Papote d’auteur, Maud était avec Lou Vernet

Papote d’auteur, Maud était avec Lou Vernet

 Ce soir Maud nous propose une petite interview de son cru. Et c’est Lou vernet qui en fait les frais !

Allez place à l’interview exclusive de Maud


 

Maud : Bonjour Lou Vernet. Je vous remercie de nous accorder quelques instants. Pourriez-vous nous parler un peu de vous ?

Lou : Ah la grande question ! Que fais-je dans la vie ? Entre l’écriture, un job d’appoint  en  médiathèque, l’animation d’ateliers d’écriture, les zigzags salons un peu partout en France et boire l’apéro, il me semble que je tente de garder l’équilibre !!! En écoutant essentiellement de la chanson française (trucs de vieux J ) et en marchant le plus possible (ma seconde passion)…

Maud : Que d’activités autour de la plume. Justement comment êtes-vous venue à l’écriture ?

Lou : Est-ce moi qui suis venue à l’écriture ou est-ce elle qui m’a percutée, il y a trèèès longtemps, la question reste posée… l’essentiel est d’avoir trouvé à fusionner ensemble pour la plus grande souffrance de mon lectorat 😊

Maud : La Toile aux Alouettes et Un Trop grand Silence, vos deux polars où nous retrouvons des personnages récurrents. Comment vous est venue l’inspiration de ces livres ?

Lou : Comme pour chaque livre, un son, un mot, une image se plante en point d’interrogation dans ma tête et l’histoire se déroule.

Pour La Toile aux Alouettes j’ai été témoin d’une forme de manipulation dans mon entourage. J’ai exploité l’idée jusqu’à la pousser au paroxysme.  L’avantage d’écrire du polar c’est qu’il n’y a aucune limite !! On peut se venger des méchants !!!

 

Maud : Ah oui !! Je suis d’accord. Et pour le deuxième ?

Lou : Pour Un Trop grand silence, comme il est expliqué dans mon prologue, ce sont les attentats de 2015. Ce qui pousse ou pas un groupe d’individus à franchir le pas de la barbarie.

Maud : Ce livre était touchant et poignant. Et ce duo, j’étais ravie de les retrouver…

Lou : Pour les deux, il me fallait un duo de choc pour rétablir l’ordre… Je les aime tellement qu’ils vont revenir dans un troisième enquête… Encore un peu de patience…

Maud : Oh c’est génial de savoir que nous retrouverons ces personnages dans un nouveau volet. Une anecdote à nous confier ?

Lou : Pas d’anecdote mais plutôt une immense gratitude. C’est avec ces 2 polars que j’ai rencontré mes lecteurs. Ce sont eux qui m’ont ouvert la porte de la reconnaissance et du plaisir partagé : écrire et être lu.  Eux qui m’ont dit continu 😊 Merciiiiiiiiiiiiiiii

Maud : Et donc vous les avez écoutés et on en vient à Surtout le pire, est votre premier thriller. Comment vous est venue l’inspiration de ce livre ?

Lou : Impossible à dire… Pour ce thriller, plus que pour tous mes autres livres, j’ai écrit sans savoir où j’allais. Ca devait macérer dans mon inconscient depuis belle lurette car je me suis laissée mener par ma plume à l’aveuglette, un chapitre après l’autre… Aucun plan, aucune direction, juste la vague idée de régler des comptes avec la Vie. Celle avec un grand V !

Maud : Et un résultat est super !!  Une anecdote sur ce livre en particulier ?

Lou : Me suis laissée piéger comme le lecteur s’est laissé piéger par l’ambigüité de mes personnages…. Sans trouver toutes les réponses… C’est pourquoi la fin annonce une suite… J’adore l’idée d’avoir à pousser le bouchon encore plus loin !

Maud : Et encore une bonne nouvelle. Je n’ai évoqué que vos polars et thriller mais vous avez écrit d’autres livres, pouvez-vous nous en parler ?

 

Lou : Autant de livres que de facettes… je ne suis pas auteure d’un genre… Je suis auteure tout court (ou tout long J ). Et j’aime explorer toutes les pistes d’écriture, me lancer des défis. Les thèmes, les genres, le style dépendent beaucoup de mon humeur, de l’actualité, de ce que je ressens qu’il faut que je dise. Un certain propos sied plus au roman (Toucher l’instant), un autre au récit humoristique (Mal Barrée), un autre encore à l’abécédaire de G comme Gratitude. Avec toujours en fond un soupçon de poésie (Pensées clandestines) et de nomadisme rebelle (Le rire du monde).

Maud : Que de registres différents où l’on peut vous retrouver. Il me reste donc quelques heures de lectures à venir. Pouvez-vous nous parler de vos plus belles joies en tant qu’auteur ?

Lou : Ma plus belle joie, c’est Vous, lecteurs et blogueurs. C’est vous qui donnez vie à mes ouvrages. Qui, un instant durant, me faites croire que tout ça a un sens.

Maud : Et vos « pires » moments ?

Lou : Mes pires moments, je les dois aux éditeurs et à leurs satanées lettres de refus J Maintenant, ca va mieux, mais j’ai « morflé » les 500 premières !!! 😊

Maud : Contente de savoir que maintenant ça va mieux. Après l’auteure, pouvez nous décrire la lectrice que vous êtes ?

Lou : Grosse lectrice depuis la nuit des temps. Tous genres confondus. Pas de case en écriture, pas de case en lecture non plus.  Une seule exigence, le style, l’amour de la langue française. Et un propos qui me pousse à réfléchir ou m’apprenne quelque chose.  Et, au vu de ce que je sais, il y a de la marge pour que je sois encore étonnée, surprise, emballée, très longtemps.

Maud : Je vous remercie de nous avoir permis de vous connaître un peu plus. Je vais terminer par une indiscrétion, un projet de roman ou autre ?

Lou : Olala, des projets, ce n’est pas ça qui manque. La suite du thriller, le 3ème opus de mes concertistes (polar 1 et2). Et en gestation, un secret qui concerne G comme Gratitude !

Maud : Que de bonnes nouvelles à venir !!!! Le mot de la fin est à vous :

Lou : Je vous laisse avec ma célèbre devise : « Ne prenez pas la vie au sérieux ; de toute façon, vous n’en sortirez pas vivant. » Citation de Bernard Fontenelle

14 réflexions sur “Papote d’auteur, Maud était avec Lou Vernet

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s