Restons groupé-e-s : l’ITW d’une Administratrice de groupe Facebook 6 : Annie Soyer des Plumes Noires

Restons groupé-e-s : l’ITW d’une Administratrice de groupe Facebook 6 :

Annie Soyer des Plumes Noires

ITW Administratrice groupe FB

1ère Partie

Ge : Bonjour Annie, es-tu prête à être soumise à la question ?

 Annie : Oui, go !

Ge : alors ici on va, je vais essayer de comprendre comment on en arrive à créer un groupe Facebook et comment on anime celui-ci.

Mais avant cela je sais mes lecteurs et lectrices sont curieux

Alors, peux-tu te présenter ? je veux tout savoir, ta scolarité, ton parcours pro, ton âge, oui je le demande même aux dames ! Surtout quand elle aime le noir !

 

   Ok, alors j’ai eu une vie un peu compliquée depuis mes 5 ans, je ne m’étendrai pas dessus, j’ai mis un mur entre mon passé et moi, mais je dois dire que cela m’a appris à être forte dans la vie et à faire face aux problèmes. Je suis allée jusqu’en Terminale, section Langues et Lettres.

   Mon âge ? 58… bientôt 60 hein, pfffffffff

Ge : Dis-moi : Quelle place avait la lecture dans ton milieu familial ?

 

Notre père nous a toujours mis des livres entre les mains si on voulait, toujours des livres plutôt sur la nature ou les sciences. Lorsque j’ai su lire j’ai demandé la bibliothèque Rose, puis verte, etc. À la fin du collège je me suis tournée vers les grands classiques, et j’ai pratiquement tout lu. J’ai juste abandonné Proust. Je n’ai jamais réussi à le reprendre.

 Une autre personne m’a donné le goût de la lecture, mais aussi du français en général, et de l’orthographe en particulier. En 5ème j’avais un prof de français, Monsieur Facon. Il mesurait 2m07 et roulait en Austin mini. Il était extra, et m’a donné l’envie d’apprendre pour ne pas faire de faute. J’adorais cette matière.

 

Ge : Comment abordait-on le livre chez toi ?

 

Les livres ont toujours eu une très grande place à la maison, et nous avons appris tout jeunes à les respecter. C’est pour cela qu’aujourd’hui je ne tolère aucune page cornée ou sale, sur laquelle on trouve des écritures etc. (clin d’œil à Sacha Erbel) Et ma fille est pareil hihihi

 

Ge : Veux-tu bien me montrer ta/tes bibliothéque (s) :

Et m’expliquer comment elles fonctionnent, comment elles sont rangées ?

    Alors là c’est un peu compliqué hihihi, c’est en tout premier celle de ma fille, et elle est en mode remaniement, d’autant que la place manque cruellement. On a une partie Fantasy, mangas (ça c’est plus pour ma fille), ensuite viennent les thrillers et polars. Les bibliothèques sont plus chez elle.

 

Ge : Et le livre et la lecture pour toi c’est quoi ?

 Essentiel dans ma vie. Je ne peux pas ne pas lire. Je lis le matin (j’avoue avoir le temps pour ça, les enfants sont adultes) et le soir. Impensable de dormir sans avoir lu, je ne peux pas. C’est vital.

 

 Ge : Es-tu papier ou numérique ?

 Papier, sans hésitation. Cependant j’ai également une liseuse, car quand je dois aller chez le médecin, ou lorsque j’allais à Paris pour raison de santé, je prenais la liseuse. Comme ça je ne prenais pas le risque d’abîmer nos livres. De plus, lire dans le papier me fait ressentir beaucoup plus fort ce que l’auteur veut faire passer.

Ge : En parlant de bibliothèque, vas-tu ou es-tu allée en bibliothèque ?

 Au collège et au lycée, j’y étais toujours fourrée, pour lire ou y travailler. Aujourd’hui, la bibliothèque est trop loin, et j’ai déjà une PAL immense, alors…

 

Ge : Si oui qui as-tu trouvé, que t’ont-elles apportée ?

J’aimais l’ambiance calfeutrée et tranquille. C’était un peu un havre de paix, surtout pendant la période Lycée. Je n’en dirai pas plus.

 

Ge : As-tu une librairie attitrée ? Une ou plusieurs d’abord. Une ou tu achètes tes bouquins ?

