruno Bouzounie

Papote d’auteur

Mamie Danièle était avec Bruno Bouzounie

A l’occasion de la sortie de son nouveau roman, Furies,  Bruno Bouzounie  se confie à Dany

Né en 1962 à Bergerac, Bruno Bouzounie vit dans le Sud-Ouest avec son épouse et ses quatre enfants. Après des études en sciences économiques, il intègre l’Education Nationale où il exerce aujourd’hui en tant qu’enseignant spécialisé au près des enfants en difficulté. « Au bout de la nuit »  son premier roman .

Allez c’est parti pour les petites indiscrétions de Dany


Dany : Bonjour Bruno, merci de venir nous rendre visite sur le collectif polar !

Bruno Bouzounie : Bonjour Danièle

Merci à vous surtout pour votre invitation. J’espère que tout va bien se passer. 

 

Dany : On a déjà fait pas mal de travail la dernière fois puisque tu avais été en résidence surveillée le 30 avril … on va mettre nos fiches à jour !

Bruno : Très bien. Je suis prêt.

Dany : Alors est-ce que des choses ont changé dans ta vie avec cette période troublée que nous traversons ?

Bruno : Pas vraiment. Je vis déjà pas mal replié sur moi depuis très longtemps. Mes relations se limitent souvent à un cercle très restreint. Mais je comprends que, pour ceux qui sont dépendants des relations sociales, cela ait pu être traumatisant.

Dany : Tu nous avais annoncé la publication de ton deuxième roman … ça y est : nous y sommes

Bruno : Oui effectivement. Furies est sorti en avant-première ce week-end (NDLR : le 22 août – les propos ont été recueillis le 24/08) à Mont de Marsan grâce à l’implication et le soutien de la Librairie Lacoste (Pépita Sonatine) et la diligence de mon éditrice qui a réussi un tour de force d’obtenir le roman 18 jours avant sa sortie nationale officielle.

Dany : La sortie officielle est pour quand ?

Bruno : Elle est prévue pour le 10 septembre.

Dany : Est-ce qu’il y a plus de stress pour le deuxième bébé ?

Bruno : Plus ou moins. Bien sûr on espère toujours confirmer et ne pas décevoir ceux qui étaient au rendez-vous du premier.

Dany : Justement l’accueil d’Au bout de la nuit a été plutôt bon … mais la disparition des salons t’a-t-elle affectée dans ta relation avec les lecteurs ?

Bruno : Bien sûr… Ce fut très dommageable car le premier semestre de l’année était rempli d’espaces dédicace et de salons prometteurs dont certains avec une forte renommée. Malgré cela, beaucoup de lecteurs ont continué à me témoigner leur engouement via les réseaux et je les en remercie de tout cœur.

Dany : Reste à confirmer tu l’as dit … nous t’attendons !

Tu avais évoqué très succinctement ce nouveau roman en avril alors, passons aux choses sérieuses … où, quand, qui, quoi dans l’ordre que tu souhaites …

Bruno : Alors…

Furies a pour théâtre une petite ville thermale imaginaire du sud-ouest où un flic à bout de souffle va devoir faire face à ses démons pour espérer élucider une série de meurtres aux mises en scène très particulières.

Le roman s’articule en 2 actes et 3 temporalités où les personnages évoqués vont peu à peu donner une cohérence à toute l’affaire à la manière d’un puzzle.

Dany : Comment as-tu construit ton intrigue, qu’est-ce qui t’es apparu incontournable en premier ? Le lieu, les personnages, le mode opératoire ?

Bruno : Un roman c’est d’abord une intrigue simple, épurée qui tient en 2 ou 3 lignes. Puis le choix du lieu s’est imposé (les lecteurs d’Au bout de la nuit comprendront au fil des allusions). Ensuite est né Antoine Meyer, flic déchu et désabusé qui va faire équipe avec une jeune lieutenant de gendarmerie pour retrouver une raison de croire en des jours meilleurs.

L’antagoniste dont je tairai évidemment le nom était là dès la première heure.

Les autres personnages sont venus se greffer peu à peu suivant les besoins de l’intrigue.

Dany : Avec le grand nombre de duos de flics sur le marché, ce doit être difficile de faire dans l’originalité ? Comment as-tu construit tes personnages ?

