Challenge Polar et thriller 2020-2021 avec Sharon, 1er bilan de fin d’été

1er bilan de fin d’été pour le Challenge polar et thriller 2020-2021 avec Sharon, 

Vous le savez cette année je tente le coup

Et je participe au Challenge polar et thriller 2020-2021 avec Sharon

Le but c’est de partager nos lectures autour du polar et du thriller.

Mais mon problème c’est d’arriver à chroniquer toutes mes lectures afin de vous les faire découvrir.

Lire, ça, il n’y a pas de soucis. Mais avoir le temps de faire un retour de tous ces livres avalés, là ça coince.

Aussi pour tenir à jour le challenge je vous propose deux choses. Une de faire des petits bilans réguliers pour faire un point sur mes partages et deux, de vous proposer tout aussi régulièrement un petit article sur mes lectures non encore chroniquées.

Comme cela vous ne manquerai rien de mes aventures livresques. Alors commençons par mon 1er bilan « Challenge polar et thriller 2020-2021 avec Sharon »

Quelles ont été mes lectures chroniquées de juillet- aôut ?

1 : L’homme de la plaine du nord, Sonja Delzongle

L’homme de la plaine du nord, Sonja Delzongle

De retour à New York, la célèbre profileuse Hanah Baxter espérait reprendre le cours d’une vie normale, ou presque… Mais on n’échappe pas à son destin, encore moins à son passé, et celui d’Hanah est peuplé de démons. Baxter fait l’objet d’un mandat d’arrêt international, accusée d’un meurtre commis vingt ans auparavant, celui de son mentor, Anton Vifkin.
Rapatriée en Belgique, Hanah accepte de collaborer avec le commissaire Peeters, chargé de rouvrir l’enquête. La découverte d’un homme dévoré par des pit-bulls en pleine forêt de Seignes les lance sur la piste d’un manoir qui semble étrangement familier à Baxter. Elle est déjà venue ici, du temps de Vifkin.
Tandis qu’Hanah et Peeters se débattent en plein mystère, quelqu’un les guette. Un tueur redoutable, à qui il reste une dernière balle passée à l’or fin, la balle qui aurait dû atteindre Hanah vingt ans plus tôt…

Effrayant, troublant, ténébreux, ainsi va le monde selon Hanah Baxter

Le Temps des Hordes – Menaces de   Anouk Langaney

Ils sont sept. Sept collégiens. Chacun possède un « don », caché,
unique en son genre.
Alors que des évènements catastrophiques s’annoncent, ils vont
devoir former une équipe solide. Ils ne le savent pas encore mais
c’est pour cela qu’ils ont été « choisis »… pour constituer la Horde.
Un passionnant roman jeunesse, d’anticipation et d’initiation.
Grand Ajaccio, 2036.
Un collège flambant neuf, sur les pentes du mont Gozzi. La vue est grandiose, le ciel sombre et le vent brûlant.
Pierre est en troisième K. C’est un mec sympa, Pierre, mais il est bizarre.
Il croit que les rochers lui parlent ! Et il vaut mieux ne pas trop se moquer
de lui, sinon… disons qu’il a du mal à se maîtriser. C’est comme ça qu’il
s’est fait virer, d’ailleurs.
Il a promis de faire un effort. Même si cette Louna, qui vient de
débarquer de Paris, la ramène un peu trop et lui tape sur les nerfs ! Mais
ses défauts, comme ceux de Pierre, ne cachent-ils pas une sorte de
don ?
Il faut l’espérer, car les menaces grondent : très vite, Louna, Pierre et
certains de leurs proches vont devoir puiser dans leurs propres failles
des forces hors du commun.
Autour d’eux, les catastrophes s’enchaînent et de sinistres prédateurs
traquent les plus faibles…
Ils n’auront pas le choix : pour survivre, il leur faudra s’unir et devenir
des héros ou — qui sait ? — des monstres.
L’heure est venue de former la Horde.

Le sourire du scorpion de Patrice Gain 

Tom, sa soeur jumelle Luna et leurs parents s’engagent dans le canyon de la Tara en raft. Une belle étape de plus dans leur vie nomade. Pourtant, malgré les paysages monténégrins époustouflants, la complicité familiale et la présence rassurante de Goran, leur guide serbe, la tension envahit peu à peu le canyon et le drame frappe, sans appel. Du haut de ses quinze ans, Tom prend de plein fouet la violence du deuil et de la solitude. Mais, en dépit du chaos qui lui tient désormais lieu de vie, il ne peut s’empêcher de retracer les événements et le doute s’immisce : ne sont-ils pas les victimes d’une histoire bien plus grande que la leur ?