 Une librairie attitrée, non, d’autant que je suis éloignée de tout. Je suis à un peu plus de 30mn de toute librairie.

 

Ge : Où achètes-tu principalement tes bouquins. (Ça peut-être dans différent lieu, par exemple, moi c’est dans ma librairie de quartier, dans les librairies où je vais voir des auteurs, des librairies que je visite en vacances. Et aussi énormément sur les festivals et les salons où je vais. Parfois même c’est dans ma bibliothèque quand je reçois des auteurs…mais là c’est une libraire qui vient vendre les bouquins à la biblio pour l’occasion)

 

En Salons bien sûr, et en Fnac (là c’est ma fille qui s’en charge). Également France Loisirs pour les exclues (et là je passe par ma fille de cœur, la meilleure amie de ma fille). Comme je suis loin de tout, je prends également sur Amazon, qui, malgré ce qu’on peut dire, est un très bon tremplin pour les auto-édités. C’est comme ça que j’ai découvrir de supers auteurs, et lire de magnifiques pépites.

 

2ième Partie

 

 

Ge :  Bon passons aux choses sérieux, tu es toujours prête ?

 Oui (sourire)

 

Ge : Combien de livre lis-tu par semaine, par mois, par ans ?

 Je vais dire entre 8 et 10 livres par mois. Parfois plus, tout dépend du nombre de pages.

 

 Ge : Tiens-tu décompte précis de tes lectures ?

 Oui, j’ai un cahier pour ça

 

Ge : As-tu une PAL ?

 Oui, énorme (clin d’œil)

 

Ge : Combien de livre dans ta PAL ?

 Oula, je dirais environ 100 livres (à la maison, et quelques-uns chez ma fille)

 

Ge : Pour toi c’est quoi ta PAL, quelles relations entretiens-tu avec elle ? Comment la vis-tu ?

   Quand je regarde ma PAL, je me dis que je ne risque pas de tombe en panne lol. Tomber en panne serait la pire des situations pour moi.

    Dans ma PAL il y a des livres impératifs à lire, mais aussi des livres moins importants. Ils ne sont juste pas prioritaires.

 

Ge : Alors…. Et le polar dans tout ça ? Pourquoi tu en lis ? as-tu un rapport particulier avec le genre. (J’entends par polar tout ce qui a attrait aux littératures policières, du roman de procédure, au roman noir en passant par tous les types de thrillers…)

   

    THE livre qui m’a fait aimer le thriller fut Le chuchoteur, de Donato Carrisi. J’avais aimé l’écriture, l’évolution des personnages dans l’histoire, tout ce que j’ai pu ressentir en le lisant, bref, c’est grâce à ce livre qu’est né mon amour pour le thriller et le polar. J’aime l’univers policier, les enquêtes, le côté police scientifique, etc.

 

   Cela dit, je lis aussi des livres historiques (j’adore l’Histoire)

  

Ge : dis-nous, quels sont tes auteurs favoris ?

 Oula il y en a tellement… Si je devais n’en choisir que quelques-uns, je citerais Eric Quesnel (qui est ma plus belle découverte), Olivier Norek, Patrick Bauwen, Gilles Caillot, Ghislain Gilberti, Mattias Köping, Angelina Delcroix, Armelle Carbonel,  Jean Dardi, Laurent Loison, Jacques Saussey, Jack-Laurent Amar… En fait, il y en a tellement qu’un jour, il faudra que j’en fasse la liste hihihi

 

Ge : Peux-tu nous parler de 5 livres qui t’auraient marqué ces dernières années

 La quadrilogie de Gilles Caillot

Le maître des énigmes (et suivants) de Eric Quesnel (j’attends le tome 4)

Surface (entre autres, bien sûr) de Olivier Norek

Les sept stigmates (et suivants) de Jean Dardi

Ne la réveillez pas (et suivants) de Angélina Delcroix

Et plein d’autres

 

Ge : Fréquentes-tu les festivals et autres salons…Si oui depuis quand ?

    Je ne conduis pas alors je suis limitée. J’t vais avec ma fille et aussi ma sœur.  Je peux citer le Salon de Nemours, celui de Sens, celui d’Ozouer-le-Voulgis. Nous sommes allées il y a 2 ans à celui de Villeneuve les avignons.

 

Ge : Que t’apportent ces salons, ces rencontres ?