Bruno : Justement.. en ne cherchant en aucune façon à me démarquer. Je n’ai plagié personne mais je n’ai pas la prétention d’avoir trouvé un duo original. Meyer et Baldi sont ce qu’ils sont avec leurs qualités et leurs faiblesses, et c’est de ce cocktail que finira par naître une relative osmose qui séduira, je l’espère, les lecteurs.

Dany : Est-ce que tu as en projet de faire un jour une série avec des héros récurrents ?

Bruno : La question me fait sourire (gentiment bien sûr) puisque Furies bénéficie d’une fin ouverte, à la manière de Au bout de la nuit, et que le prochain opus mettra en scène un inévitable face à face Damien Sarde / Antoine Meyer.

Dany : En voilà une bonne nouvelle !

Peux-tu aller plus loin que ta 4ème de couverture dans tes confidences ?

Bruno : Quelle 4ème ? Celle de Furies ?

Dany : oui …

Automne 2010, au coeur d’une forêt landaise. Anna Baldi, lieutenant de gendarmerie, se rend sur les lieux d’un crime. Un homme a été supplicié et tué. Un galet a été déposé près du cadavre, comme signature du meurtrier. Anna doit collaborer avec Antoine Meyer, un policier solitaire et porté sur l’alcool. Les meurtres se multiplient sans lien apparent et semblent liés à l’adolescence des victimes.

Bruno : Personnellement je pense qu’aller plus loin serait déjà spoiler le roman.

Dany : Bien cependant tu peux nous donner 3 bonnes raisons de lire « Furies » ?

Bruno : Furies c’est

  1. Un polar à suspense qui s’appuie sur 2 enquêtes (une en 2009, une en 2010) aux conséquences effroyables pour certains personnages.

  2. C’est un voyage dans le temps et dans l’espace qui prouve que chacun de nos actes conditionne notre avenir.

  3. Comme pourAu bout de la nuit, c’est une, sinon plusieurs histoires d’amour à des degrés divers qui ne devraient pas laisser indifférent.

J’ai aimé ce livre, j’ai aimé l’écrire… Chaque page.. Tout autant sinon plus que le premier.

Dany : Où en est ton troisième ? Une date ? Un éditeur ?

Bruno : À l’état embryonnaire… À l’écriture à compter de septembre pour une possible parution l’année prochaine à la même époque, si mon éditrice me renouvelle sa confiance.

Dany : Des salons programmés dans ton agenda ?

Bruno : Des dédicaces surtout…

13 septembre à Biscarrosse

19 septembre à Libourne

26 septembre à Arcachon

Bergerac le 17 octobre.

Le 6 décembre au Cultura de Bègles.

En 2021 : Le salon de Fargues St Hilaire sera probablement le temps fort du calendrier.

Sans oublier le 5 juillet au salon du Verdoyer chez mon ami Raphaël Grangier.

Et le calendrier continue de se remplir.

Dany : Avant de nous quitter, y aurait-il une question à laquelle tu aurais aimé répondre mais que je ne t’ai pas posée ?

Bruno : Pourquoi Furies ?

À vous de le découvrir maintenant 

Dany : C’est ta réponse ?

Donc si j’ai tout compris, rendez-vous chez votre libraire préféré le 10 septembre prochain et si vous avez des doutes, réservez votre exemplaire !

Bruno : C’est ça. Merci pour le temps que vous m’avez consacré et l’intérêt porté à mes romans.

Dany : Merci Bruno pour ce temps consacré au collectif polar. Au plaisir de se voir bientôt puisque nos RDV ont fait flop !

Bruno : Avec plaisir.

 

Le livre :

Furies,  Bruno Bouzounie

Antoine Meyer, commandant à la SRPJ de Bordeaux, est un flic au passé douloureux qui survit entre solitude et alcool. Lorsque le procureur lui octroie une dernière chance de refaire surface, Meyer est loin de s’imaginer ce qui l’attend dans une ville thermale du sud-ouest. Des meurtres horribles dépourvus de mobiles apparents, des souvenirs insupportables qui s’invitent sans crier gare et un mal insidieux qui se propage au fil des jours. Et si les racines de cette affaire prenaient vie dans un été ancien contraint à l’oubli ?

 

3 réflexions sur “Papote d’auteur Mamie Danièle était avec Bruno Bouzounie

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s