Patrick Nieto à l’honneur : 40# septembre 2020

Patrick Nieto à l’honneur : 40# septembre 2020

Le quarantième « Auteur à l’honneur » sur collectif polar sera à nouveau un auteur français.

Et c’est Patrick Nieto que j’ai choisi de mettre en avant.

Mais avant de vous expliquer pourquoi c’est Patrick qui poursuit cette nouvelle rubrique sur notre blog, je vous en rappelle le principe.

L’idée est que chaque mois, on se fasse découvrir un auteur qui nous tient à cœur. Étant tous des lecteurs d’horizons différents, cela permet aux uns et aux autres d’explorer d’autres univers qui nous tentent ! 
  • une photo de l’auteur
  • une bref biographie de lui
  • Et enfin, deux ou trois livres que vous avez aimés et pourquoi !

Mais revenons à notre auteur 

J’ai choisi cet auteur car comme les précédents, j’ai eu la chance de la recevoir dans ma bibliothèque pour un de mes fameux Apéro Polar. Et ce fut un moment riche. J’ai ri, j’ai tremblé et appris énormément de choses. Et je n’étais pas la seule. Mes lecteurs ont été eux aussi conquis. Ce fut une nouvelle fois un exceptionnel moment d’échanges et de partage. De part son métier Patrick,  qui était commandant de Police au moment de notre rencontre, nous a raconter des anecdotes incroyables. Des fait avérés qui si notre auteurs les avait utilisés dans un de ces polars, nous l’aurions taxé d’invraisemblances. Et pourtant, c’est du vécu !

 

Il y a quelques jours Corrompu, de Patrick Nieto, publié par les Éditions Cairn, a reçu le Prix de l’Embouchure 2020, remis dans le cadre du festival Toulouse Polars du Sud. Le prix de l’embouchure a été créé en 2011 par l’amicale des personnels de la police nationale de Haute-Garonne, pour récompenser un roman traitant de leur profession. 

Son parcours, ses bouquins

Biographie

Notre auteur

 

Originaire du sud-ouest de la France, Patrick Nieto, 55 ans, est commandant de police. Ses 30 années passées dans le domaine de l’investigation judiciaire et le traitement d’affaires sensibles lui ont permis d’acquérir une approche très fine des pratiques en vigueur dans son métier ainsi que des hommes et des femmes gravitant dans le milieu policier.
Il est passionné de littérature asiatique et de polars, 
il est venu à l’écriture sur le tard.

 

« J’ai commencé ma carrière au milieu des années quatre-vingt dans un commissariat de sécurité publique de la banlieue parisienne où pendant plus d’une décennie j’ai traité ce que l’on appelle des affaires de petite et moyenne délinquance, c’est-à-dire celles qui empoisonnent la vie des gens au quotidien. J’ai côtoyé des voleurs, des escrocs, des drogués, des trafiquants, des individus violents… mais aussi la mort violente sous toutes ses formes, que ce soit des suicidés, des accidentés ou bien des personnes assassinées. À un moment de ma carrière, j’ai choisi une affectation à l’inspection générale de la police nationale où j’ai pu observer d’autres facettes de mon métier. J’y ai quotidiennement croisé des collègues extraordinaires de dévouement envers la population, mais également d’autres, peu nombreux mais ô combien visibles, dont le comportement ternit l’image de l’institution.
Toutes ces années au cours desquelles j’ai rencontré une multitude de situations et de gens m’ont amené à m’interroger sur certains problèmes de société. Peu à peu, l’idée de partager mes expériences et mes réflexions en racontant des fictions a germé dans mon esprit. Je disposais de la matière, j’avais toujours aimé écrire, alors pourquoi ne pas se lancer un polar ? Ce n’est qu’en 2014 que je me suis décidé à franchir le pas. C’est donc mon expérience professionnelle qui nourrit aujourd’hui mon écriture et à travers mes livres je n’ai pour seule ambition que de distraire les lecteurs.
L’intérêt du polar, pour moi, réside dans le fait que, bien souvent, sa lecture peut se faire à plusieurs niveaux. À travers une intrigue policière distrayante ; le polar offre la possibilité d’aborder des thématiques intéressantes. Et c’est ce qui fait toute sa richesse.
Ainsi, dans Toutes taxes comprises, paru aux Editions Cairn dans la Collection Du Noir au Sud, j’ai évoqué à travers des crimes commis sur fond d’escroquerie à la taxe carbone, la problématique de l’emballement des machines judiciaires et médiatiques dans certaines enquêtes, qui peut parfois aboutir à l’erreur judiciaire. Tout le monde garde en mémoire l’affaire d’Outreau par exemple.
Dans mon deuxième opus intitulé Funestes randonnées, qui relate la traque d’un tueur en série chassant ses proies sur les chemins de randonnée du Sud-Ouest, il est question des problèmes psychiatriques que rencontrent certains criminels. Il n’est, bien entendu, pas question d’excuser mon assassin, mais il m’a paru intéressant de dépeindre un tel personnage, conscient de son hyper violence, qui éprouve une souffrance insupportable à l’idée de ne pas réussir à se maîtriser mais jouit tout de même de ses crimes.
De tels meurtriers existent. Pourtant, même lorsqu’ils se retrouvent incarcérés, ils refusent pour la plupart l’aide de la part de professionnels de santé et vivent dans une insécurité mentale quasi permanente.
Enfin, si mes intrigues sont ancrées dans le paysage occitan, c’est parce que cette région que je connais bien m’est particulièrement chère. »

