Le syndrome de Stockholm de Philémon Le Bellegard

Le syndrome de Stockholm de Philémon Le Bellegard paru dans la collection Clair-Obscur aux éditions Evidence le 16/10/2020 ; prix 15€ ; 256 pages ; 14,8 cm x 21 cm.

4ème de couverture :

De Stockholm à Los Angeles, Stendriëk Börgen, artiste suédois génial et mystérieux, entretient une relation occulte avec Enstenov Khalinek, puissant homme d’affaires aux méthodes discutables.
A l’apogée de sa carrière, Börgen dévoile son grand œuvre, un ensemble monumental de plus de 3 000 toiles occupant la gigantesque Gallery of the Immortality du Titanium Palace de Los Angeles.  Börgen et Khalinek jubilent, mais aussitôt surviennent de nombreuses questions : quels liens unissent vraiment les deux hommes ? Comment une telle entente, aussi inattendue que suspecte, est-elle possible ? Quelle est cette étrange matière dont les œuvres sont faites… ? Anna James, journaliste et critique d’art de haute renommée, se retrouve malgré elle au centre d’une histoire qui dépasse le monde de l’art. Elle va en effet découvrir que, derrière la création et le travail de Stendriëk Börgen, se cachent de sombres vérités…

 

L’auteur : Philémon Le Bellegard est d’origine bretonne et vit en région parisienne. Il travaille dans le secteur du numérique cependant il aime les livres papiers. Il s’intéresse à énormément de domaine comme le cinéma, le théatre, etc. Le syndrome de Stockholm est son premier roman. Il a obtenu le prix du meilleur roman indé 2018 toutes catégories confondues.

Extrait :
Quand il estima son travail achevé, il bascula le corps pour le faire rouler jusqu’à ce qu’il tombe du lit. Alors le peintre put contempler son œuvre. Il étala de ses mains les quelques flaques de sang encore apparentes. Puis, il ajusta les draps pour en enlever les plis et en admirer les motifs. Toute la nuit, il resta posté face à sa nouvelle création. Le matin, une fois les draps secs, il les prit délicatement, les tendit sur le mur grâce à quelques punaises et attaches qu’il avait trouvées dans la villa. 
L’œil du peintre vit également que le drap-housse du lit était lui aussi couvert de sang et il se dit qu’il possédait là une deuxième œuvre d’art beaucoup moins consciente, non maitrisée, mais tout aussi intéressante.
 

Les missives de Fanny H

Le syndrome de Stockholm de Philémon Le Bellegard 


 Dans ce roman, j’ai eu l’impression de baigner dans l’hémoglobine du début à la fin.

C’est vrai que le sang est l’élément majeur de l’histoire. Le sang, ce rouge velours, ce liquide si précieux, symbole de la vie. Et comme tout ce qui est précieux, il tourne toujours la tête de quelqu’un à un moment donné. 

Présent lors d’une naissance ou d’un crime. Présent en nous tout au long de notre existence. Il fait peur ou fascine. Il attire et convoite les esprits les plus malades.
Et c’est justement ce qui arrive au peintre suédois Stendriëk Börgen. Les artistes créent leur propre univers. Ils n’ont pas de limite ou quasiment pas. Mais dans le syndrome de Stockholm, avec un mécène très puissant à ses côtés, où s’arrêteront celles du peintre ? La célèbre journaliste Anna James l’apprendra à ses dépens et elle sera loin d’être la seule.

Philémon Le Bellegard nous entraine dans un monde de folie pure ou valsent tour à tour destruction et pinceaux. Cependant, j’ai trouvé quelques passages répétitifs et redondants, notamment les interviews que donnent l’artiste et son protecteur. 

J’ai hâte de lire le prochain roman de cet auteur qui va déjà très loin dans ce premier, bravo. Je suis curieuse de voir où il m’emmènera la prochaine fois. 

De tout temps et encore aujourd’hui, il y a des artistes qui utilisent le sang dans leurs œuvres, d’autres fluides corporels ou matières organiques d’origines humaines. Personnellement je ne suis pas attirée. Et vous, quel effet a cet art sur vous ?

4 réflexions sur “Le syndrome de Stockholm de Philémon Le Bellegard

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s