Papote d’auteur : Maud était avec Sacha Erbel

Papote d’auteur : Maud était avec Sacha Erbel

Maud : Bonjour Sacha Erbel, pourriez-vous nous parler un peu de vous ?

Sacha : Et bien j’exerce en tant que fonctionnaire de police dans la protection rapprochée auprès de personnalités politiques françaises ou étrangères. J’aime beaucoup ce que je fais, c’est différent de ce que l’on connaît dans le métier de policier.

Maud : Oulà, un travail très très sérieux. Avez-vous le temps d’avoir des loisirs ou passion ?

Sacha : Mes passions ? L’écriture, depuis mon premier roman, l’Emprise des Sens, car avant ça, je n’avais rien écrit, à part quelques dissertations à l’école. J’aime aussi beaucoup le cinéma, et… les fringues ! Mdr !

En matière de musique, j’adore David Bowie que j’ai eu la chance de voir deux fois en concert, Indochine et aimons-nous vivant de François Valéry ! Lol ! Pour ceux qui en douteraient, ils auront la pièce à conviction sur ma page facebook !

Mes loisirs vont avec mes passions : je vais beaucoup au ciné, j’écris quand j’ai du temps libre, et je vais courir au stade pour réfléchir à mes histoires !

Maud : Une vie bien remplie ! Nous allons nous attarder sur L’Emprise des Sens et L’Ombre de Nola, vos deux thrillers où nous retrouvons des personnages récurrents. Pouvez-vous nous dire comment les thèmes ou les personnages sont nés ?

Sacha : L’Emprise des Sens et L’Ombre de Nola sont le résultat de mes deux voyages en Louisiane et plus particulièrement à la Nouvelle-Orléans. J’ai tellement apprécié l’ambiance, les couleurs, les odeurs que j’avais très envie que mon premier thriller se déroule là-bas ! Et puis, le mystère et le folklore autour du vaudou m’ont également fascinée ! J’ai fait pas mal de recherches et même un tatouage ! Lol.

 

 

Le personnage de Talia m’a été inspiré par une amie très chère depuis le… CM2 ! Et c’est pas des blagues ! Je vous rassure, elle n’a pas la même histoire que Talia, mais je la voyais quand j’écrivais sur son personnage et ça m’a fait vraiment plaisir de lui donner cette place dans mon premier roman !

Maud : Ah les voyages et votre enfance comme sources d’inspirations. Une anecdote que vous souhaitez partager avec nous ?

Sacha : Euh… Ah si !

Quand je suis allée la deuxième fois à la Nouvelle-Orléans, pendant l’écriture de l’Ombre de Nola, je suis allée voir la maison de Marie Laveau, la reine vaudou, et j’ai appris ce jour-là, que ce n’était pas la bonne maison ! Pourtant, il y a bien une enseigne « Marie Laveau’s appartment », mais c’est une erreur de la Mairie. La vraie maison de la reine vaudou se trouve juste à côté, mais la Mairie n’a pas cru bon de changer l’emplacement de la pancarte !

Maud : Très intéressant et heureusement vous avez su la vérité ! Eugène Terredefeu : Les larmes du Wendigo, est votre nouveau thriller. Pouvez-vous nous en parler ?

 

Sacha : Oui, c’est le tout dernier ! Il est paru le 28 Août chez Eaux Troubles éditions. L’histoire a germé par l’invention du personnage lui-même : Eugène Terredefeu.

Et le nom de Eugène Terredefeu provient de l’ami qui e l’a inspiré. Terredefeu vient d’une blague entre nous. Depuis des années, je l’appelle Terredefeu. Et il y a de cela deux ans, même pas, j’apprends que son deuxième prénom est Eugène ! Et bim, l’association se fait tout de suite dans ma tête : Eugène Terredefeu, un personnage un peu loufoque, que je voulais détective privé au départ, mais qui, en fait, libraire, en recherche d’une nouvelle vie à Plymouth, Massachussets.

J’ai aimé cette petite ville des Etats-Unis qui organise une fois l’an, une fête de la bière munichoise ! Lol. Mais c’est aussi là que sont arrivés les premiers pèlerins en 1620 avec le Mayflower. Ils cherchaient, eux aussi, une nouvelle vie.

Maud : Excellent !!  Là aussi une petite anecdote pour nos lecteurs curieux ?

Sacha : Goldie, la moto d’Eugène Terredefeu ! L’ami qui m’a inspiré le personnage possède la même et je me doutais bien qu’il lui donnait un petit nom, à cette moto ! Bingo ! Il lui dit « Bonjour chérie » tous les matins ! Moi j’ai trouvé le prénom « Goldie » ! Lol.        

Maud : Même Goldie a son histoire ! Je n’ai évoqué que vos thrillers mais vous avez d’autres écrits à votre actif.

Sacha : Oui, il y a une petite parenthèse en jeunesse : Le projet Nonoss, en collaboration avec Emma Cooper, amie et designer de talent ! Elle m’a donné l’idée de départ, j’ai écrit l’histoire. Pas de sang, ni de gros mots ! Promis ! Mdr.

Maud : Ha ha ! C’est super d’étendre votre public ! Vos plus belles joies en tant qu’auteur ? et y a-t-til des « pires moments » ?

Sacha : Je n’ai pas de pires moments !

Je considère que j’ai tellement de chance d’être publiée et lue par vous tous ! Alors je profite de chaque moment. J’aimerais écrire plus vite pour vous faire découvrir les histoires qu’il y a dans ma tête, mais j’écris plus vite dans ma tête que sur le papier ! Lol.

Maud : Je suis ravie en tant que lectrice que d’autres histoires habitent votre tête. Après vous avoir présentée en tant qu’auteur, pourriez-vous nous parler de la lectrice que vous êtes ?

Sacha : Je lis le soir, avant de m’endormir, ou dans les transports en commun !

Je me suis mise assez tard à la lecture, à 19 ou 20 ans. Mes premiers frissons de lecture, toutefois, je les ai eu avec Edgar Allan Poe et ses « histoire extraordinaires » ! et puis, Caleb Carr avec « L’Aliéniste ». je vous le conseille fortement si vous ne l’avez pas lu !

Mon genre de prédilection, c’est le thriller, j’avoue !

Maud : Lectrice et auteurs de thriller, mais pas que donc. Je vais terminer par une indiscrétion, un projet de roman ou autre ? Et oui là c’est la lectrice compulsive qui s’exprime !

Sacha : Pas qu’un ! Lol.

Et, pour le coup, pas que du thriller ! Mais tout ça n’est pas terminé et encore en cours d’écriture, alors je vous laisse poireauter un petit peu ! Mdr

Maud : Patience n’est pas mon deuxième prénom mais je vais faire un effort !! Je vous laisse si vous le souhaitez le mot de la fin :

Sacha : « Je s’appelle Groot! »
Dixit Groot, les gardiens de la galaxie!😂
Bah j’adore ce personnage! Toujours la même phrase mais on arrive quand même à ressentir son humeur et ce qu’il veut dire!
Comme quoi, y a pas toujours besoin de grands discours !🤪
« Je s’appelle Groot! »

10 réflexions sur “Papote d’auteur : Maud était avec Sacha Erbel

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s