Chantage, Samuel Palladino

Le livre : Chantage de Samuel Palladino. Paru le 27 novembre 2018 chez Rebelle éditions. 18€90. (268 pages) 21 x 15 cm.

4e de couv : 

Certaines limites ne devraient jamais être dépassées. Gabriel Rogero, homme politique à la carrière en plein essor, le sait. Cela ne l’empêche pourtant pas de se rapprocher de Marie, la compagne de son meilleur ami.
Tout lui sourit jusqu’à ce qu’un inconnu exerce sur lui un chantage abominable.
Quel est l’objet de ce chantage ? Sa famille et sa carrière y résisteront-elles ?
Autant de questions qui trouveront une réponse dans ce thriller maléfique.
l’auteur : Samuel Palladino est un auteur Liégeois (Belgique) né le 9 novembre 1977 d’un père immigré italien et d’une mère belge. Après une enfance et une adolescence passée entre la Belgique et l’Italie, il poursuit des études d’éducateur spécialisés, puis en éducation et rééducation psychomotrice, en thérapie stratégique brève, en programmation neuro linguistique (PNL) et en hypnothérapie. Ses connaissances en psychologie humaine l’amènent à diriger un Service d’Accrochage scolaire, mais également à gérer un cabinet thérapeutique spécialisé dans le traitement des traumatismes par le biais de l’hypnose et à devenir formateur a n de partager son expérience avec les professionnels du secteur de l’aide à la personne. Ardent pratiquant d’arts martiaux et de sports de combat, il est également instructeur en self défense et se passionne particulièrement pour le Mastro Defence System, une méthode de combat issue du penchak silat. Passionné par la littérature depuis son adolescence, il a d’abord écrit de nombreux poèmes, avant de rédiger un scénario, mais aussi d’inventer des histoires pour enfants a n de répondre aux nombreuses questions que se posait sa petite  lle. Fort de cette expérience littéraire, il décide d’écrire son premier roman, Chantage. In uencé par son auteur far, Stephen King, son genre littéraire est le thriller fantastique où la psychologie des personnages occupe une place importante. Entrez dans son univers, mais prenez garde, vous risquez de ne pas en ressortir indemne.

 

Extrait : 
— Espèce de fils de pute !
Gabriel se leva, projetant vers l’arrière la chaise sur laquelle il était assis. Il se tenait les poings serrés, prêt à se charger du salopard assis en face de lui.
— Asseyez-vous monsieur Rogero, tout le monde nous regarde et je crains que le moment soit mal choisi pour vous faire remarquer.
L’inconnu arborait toujours le même sourire qu’en début de rencontre. Gabriel regarda autour de lui. Plusieurs clients l’observaient. Le Maxim’s était un établissement réputé pour sa clientèle huppée et son ambiance tamisée. Le genre d’endroit où la discrétion et la bienséance étaient de rigueur. Pourtant, en cet instant précis, il n’avait qu’une envie, exploser la pomme d’Adam de cet enfoiré de slave et le regarder suffoquer jusqu’à ce qu’il en crève. Dans un éclair de lucidité, Il réalisa tout ce qu’il risquait de perdre s’il ne parvenait pas à se maîtriser. Son poste, sa femme, la confiance que la population lui témoignait. Il décida de s’asseoir.
— La colère est mon émotion préférée, poursuivit l’inconnu. Elle peut faire basculer certains hommes dans un état de folie et les pousser à commettre l’irréparable. Mais vous n’appartenez pas à cette catégorie de personnes, n’est-ce pas monsieur Rogero ?
— Vous ne savez pas qui je suis ni ce dont je suis capable. Si vous tentez de faire le moindre mal à ma famille, je vous ferai la peau, est-ce que vous m’avez bien compris ?
— Détrompez-vous. Je sais très bien qui vous êtes. Votre carrière est ce qui compte le plus à vos yeux. Gardez vos discours racoleurs qui traitent de vos priorités familiales pour votre électorat, je vous prie, je ne mange pas de ce pain-là.
Gabriel dut admettre qu’il avait raison. Lorsque l’homme l’avait menacé de diffuser les photos s’il ne se pliait pas à ses exigences, sa première crainte avait été de devoir s’expliquer publiquement à leur sujet et d’être rejeté par sa famille politique. La peur de perdre sa femme était venue ensuite et il se détesta pour cela presque autant qu’il le détestait. Il s’efforça de ne rien laisser paraître.
— Je vous le répète une dernière fois, laissez-moi tranquille, sinon je vous promets que j’userai de toutes mes relations pour vous détruire.
Gabriel voulut frapper la table d’un coup de poing, mais l’inconnu ne lui en laissa pas le temps. Il attrapa sa main en plein vol et la serra, ce sourire hideux toujours accroché aux lèvres. Gabriel sentit les longs doigts fins enserrer les siens tel un étau. Ils étaient toujours aussi froids.
— Maintenant, c’est vous qui allez m’écouter monsieur Rogero. Vous avez fauté et je suis là pour demander réparation.

Le post-it de Ge

Chantage, Samuel Palladino

Un homme à la carrière prometteuse et à la vie bien rangée victime d’un Chantage sexuel impliquant sa femme et son enfant .Un détective privé à la vie dissolue entraîné malgré lui dans les abysses d’un monde d’horreur auquel il n’est pas préparé. Un inconnu aux pouvoirs étranges et à l’influence dévastatrice prêt à tout pour arriver à ses fins. La puissance de l’image utilisée sur les réseaux sociaux et dans les tabloïdes pour construire ou détruire les carrières et les réputations. Un monde terrifiant dans lequel la frontière entre la réalité et l’horreur s’amenuise à un point tel que les personnages ne savent plus s’ils délirent ou si des forces obscures et paranormales sont à l’œuvre. Accompagnez-les dans cette descente aux enfers…Si vous en êtes capable. Voilà ce que nous promet ce premier polar publié chez Rebelle éditions.
Un roman policier mâtiné de fantastique servit par une écriture très visuelle. Une trame narrative qui oscille entre rythmes soutenus et violents et passage plus lents mais aussi plus sombres. Des thèmes d’actualités. Bref tous les ingrédients pour une lecture addictive et pour un thriller coup de point. Une bien belle découverte.

4 réflexions sur “Chantage, Samuel Palladino

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s