4 : Zone d’anomalie de Andriy Kokotukha 

Zone d’anomalie

À cause de l’explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl, Tamara Tomilina n’a jamais connu son village natal, Pidlisné, au nord de l’Ukraine. Sa mère et tous les habitants avaient été évacués. Mais depuis quelque temps, la nuit, Tamara perçoit un irrésistible appel de ce lieu où elle n’a pourtant jamais mis les pieds. Elle a entendu dire que d’autres avaient ressenti la même chose, s’étaient rendus sur place et avalent disparu dans la zone de Tchernobyl. Elle entre alors en contact avec un journaliste de Faits incroyables, Victor Chamray, pour qu’il publie son histoire. Il accepte mais il est peu convaincu par les allusions de la jeune femme à des événements surnaturels.

Le lendemain de la parution, Tamara disparaît. Victor décide de se rendre à Pidlisné et de mener l’enquête. Lorsqu’il est kidnappé et menacé, il comprend vite qu’il a mis le doigt dans un engrenage bien plus inquiétant et réel que les prétendus fantômes de Tamara…

5 : Terres fauves de Patrice Gain

Terres fauves

« Quand le soleil est passé derrière les sommets et que les eaux de la baie sont devenues noires, j’ai compris que personne ne reviendrait me chercher. »

Missionné par son éditeur, David McCae, écrivain new-yorkais, se retrouve parachuté du jour au lendemain en Alaska pour terminer les Mémoires du gouverneur de l’État de NY. Afin d’étoffer son livre d’un chapitre élogieux, il doit recueillir les confidences d’un alpiniste de renommée mondiale et ami proche de l’homme politique. Mais tout ne se passe pas comme prévu.

Plus adepte du lever de coude que de l’amabilité, l’aventurier n’en est pas moins disert et David en apprend beaucoup. Trop. Seul et démuni, dans une nature austère et glaciale, le prête-plume va devoir apprendre à sauver sa peau…

6 : Nous n’irons plus au bois, Mary Higgins Clark,

Une lecture commune avec 6 autres blogueurs

Laurie Kenyon, vingt et un ans, est arrêtée pour le meurtre de son professeur. Tout l’accuse. Cependant, elle ne se souvient de rien. Sa soeur, Sarah, refuse de croire que Laurie est coupable. Avec l’aide d’un psychiatre, elle va peu à peu faire revivre le terrible passé de Laurie : son enlèvement à quatre ans, les violences qu’elle a subies, les graves troubles de la personnalité qu’elle a développés depuis, à son insu. Mais le danger rôde à nouveau : le couple kidnappeur, qui a retrouvé sa trace, redoute ses révélations…

La romancière de La Nuit du renard, Grand Prix de littérature policière 1980, nous entraîne dans un suspense où se mêlent à chaque page l’angoisse, les cauchemars de l’enfance, la folie.

Mary Higgins Clark nous entraîne dans une intrigue fascinante. Terrifiant, mené avec une subtilité rare et impitoyable jusqu’au suspense le plus insoutenable, c’est là un chef-d’œuvre de thriller psychologique.

7 : Une brume si légère de Sandrine Collette

À propos

Une nouvelle de Sandrine Collette (grand prix de littérature policière, prix Landerneau du polar), inédite en numérique.

Ici, on vit dans des voitures. Une ville de voitures – vieilles, cabossées, ringardes, où la société parque ses miséreux. On l’appelle La Casse. Coincée dans une vallée, fermée d’un côté par un barrage hydraulique, de l’autre par une grille longue de quatre cents mètres. C’est là que Jo atterrit, après une longue dégringolade : divorce, chômage, solitude, misère. A bout de forces, la jeune femme se voit attribuer son nouveau logement, une Peugeot 306 grise. Comment trouver des raisons de vivre, dans ce bidonville rappelant « la préhistoire, version Mad Max ou pire » ? Mais il y a Ada, la vieille aux mains apaisantes et aux herbes puissantes. Mais il y a Nathan, un des gardiens de la Casse, aux cheveux noirs et lisses, au regard d’oiseau de proie. Et Jo se prend à y croire encore. L’amour, l’espoir, pourraient trouver leur place, même dans cet enfer. Bien sûr, c’est un rêve impossible.

8 : Tra@que sur le Web, Didier Fossey

Sur Internet, les sites de rencontres se sont multipliés et, pour des millions d’internautes, sont devenus aujourd’hui un moyen de communication…
Mais aussi un formidable vivier pour des prédateurs en recherche d’une proie. Quand le premier cadavre d’une femme atrocement mutilée est découvert dans le 13e arrondissement à Paris, le commandant Boris Le Guenn est loin d’imaginer où va le conduire cette affaire.
Très vite, il comprend qu’il est confronté à un tueur en série organisé, méthodique, et qui ne laisse aucune trace derrière lui. Et Internet semble être le lien entre les victimes.
C’est une enquête d’un genre nouveau qui se présente à Le Guenn et à son équipe qui vont apprendre qu’il ne faut pas se laisser piéger par les apparences.
Un thriller haletant qui vous fera passer une nuit blanche à coup sûr !

