Impact, Olivier Norek

 

La double Chronique

Aujourd’hui c’est double chronique sur Collectif Polar à l’occasion de la sortie du nouveau Norek


Le livre : Impact de Olivier Norek. Paru le 22 octobre 2020 aux Michel Lafon. 19€95 . (348 pages) ; 14cm x 22cm 

4ème de couv

Face au mal qui se propage
et qui a tué sa fille

Pour les millions de victimes passées
et les millions de victimes à venir

Virgil Solal entre en guerre,
seul, contre des géants

 

 

 

 

 

 

 

L’auteur :  Olivier Norek à 45 ans. Il est écrivain scénariste et Impact est son 6e roman. Il est lieutenant de police en disponibilité.

 

 

 

 

 

Extrait :
La terre a 4.6 milliards d’années et nous à peine 3 millions…Nous sommes un mauvais rhume, une intoxication passagère et nous disparaitrons pour la laisser tourner encore des milliards d’années. Elle ne craint rien, elle patientera jusqu’à notre mort.

 

 

L’arrêt sur image de Marc :

Impact,  Olivier Norek

 

Nous sommes nombreux à avoir attendu avec une certaine impatience, ce sixième roman d’Olivier Norek. Une attente récompensée par un roman magistral qui fera date, aussi bien dans ma vie de lecteur, que dans la carrière d’auteur d’Olivier.

Au moment de poser les mots de cette chronique, je me suis rendu compte qu’il est compliqué de parler de ce roman sans dévoiler trop de choses. L’éditeur lui-même était bien ennuyé lors de la rédaction de la quatrième de couverture, c’est la plus courte que j’ai vu à ce jour. 3 phrases, 34 mots, pas un de plus.

La vie humaine a-t-elle un prix ?  Nous connaissons tous la terrible réponse à cette question. La valeur humaine est très fluctuante, en fonction de vos origines, de l’endroit où vous vivez, et votre place dans la société. Des centaines de villages africains, et des dizaines de milliers d’habitants ne pèsent pas lourd face aux multinationales qui pillent leur pays pour extraire du sol la matière première, qui rapporte tant d’argent. La pollution est telle dans ces parties du monde que ces gens perdent 30 ou 40 ans d’espérance de vie. Ces chiffres font froid dans le dos, et semblent impossibles, et pourtant ils sont réels. Tous ces abus et leurs conséquences commencent à se ressentir dans nos pays, sous de nombreuses formes. Ce ne sont plus seulement des inconnus africains qui sont touchés, mais nos voisins ou même des membres de notre famille.

Un homme décide qu’il est temps de réagir, de penser à la sauvegarde de notre espèce. Il prend le patron de Total en otage et réclame une rançon. Une rançon qu’il est prêt à restituer dans son intégralité, si la société s’engage à prendre un virage écologique conséquent. Le problème est que ressources qui polluent, et doivent être abandonnées, sont aussi celle qui rapportent, et de très loin, le plus de bénéfices. Ce patron si puissant, devient du jour au lendemain, une personne qu’on peut accepter de perdre. Quel poids peut-il bien avoir face aux millions d’euros de bénéfices qui partiraient en fumée, si les actionnaires acceptaient les revendications du terroriste. Le terroriste devient évidemment, la priorité absolue des forces de l’ordre, alors que la population s’allie à sa cause qui semble tellement légitime. 

Je disais plus haut que ce roman allait faire date, je suis intimement convaincu qu’on en parlera encore dans plusieurs années. En tout cas si vous ne deviez lire qu’un seul livre d’ici la fin de l’année, sans le moindre doute c’est celui-ci.

13 réflexions sur “Impact, Olivier Norek

  1. Bon vendredi gente dame,
    Je l’ai reçu à sa sortie et j’attends de le commencer avec impatience. 😀
    Je suis très très curieuse. J’ai adoré Entre deux Mondes. Je possède Surface, et ne l’ai pas lu. Je continuerai avec celui-ci qui semble être un véritable livre coup de poing. Bizz Gene-brindille33

    Aimé par 2 personnes

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s