 C’est un bonheur de pouvoir rencontrer ses auteurs, en découvrir d’autres, avoir des moments de convivialité, c’est inestimable. Mon plus grand bonheur est d’organiser les repas auteurs/lecteurs lors du Salon de Nemours.

  

3ième Partie

 

  Ge : Nous voilà dans le dur, on va sans doute enfin comment pourquoi, et comment on en vient à créer un groupe facebook.

 Alors dis-moi qu’est ce qui t’a poussée à créer un groupe FB

En fait, le groupe existait déjà, mais il ne vivait pas. Je me suis aperçue un jour que l’administrateur en était parti en douce. J’ai pensé que je ne devais pas laisser mourir ce groupe, et qu’il devait servir la cause des auteurs.

 

 Ge : Comment ont choisi le nom de ce groupe ?

 Lorsque Sylvie m’a rejointe, peu après, nous avons réfléchi à des noms et nous avons pensé à les soumettre aux membres sous forme de sondage. Chacun pouvait en proposer. Nous sommes très ouvertes, et aimons bien mettre à contribution les membres.

Les plumes noires sont largement sorties du lot.

 

Ge : Quel est le but de votre de votre groupe ?

 Notre but, à Sylvie et moi, est qu’il doit servir à faire connaître les auteurs, édités comme auto-édités, à permettre des rencontres entres auteurs et membres, etc.

Ce groupe n’est pas seulement le nôtre, mais c’est celui de tous.

 

 

Ge : Comment fonctionne « votre groupe »

 Nous essayons de faire participer au maximum les membres et les auteurs. Ces derniers peuvent venir parler de leurs livres, faire leur pub quand ils veulent.

Nous sommes deux à le gérer, et ça nous convient très bien. Je crois que nous nous en sortons plutôt pas mal (clin d’œil)

 

Ge : Quelles en sont les règles

 Les seules règles que nous exigeons, c’est la politesse et le respect. Il y a trop de règles dans de nombreux groupes, et ce n’est pas ce qui est essentiel. Les gens saturent de règles

 

Ge : Il y a souvent des concours ou des jeux proposés aux membres. Pourquoi ? Est-ce obligatoire ? Comment on les organise ?

 En réalité nous n’avons pas tant de concours que cela, et nous essayons de trouver des idées pour nous démarquer des autres groupes qui sont inondés de concours. Nous essayons de faire en sorte que les personnes seules le soient moins, comme nous l’avons fait pour les fêtes de fin d’année, c’est important Obligatoire ? en aucun cas. Chacun est libre de participer à ce que nous organisons, ou non. Sylvie trouve toujours de très bonnes idées. On en parle beaucoup. On ne fait rien sans en parler. Chaque décision passe d’abord par le dialogue entre nous deux.

 

Ge :  A votre avis : Quel est l’avenir pour les groupes dans l’avenir du livre ?

     Les groupes sont très importants pour les auteurs. C’est très important pour parler des livres, donner envie de les lire. C’est un excellent tremplin pour la découverte des livres, et ainsi aider les auteurs à se faire connaître.

 

Ge : Combien de temps consacres-tu au Groupe par jour ?

 J’essaye de passer le plus possible, entre la lecture, la rédaction de mes chroniques, les corrections de livres, et ma vie de famille.

 

Ge : Que t’a-t-il apporté depuis sa création ?

 Gérer un groupe n’est pas chose facile. Heureusement que j’ai Sylvie ! Ce qu’il m’a apporté ? La satisfaction de faire connaître des auteurs, des livres, et lorsque des membres nous disent que nous avons un super groupe où ils se sentent bien, c’est la plus belle des récompenses.

 

 

Ge : Peux-tu partager une anecdote avec nous, un truc rien qu’à toi !

         Un jour où j’étais découragée et que je voulais tout laisser tomber (quand on voit le peu de participation par rapport au nombre de membres, ou même des auteurs qui participent volontiers sur certains autres groupes et pas ou si peu sur le nôtre), un auteur avec qui je parle énormément m’a mp et m’a dit « n’abandonne surtout pas. Votre groupe est celui sur lequel je me sens le mieux, et nous, les auteurs, nous avons besoin de toi et de ton groupe. Tu t’es battue pour le monter, pour le faire vivre, tu penses toujours aux auteurs et à nous mettre en avant, si tu abandonnes, c’est nous que tu lâches. Nous avons besoin de toi et de ton groupe »

   Je dois dire que cette parole m’a reboostée. Depuis que Sylvie est à mes côtés, on tient bon la barre, même si parfois on se décourage un peu.

