Le baiser du banni de Cristina Rodriguez

Le livre : Le baiser du banni de Cristina Rodriguez. Paru le 4 octobre 2012 aux Prés-aux-clercs. (362 p.) ; 24 x 16 cm

4’e de couv :

Dalach Matamoros, hermaphrodite aux grands yeux violets, est à Washington pour un rendez-vous d’affaires quand la nouvelle tombe sur tous les écrans : des «anges fossiles» ont été découverts en Chine ! Pour les Matamoros et les Di Dante, deux clans qui s’affrontent depuis la nuit des temps, la guerre céleste est ouverte… Et Dalach se retrouve confrontée de plein fouet à l’histoire de sa famille en même temps qu’à un combat sans merci pour la résurrection des archanges.

Un attentat sanglant à Washington, un faux rabbin à Jérusalem, un manoir ancestral au coeur d’une réserve naturelle de León en Espagne, un navire transportant des «antiquités» en provenance de Chine et sur lequel se succèdent d’étranges accidents mortels, la mythique Bible Noire que recèle le Vatican : autant de mystères auxquels Dalach et les siens sont confrontés.

Une intrigue sulfureuse sur fond de guerre de religion ultime, des rebondissements en cascade à couper le souffle, une écriture maîtrisée, Le Baiser du banni va vous entraîner très loin, du côté des anges bannis…

L’auteur : Cristina Rodríguez est scénariste et romancière. Biographe de Caligula et de Néron, elle est l’auteur d’une centaine de nouvelles et d’une dizaine de romans dont une série policière aux éditions du Masque (Les Mystères de Pompéi, Meurtres sur le Palatin et L’Aphrodite profanée) et de la série Les Feux d’Héphaïstos publiée sous le pseudonyme de Frédéric Neuwald chez Flammarion.

 

 

 

Extrait :
Dalach Matamoros appuya son front contre l’élégant carrelage de grès et laissa le jet de la douche couler le long de son échine, de sa nuque à ses reins étroits. Après avoir passé deux bonnes heures à grelotter dans les allées excessivement climatisées de l’aéroport de Washington-Dulles, la sensation de l’eau chaude sur sa peau était indescriptible.
Bon sang, ce qu’elle pouvait détester la climatisation ! Non seulement c’était un véritable nid à bactéries, mais, à chaque fois qu’elle y était exposée un peu trop longtemps, elle était bonne pour une trachéite carabinée et un traitement antibiotique de cheval.
« Fragilité trachéo-bronchique », disaient les spécialistes qu’elle avait consultés durant toute son adolescence.
Formidable. Merci docteur. Mais mettre un nom sur ses ennuis ne les faisait pas disparaître.
La murène, comme l’appelaient certaines de ses connaissances et anciens « collègues » des services de renseignement du Vatican, serait bien restée encore de longues minutes sous le jet d’eau chaude, mais son téléphone cellulaire, posé sur le lit de l’hôtel, entonna une toccata en version tech-rock avec des tonalités à vriller les tympans.
— Il faut vraiment que je change cette saleté de sonnerie ! maugréa-t-elle de sa voix au timbre étonnamment androgyne en s’enroulant rapidement dans un drap de bain pour se précipiter vers le petit appareil.

Le post-it de Ge

Le baiser du banni de Cristina Rodriguez

Dalach est un pur hermaphrodite, capable de contrôler son émission de phéromones et d’en sélectionner le type. Ce don fait de lui un redoutable négociateur. Mais le jour où les restes fossilisés d’un humain paré d’une paire d’ailes sont découverts, sa vie et l’ordre du monde pourraient être bouleversés.
Cristina Rodriguez rêvait d’écrire un jour un thriller qui sortirait des sentiers battus de l’intrigue policière classique. Avec ce thriller fantastique et ésotérique elle a réussi son coût. Elle crée un personnage intriguant, tantôt homme, tantôt femme. Et sur fond de guerre de religion elle divulgue un monde étonnant Avec un style fluide à la narration rythmée ; avec scènes d’actions, fausses pistes et trahison tous les ingrédients sont réunis pour faire de ce titre un polar qui renouvelle sans conteste le genre.

 

4 réflexions sur “Le baiser du banni de Cristina Rodriguez

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s