La série des trois premières enquêtes est disponible en format numérique pour 9.99 €

9 : Les rues de Santiago de Boris Quercia

Il fait froid, il est six heures du matin et Santiago n’a pas envie de tuer qui que ce soit. Le problème, c’est qu’il est flic. Qu’il est sur le point d’arrêter une bande de délinquants, dangereux mais peu expérimentés, et que les délinquants inexpérimentés font toujours n’importe quoi…

Après avoir abattu un jeune homme de quinze ans lors d’une arrestation musclée, Santiago Quiñones, flic à Santiago du Chili, erre dans les rues de sa ville en traînant son dégoût. C’est ainsi qu’il croise le chemin de la belle Ema Marin, une courtière en assurances qui semble savoir beaucoup de choses sur son passé…

Les rues de Santiago c’est l’histoire d’un flic qui tente d’échapper à la vengeance d’un gang et aux soupçons de sa direction.

10 : Meurtres à Adarassane de Dounia Charaf

Meurtres à Adarassane

Exilée loin de Casablanca et de son commissariat pour raisons disciplinaires, Assia se retrouve dans un petit poste où, lui assure-t-on, il ne se passe jamais rien. Car ici, ce n’est pas Darbida, lui serine-t-on. Désorientée dans une société rurale si différente de celle de sa grande ville natale, elle tente de s’insérer dans une équipe masculine où son chef ne voit les agents du sexe féminin.

Mais voilà qu’une jeune fille violemment agressée disparaît de l’hôpital et que des petits garçons sont portés disparus. Une occasion de prouver son savoir-faire et de gagner une promotion qui lui permettra de retourner dans sa famille et sa ville natale ? Têtue, elle va tout tenter, malgré les ordres, pour résoudre ces affaires.

 11 : Propriété privée – Julia Deck

propriété privé deck juliaIl était temps de devenir propriétaires. Soucieux de notre empreinte environnementale, nous voulions une construction peu énergivore, bâtie en matériaux durables. Aux confins de la ville se tramaient des écoquartiers. Notre choix s’est porté sur une petite commune en plein essor. Nous étions sûrs de réaliser un bon investissement.

Plusieurs mois avant de déménager, nous avons mesuré nos meubles, découpé des bouts de papier pour les représenter à l’échelle. Sur la table de la cuisine, nous déroulions les plans des architectes, et nous jouions à déplacer la bibliothèque, le canapé, à la recherche des emplacements les plus astucieux. Nous étions impatients de vivre enfin chez nous.

Et peut-être aurions-nous réalisé notre rêve si, une semaine après notre installation, les Lecoq n’avaient emménagé de l’autre côté du mur.

12 : Pièces Détachées, Phoebe Morgan

Pièces Détachées de  Phoebe MorganCorinne, Londonienne de 34 ans, a déjà eu recours à trois FIV. Mais cette fois, elle en est sûre, c’est la bonne. Elle va tomber enceinte. Cette cheminée miniature en terre cuite, qu’elle découvre un matin sur le pas de sa porte, n’est-elle pas un signe du destin ?

Cette cheminée coiffait le toit de la maison de poupée que son père adoré – célèbre architecte décédé il y a bientôt un an – avait construite pour elle et sa soeur Ashley quand elles étaient enfants.

Bientôt, d’autres éléments de cette maison de poupée font leur apparition : une petite porte bleue sur le clavier de son ordinateur, un minuscule cheval à bascule sur son oreiller…

Corinne prend peur. Qui s’introduit chez elle ? Qui l’espionne ? La même personne qui passe des coups de téléphone anonymes à Ashley ? Y a-t-il encore quelqu’un en qui la jeune femme puisse avoir confiance ?

Et je ne pouvais pas vous parler du grand retour de la revue ALIBI

13 : Alibi le mag

Voilà c’est tout pour Juillet-Août, on se retrouve en octobre ou novembre pour d’autres aventures. MAis avnt cela comme promis je viendrai vous parler de quelques-unes de mes autres lectures.

20 réflexions sur “Challenge Polar et thriller 2020-2021 avec Sharon, 1er bilan de fin d’été

  1. Rhôô, mais tu as écrit sur ma bannière !! T’as pas honte ?? 😆

    L’homme de la plaine du ch’nord, je voudrais le lire, pour revenir à Hanah Baxter avec lequel ça n’avait pas collé dès le premier roman. J’étais revenue à l’auteur avec Boréal, j’avais recollé les morceaux, ouf ! 😀

    Ça fait quelques titres que je me dis que je vais revenir à Hanah Baxter et je ne le fais pas, ce n’est pas bien, je sais… Mince, je pourrais faire de la politique je fais déjà des fausses promesses 😆

    Aimé par 1 personne

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s