 

 Ge :  Dirais-tu que tes habitudes de lecture ont changé depuis que tu le tiens

      Pas vraiment, non. Cela dit, ça me renforce dans mon amour pour le thriller et le polar

 

Ge : Vous gérer tout cela à deux ou à plusieurs, quels sont vos liens ? Pourquoi vous ?

     J’ai rencontré Sylvie en allant au Salon de Nemours. Le courant est passé immédiatement, et les choses se sont faites dans la foulée. Je l’ai mise admin avec moi, et je ne le regrette en aucun cas. Nous ne sommes que deux.

 

Ge : Parle-moi de ton ou tes « associé(es) » en quelques phrases ? Pourquoi elle, pourquoi eux ?

    Sylvie une femme formidable, sur qui je peux compter en toute occasion, tant que sur le groupe que dans la vraie vie. Elle donne de son temps et plus à ceux qui en ont besoin, c’est une femme altruiste, que j’aime énormément. Et si un jour elle a besoin de loi, je serai là pour elle.

 

Ge : Dis-moi Annie quand on gère un groupe, on est beaucoup sollicitées ? On a beaucoup de propositions ? D’ailleurs quel genre de propositions ? Et les SP, comment on les gère

C’est vrai, on est pas mal sollicitée, il faut apprendre à gérer son temps et ses lectures de façon à satisfaire tout le monde. Personnellement, les Maisons d’Editions sont prioritaires dans mes lectures, et les auteurs qui m’envoient leur livre (ou ceux à qui moi je demande) sont patients en général. Je n’ai eu que deux auteurs qui voulaient passer avant les autres, mais une fois gentiment remis en place, ça se passe bien. Après, je les fais passer par ordre des demandes. C’est normal il me semble. Il faut rester correcte.

Ge : Pour terminer, y a-t-il d’autres questions que tu aurais aimé que je te pose sur le groupe ?

Et si oui, lesquelles, et peux-tu y répondre du coup !

 Non, je crois que tu as fait le tour des questions importantes

 

Ge : Sinon…rien à ajouter ?

 Répondre à cette itw a été un peu difficile pour moi, j’ai horreur de me mettre en avant. J’espère juste ne pas avoir dit trop de bêtises. Et puis, je veux dire un grand Merci à Sylvie Kowalski d’être à mes côtés, d’être mon amie !

 

 Ge : Tu es certaine que c’est ton dernier mot ?

 Non… Pourquoi as-tu pensé à m’interviewer ? hahahaha

 

 

Ge : Parce que depuis que j’ai lu le livre de Nick Gardel, j’ai la phobie des groupe de lecture ! Bon mais revenant à notreterview !!!  Alors un petit coup de gueule. ET Un gros coup de cœur… ? (mais pas des livre, hein !)

 

   Un coup de gueule… oui… Deux en fait.

   Notre groupe compte un certain nombre de membres qui sont fantômes… alors… à quoi sert de faire partie d’un groupe sans JAMAIS intervenir ?

  Des auteurs qui nous disent apprécier notre groupe et nous remercient pour la pub que nous leur faisons. Pour autant, ils vont beaucoup participer sur deux ou trois groupes importants ( je ne les nommerai pas) et les Plumes noires… le groupe passe à l’as ! C’est décourageant !

Gros coup de cœur ? Nous ne remercierons jamais assez les quelques membres et auteurs qui font vivre ce groupe, et nous soutiennent.

Ge : Et puisque nous sommes sur un blog parlant surtout polar…Que pense-tu de l’évolution du roman noir-policier et thrillers en ce moment ?

    Le thriller prend énormément d’ampleur. C’est une catégorie qui va encore monter, et avec lui le polar, qui plaît de plus en plus. Le suspense, l’adrénaline que cela procure plaît. C’est l’avenir du livre (clin d’œil)

 

Ge :  Merci à toi pour ces petites confidences, et à très vite sur collectif Polar et sur les Plumes Noir

 

12 réflexions sur “Restons groupé-e-s : l’ITW d’une Administratrice de groupe Facebook 6 : Annie Soyer des Plumes Noires

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s