Carnets d’enquête d’un Beau Gosse nécromant de JUNG Jaehan

Le livre : Carnets d’enquête d’un Beau Gosse nécromant de JUNG Jaehan. Paru le 3 septembre 2020 aux Éditions Matin Calme. 20,90 € ; (326 pages) ; 15,5 x 22,5 cm. Traduit du coréen par Han Yumi et Hervé Péjaudier.

4ème de couverture :

Bienvenue au cabinet secret de Nam Hanjun, alias Beau Gosse, pseudo- chaman et authentique escroc. Avec ses deux complices, Hyejun, sa petite sœur hackeuse de génie, et Sucheol, détective privé, ils offrent à leur riche clientèle des « divinations » sur mesure qui font leur succès.
Un soir, une cliente les appelle après avoir cru apercevoir un fantôme dans sa cuisine. Leur venue attire l’attention d’un voisin qui alerte la police. Une jeune inspectrice se rend sur place, Ye-eun, experte en arts martiaux, que ses collègues surnomment le fantôme tant elle est rapide et discrète. Dans la cave de la maison, elle découvre le cadavre d’une adolescente recherchée depuis un mois.

Sur fond de scandale politico-mystico-financier, une comédie irrésistible sur laquelle les producteurs cinéma se sont rués.

L’auteur : Jeune autrice, JUNG Jaehan a publié plusieurs textes sur internet dont un a reçu le prix Kakao du roman en ligne. Jung Jaehan appartient à cette nouvelle vague de web-auteurs feuilletonistes qui réinventent le roman (policier mais pas que) contemporain.

 

 

Extrait :
            S’il est du genre à pouvoir se changer au gré de ses humeurs, la plupart du temps il porte un costume sur mesure aux plis si parfaitement exécutés que l’on pourrait couper une feuille de papier avec, et s’il se tartine les cheveux de pommade il prend grand soin de respecter une raie impeccable, tracée selon les fameuses proportions 8:2 que si peu de gens maîtrisent. Lorsque vous vous trouvez en face de lui, vous vous demandez si vous êtes à la Fashion Week de Milan ou dans un cabinet de divination, mais que cela ne vous fasse pas oublier ce que vous êtes venus faire.
Il vous fixe d’un regard glacial et vous, ahuri, éperdu, stupéfait de l’étendue de ses dons, vous vous jetez à genoux :
–  Hélas, je vous supplie, sauvez-moi ! Cet argent, c’est celui de ma boîte, je cours à la faillite ! Dites-moi ce que je dois faire pour le récupérer !
Et vous sentez les sanglots qui vous serrent la gorge.
Allons-nous vous abandonner à votre triste destin ? Mais non, voyons, on n’est pas des amateurs. Loin de là.
Le chamane se contentera au début de petits reniflements sarcastiques, mais si vous suppliez encore avec suffisamment de conviction :
–  Bon, allez, un talisman, et tu t’en vas.
Il vous balancera cette phrase comme ça, avec un petit air négligent du dernier chic, mais à partir de là, attention, vous allez devoir suivre une règle impérative. Même su un doute vous bouillonne dans le cœur et que vous sente, comme du blanc trop cuit qui fissure la coquille de l’œuf plongé dans l’eau bouillante, un cri prêt à fissurer votre carapace, du genre : « Pourquoi ? Un talisman ! C’est grave à ce point ? », surtout ne laissez jamais de telles paroles franchir vos lèvres.

Les émotions de lecture de Cécile

Carnets d’enquête d’un Beau Gosse nécromant de JUNG Jaehan

« Je me dis que ce serait déjà une chance extraordinaire que la lecture de ce livre puisse laisser à quelqu’un, quelque part, un souvenir joyeux. J’espère de tout cœur vous avoir fait passer un bon moment, si fugitive en soit la trace. Telle est ma modeste ambition »

Ce sont les mots de la fin (oui, spoiler alert ;D) de l’autrice Jung Jaehan pour Carnets d’enquête d’un beau gosse nécromant aux éditions Matin Calme.

Je dirai que son ambition est largement dépassée par ce très bon divertissement. Un Beau Gosse chamane à la tête d’une équipe de choc, une hackeuse et un spécialiste de la filature et de la protection pour arnaquer, que dis-je prédire, leur avenir à leurs clients. Mais finalement, il y a un peu de Robin des bois chez eux même s’ils sont loin de redistribuer leurs gains. Ils aident vraiment leurs clients à retrouver le chemin du bon sens à coups de grelots, de talisman, et de rituels chamaniques. Ils devront cependant apprendre à travailler avec la police et une inspectrice fan d’arts martiaux après la découverte d’un corps.

C’est frais, piquant, et gouailleur ! Et finalement un sujet, le chamanisme qui outre truste souvent la fiction coréenne n’est pas si anodin que ça. L’ancienne présidente de Corée du Sud, Park Geun-hye, a été destituée suite à un scandale de trafic d’influence avec une femme d’affaires et fille de chamane, Choi Soon-sil ! Et les rituels, Kosa, toujours d’actualité pour les inaugurations et les constructions d’immeuble…

Une très bonne lecture avec un BG

7 réflexions sur “Carnets d’enquête d’un Beau Gosse nécromant de JUNG Jaehan

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s