Ainsi Patrick se confier à  pour son soixante deuxième Portrait du jour–Criminocorpus

 

Passons à sa … Bibliographie

Les livres

 

Le dernier en dates 

 

Corrompu

Corrumpu

Arnaud Rossignol, capitaine de police en fin de carrière à la brigade des stupéfiants de Bordeaux, peine à financer un train de vie au-dessus de ses moyens. Aussi, lorsqu’un voyou lui propose de l’argent pour tromper la vigilance de la douane maritime lors du débarquement d’un mystérieux container venant de Tunisie, il accepte sans hésiter.

Mais l’opération ne se déroule pas comme prévu. Dès lors, de part et d’autre de la Méditerranée, les enquêteurs engagent une course contre la montre pour découvrir la nature exacte de la marchandise entrée en France.

Sexe, corruption, mensonges et règlements de compte sur fond de printemps arabe seront autant d’écueils pour répondre à cette question lancinante : qui manipule qui ?

 

Le premier

Toutes taxes comprises

Toutes taxes comprises

Pierre-Henri Sennelier, proche collaborateur du président de la République, est abattu d’une balle dans la nuque dans sa résidence secondaire de Bruniquel, paisible village du Tarn-et-Garonne.

Une épouse infidèle, un amant joueur de poker, une avocate mal dans sa peau ou un escroc international, sont quelques-uns des personnages qui se succèdent au fil du récit avec, en toile de fond, l’escroquerie la plus lucrative de tous les temps en Europe : la fraude à la taxe carbone.

Le commissaire Lemoine du SRPJ de Toulouse mène l’enquête. Mais parviendra-t-il à approcher la vérité face à un tueur, maître dans l’art de brouiller les pistes ? D’autant que les meurtres se suivent et ne se ressemblent pas.

 

Funestes randonnées

Funestes randonnées

Marciac. Été 2016. Le corps mutilé d’une randonneuse est découvert aux abords d’un chemin. Les policiers retiennent leur souffle car il porte la même signature que celle de deux autres crimes perpétrés dans la région récemment.

La psychose d’un tueur en série arpentant les sentiers de randonnée d’Occitanie s’étend peu à peu.

Philomène, jeune capitaine nouvellement affectée au SRPJ de Toulouse, devra faire ses preuves sur cette enquête. Fausses pistes, malchances, événements inattendus, ou encore bizarreries de la nature jalonneront la traque de ce prédateur…

 

 

Voilà vous en savez déjà un peu plus sur notre quarantième auteur à l’honneur.

J’espère vous avoir donné envie de découvrir l’univers de Patrick, amateurs de roman policier littéraire car très bien écrit, vous ne devriez pas être déçus

4 réflexions sur “Patrick Nieto à l’honneur : 40# septembre 2020

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s