Dilemme de Sandrine Roy

Le livre :  Dilemme de Sandrine Roy – Paru le 14/02/2020 aux éditions Eaux Troubles – collection Thriller – Le prix broché 21 € (238 pages) ; format  15 x 21 cm

 4ème de couverture :

Dans les années 2000, un tueur s’apprête à sévir sur une famille de banlieue parisienne, observant ses proies au plus près avant de passer à l’acte. Bien des années plus tard, il récidive, il opère la nuit et décime des familles entières. Quelle est la motivation de ce tueur d’un nouveau genre qui ne connaît aucune pitié ? De tous ces massacres, il ne reste qu’un seul rescapé, le petit Nathan qui va être confié aux soins d’Agathe Delcourt, dans un institut spécialisé en Normandie. Le lieutenant Louis Salvant-Perret, surnommé le Prince du central, non sans raison, va essayer de découvrir qui est cet assassin sans foi ni loi. Loin de l’anti-héros des polars contemporains, l’enquêteur déploie sa force tranquille pour traquer le meurtrier. Il sera aidé dans cette terrible enquête par son groupe aux personnalités aussi surprenantes qu’efficaces. Quand les sombres liens familiaux remontent à la surface il faut s’attendre à une enquête bien ficelée, entourée de relations complexes, entre frissons et émotions !

L’auteur Sandrine Roy est née à Bordeaux. Elle vit à Montauban où elle supporte l’équipe de rugby. Elle travaille dans un collège. Elle a commencé à écrire dès qu’elle a su tenir un stylo et est une grande lectrice, elle adore ses collègues de plume dont Sam Millar, Fred Vargas, Pierre Lemaitre…
Lynwood Miller est son premier roman. La suite, au 23 juin 2017 n’est sortie qu’en numérique, ce qui est fort étonnant devant l’immense succès du premier tome et sa future sortie en poche, Est-ce dû à la crise, les élections, la canicule ? L’avenir nous le dira  » dans bientôt » !
Un talent à suivre de très près… !
Extraits :
« Une fois remontés en voiture, alors que Louis avait pris le volant, celle-ci extirpa un cabas que son collègue n’avait pas remarqué et en sortit un ouvrage de tricot, avec pelote de laine et aiguilles. Il ouvrit de grands yeux en voyant qu’elle se mettait tranquillement à tricoter.
— Ça vous ennuie ? lui demanda-t-elle, notant l’air stupéfait qu’il affichait.
— Eh bien, c’est-à-dire que… je ne sais pas. C’est très inhabituel dans une voiture de flic.
— On en a pour presque trois heures de route et j’ai promis à Anaïs de lui terminer cette veste avant l’automne. En plus, la voiture est banalisée, qui va savoir qu’on est des flics en nous croisant sur l’autoroute ?
Louis n’en revenait pas de l’incongruité de la chose. Il finit par éclater de rire en secouant la tête. Maud ne cessait jamais de le surprendre, mais finalement, qu’elle fît du tricot pendant qu’il conduisait n’avait aucune importance. Alors, il haussa les épaules et elle le remercia d’un de ses sourires remplis de bonté dont elle seule avait le secret. »
 « Il put attaquer une nouvelle semaine avec sérénité après ce week-end normand. Et elle commença dès le lundi matin sur les chapeaux de roue avec la découverte d’une autre famille décimée dans la commune de Corbeil-Essonnes. Comme il y avait pas mal de similitudes avec la tuerie de la famille Lemonnier trois semaines plus tôt, le service d’Amary fut appelé sur les lieux. Cette fois, pas de survivant. Trois enfants égorgés de la même façon qu’à Aulnay-sous-Bois et les parents étranglés. »

 

 

La chronique jubilatoire de Dany

Dilemme de Sandrine Roy

« Dilemme surprend, émeut, terrifie. Sandrine Roy sait y faire. Le polar lui va si bien ! » Laurent Scalese.

Après la trilogie Linwood Miller, ce quatrième roman a tout pour surprendre … Point de fantastique cette fois, du bien réel, du sanglant, de la violence et beaucoup de sensibilité !
Sandrine Roy nous emmène avec brio dans un vrai polar où une famille décimée en 2000, une réplique quelques années plus tard et un enfant rescapé et mutique perturbent le quotidien des personnages. Il faudra toute la perspicacité de la psychologue pour établir le dialogue avec son jeune patient. Rituels ou boucheries gratuites, c’est au fil des pages que nous allons découvrir la vérité et en dire davantage sur l’intrigue priverait le lecteur du plaisir de la quête qu’il fera en compagnie des protagonistes !

Les personnages sont intéressants, notamment Louis, le flic en charge de l’enquête, moins cassé que ses confrères habituels, néanmoins sensible aux rapports qu’il entretient avec sa fille. Sa petite romance avec Agathe le rend plus fragile qu’il ne veut bien le montrer. Quant à Agathe, toute en finesse, elle a assurément enfoui un secret, une blessure qui lui coupe de voie du bonheur.

Un final qui utilise les codes des thrillers de belle manière, un style efficace, une auteure sympathique et très abordable en salon, qui en plus adore le chocolat … une belle rencontre donc sur tous les plans et pour faire écho à Laurent Scalese, oui le noir lui va si bien !

Quant au titre on comprend très vite qu’il s’agit de répondre à une question stupide comme il en est qui se posent à chacun d’entre nous et qui amènent des choix insupportables …

Je remercie les éditions Eaux Troubles et #Dilemme #NetGalleyFrance
autre extrait :
« En tant que flic, il avait un regard assez critique sur ces livres qui fleurissaient partout dans les rayonnages des librairies. Certains auteurs ne connaissaient strictement rien au fonctionnement de la police et cela avait le don de l’agacer. Ou de le faire rire selon le degré d’ignorance. À côté de ceux-là, d’autres faisaient au contraire l’étalage d’acronymes, noyant le lecteur dans un foutoir alphabétique dont il n’avait sans doute que faire. Heureusement, il restait ceux qui vous offraient du rêve tout en vous faisant frissonner d’angoisse, ou vous embarquaient dans des enquêtes alambiquées à souhait. Il dut reprendre sa lecture du début, ayant oublié de quoi il s’agissait. Mais lorsqu’il eut commencé, il ne lâcha l’ouvrage que fort tard dans la nuit, pris dans une intrigue qui le tenait en haleine. Le livre lui tomba des mains et il sombra dans le sommeil. »

6 réflexions sur “Dilemme de Sandrine Roy

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s