Les émeraudes de Satan de Mathieu Bertrand

Le livre : Les émeraudes de Satan de Mathieu Bertrand. Paru le 15 février 2019 chez Eaux troubles éditions. 9€. (386 p.) ; 17 x 11 cm

4e de couv : 

1306. Poitiers : Le Grand Maître Jacques de Molay. sentant la fin de l’Ordre des Templiers approcher, informe le Pape Clément V qu’il est en possession d’une couronne ayant appartenu à Satan lui-même.

Par peur de ne plus pouvoir en assurer la protection, il la confie au Saint-Père qui lui promet de la faire enterrer dans le Temple de Salomon, seul endroit sur Terre en mesure de limiter ses pouvoirs démoniaques.

2013. Rome : Le Pape découvre d’étranges courriers hérités de ses prédécesseurs. Il sollicite le Père Paul Kaminsky, agent du service des enquêtes spéciales du Vatican afin qu’il se rende en France et retrouve sept émeraudes, ornement d’une couronne ramenée de Terre Sainte au onzième siècle.

Durant cette quête, le prêtre sera épaulé par Elaheh. une mystérieuse Iranienne, membre de la secte des Assassiyine. faction criminelle disparue depuis près de mille ans.

Des châteaux d’Aquitaine aux remparts de Carcassonne, d’un couvent corse aux chapelles du Vatican, l’aventure du prêtre et de la jeune musulmane va se transformer en une union sacrée qui leur permettra de se confronter aux forces du Mal tout en essayant d’échapper aux tueurs du mystérieux Ordre Epsilon.

 

L’auteur : Mathieu Bertrand est né en 1969 en région parisienne et a grandi en Corse. Ancien élève des Instituts Régionaux d’Administration, il est cadre de la fonction publique. En 2016, il publie son premier roman intitulé Les émeraudes de SatanSon second roman Je pleurerai plus tard est un thriller reposant sur la vengeance d’un père meurtri par le destin. Il habite dans la région de Toulouse à Agen

 

Extrait : 
Il s’éloigna de quelques mètres et observa la jeune fille. Cette dernière regarda le ciel et évalua la position du soleil. Elle reposa les épées dans leur écrin, s’agenouilla face à l’Orient, et pria pendant quelques minutes. Paul ne put saisir le moindre mot prononcé lors de la prière, mais réalisa qu’il pouvait l’aider.
Il se prosterna lui aussi et murmura, à plusieurs reprises, le Pater Noster et l’Ave Maria. L’image était saisissante et aurait stupéfié quiconque aurait traversé le champs à ce moment là : une musulmane et un prêtre catholique en train de prier ensemble…

 

Le post-it de Ge

Les émeraudes de Satan de Mathieu Bertrand

Poitiers, 1306. Jacques de Molay, de l’ordre des Templiers, confie au pape Clément V la couronne de Satan. Le pape demande alors au père Paul Kaminsky, en charge des enquêtes spéciales du Vatican, de retrouver les sept émeraudes de la couronne. De l’Aquitaine à la Corse en passant par Carcassonne, le prêtre et Elaheh l’Iranienne sont confrontés aux forces du mal.
Il y avait longtemps que je n’avais pas lu un si bon thriller historico-ésotérique.
Je crois que je partage avec Mathieu Bertrand quelques passions communes. Celles de la visite des lieux chargés d’histoire par exemple et de l’histoire en général avec une affection particulière pour le moyen âge. Celles aussi de l’histoire des religions, des mythes et autres légendes. Et sans doute celles aussi du goûts pour les littératures de la marge et de l’imaginaire.
Ici l’auteur dose parfaitement tout cela pour nous offrit une histoire folle pleine de rebondissements où on ne s’ennuie pas un instant. Une écriture très visuelle nous permet de nous immerger immédiatement dans ces intrigues et on se laisse porter par l’action. C’est comme un bon film d’aventure digne d’un Indiana Jones. C’est divertissant, c’est passionnant, c’est haletant, c’est de l’excellente littérature populaire. J’en redemande.

 

extrait du prologue :
— Très Saint-Père, l’Ordre dont je suis le guide détient un objet depuis près de deux cents ans. Il n’a jamais été remis au Saint-Siège car les anciens Maitres Templiers n’avaient aucune confiance en les proches des Papes précédents.
La franchise était aux yeux de Jacques de Molay, la seule façon d’expliquer pourquoi l’Ordre n’avait pas déposé dès sa découverte, ce si précieux objet entre les mains de la papauté.
— On ne peut pas les en blâmer, répondit Clément V en souriant. Je suppose qu’à présent, vous voulez me le remettre ?
— C’est juste. Mais je dois auparavant vous en expliquer la teneur.
— Je vous écoute.
Le moment était enfin venu, se dit Jacques de Molay. Le Temple allait se débarrasser du mal qui le rongeait depuis si longtemps.
— Monseigneur, lors de la première croisade, après la prise de Jérusalem, Godefroy de Bouillon créa l’Ordre des chanoines du Saint-Sépulcre qui avait pour mission de protéger le tombeau du Christ. Parmi les membres de cet Ordre, nombre de chanoines rejoignirent plus tard la milice des pauvres chevaliers du Christ et du temple de Salomon.
— Je connais parfaitement l’histoire de mon église. Où voulez-vous en venir ?
— Quand des anciens chanoines du Saint Sépulcre intégrèrent la milice du Christ, ils ramenèrent à leur nouveau Grand Maitre, le chevalier Hugues de Payns, un objet qu’ils avaient découvert lors des fouilles des ruines du Temple de Salomon.

5 réflexions sur “Les émeraudes de Satan de Mathieu Bertrand

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s