Exquis Cadavre exquis saison 2 : Un pacte sinon rien, la récap. livre 8

Exquis Cadavre exquis saison 2 : Un pacte sinon rien, la récap. livre 8

Vous l’avez remarqué notre exquis macchabée est maintenant terminé.

Durant près de  8 mois il nous a accompagné.

Et aujourd’hui on cherche à l’habiller et à lui donner un nom.

Aussi pour cela vous pouvez nous aider.

Vous pouvez nous proposer une couverture pour notre polar exquis mais aussi lui trouver un titre.

Pour vous aidez en cela, je vous propose un récapitulatif des 95 chapitres, 95 pages de cette histoire que nous avons construit et surtout découvert ensemble.

Retrouvez ci dessous tout les épisodes de notre Exquis Cadavre Exquis.

D’abord les 7 récapitulatif des 92 premiers épisodes. Et enfin, le final et les trois derniers chapitres

 

livre 1 les 8 premiers chapitres.

Et là la deuxième,

livre 2 chapitres 9 à 18

livre 3 chapitre 19 à 31

 livre 4 chapitre 32 à 48

le livre 5 de 49 à 60

 le 6 de 61 à 76 

Et le livre 7 du chapitre 77 à 92

 

Que les 3 derniers épisodes commencent !

 

Exquis Cadavre exquis Saison 2 Episode 93

par Nina Chiffon

93

Dieu en personne

Nina Chiffon

Xark était inquiet, son expérience allait sans doute trop loin. Lui qui se voulait un universitaire exemplaire avait sans doute créé un monstre. Il l’avait déjà observé, mais Ge-ork, sa créature, et ses semblables se déplaçaient en ne suivant aucune des grilles sur laquelle il s’était attendu à les voir évoluer. Ça, il l’avait déjà noté à de nombreuses reprises ; il s’était déjà fait la réflexion que peut-être les données ainsi collectées ne prouveraient pas grand-chose. Son étude partait en sucette et pourtant la date de sa soutenance de thèse n’avait jamais été si proche.

Devait-il s’en ouvrir à Prak ? Devait-il intervenir dans cette expérience scientifique, quitte à en fausser les résultats ? Prak l’avait pourtant prévenu. « Les h-Umins sont imprévisibles. » Mais lui, Xark, s’était attaché à son modèle un peu comme les h-Umins s’attachent à leurs animaux de compagnie. Devait-il demander conseil à son ami ?

Il était jusque-là resté observateur dans cette expérience. Enfin pouvait-il réellement rester qu’un simple scrutateur ? Il avait tout de même conçu de toutes pièces Gé-ork pour illustrer le propos de ses recherches.

Depuis quelques jours, « Les différents modes de transmission informels chez les h-Umins de Terra-3, galaxie XX12, et leur approche dans la construction sociale » devenaient son pire cauchemar. Il n’en dormait plus. Son hominien lui échappait. Ge-ork n’était peut-être que l’émanation de sa propre dérive scientifique.

Devait-il rester le témoin muet et le spectateur lointain de la déchéance de celle-ci ? Lui avait-il fait porter une charge trop grande en lui imputant ce rôle dans l’histoire qui se déroulait sous ses yeux ?

La question tournait en boucle dans sa tête, les questions s’entrechoquaient dans son crâne, c’était devenu obsessionnel. 

Xark se déconnecta quelques instants de sa propre enveloppe charnelle, il avait besoin de n’être qu’un pur esprit pour réfléchir à tout cela. Aussi, durant les quelques minutes qu’il quitta sa réalité, les choses empirèrent sur Terra 3-galaxie XX12

Il le savait pourtant : à Fomalhaut A, le temps passait différemment que sur cette autre planète subalterne. Ce qui avait été une simple déconnexion d’une grosse poignée de secondes s’avéra presque deux journées sur Terra 3.  

Et quand Xark se rebrancha à la réalité, Ge-ork était en proie au doute tout comme son investigateur.

La décision de Xark fut instantanée. Il ne laisserait pas son modèle s’enliser ainsi.

Il en avait maintenant la certitude, il ne laisserait pas Gé dans cet imbroglio inimaginable. Il allait la sortir de là. Il avait le pouvoir de changer le cours de l’histoire. Après tout, les scientifiques ne se sont-ils pas souvent pris pour Dieu ?

 

Exquis Cadavre exquis Saison 2 Episode 94

par Nanou Noun

94

Telle est prise qui croyait prendre

Nanou Noun

 

Ge vient de comprendre, ce n’est pas sa propre mort que lui montre l’autre Ge dans la psyché, mais c’est bien la mort, celle qui est venue la frapper.

Oui elle a raison, l’autre Ge de l’autre côté du miroir, elle qui la regarde un sourire carnassier aux lèvres.

― La mort réclame son dû ! Il est temps de payer l’addition, ma chérie !

La lame, la carotide. Ça rentre comme dans du beurre…

Le bras de Ge s’est détendu tel un ressort, le coupe-chou a fait son office. Le sang gicle partout, telle une fontaine de jouvence. Le bain de Ge se teinte de rose. C’est paradoxal ça, une mort en rose. C’est beau comme un lever de soleil.

Sortie de sa torpeur après ce songe fantasmagorique, Ge, endormie par la chaleur de son bain et l’ambiance moite de la salle d’eau, n’a eu qu’un geste réflexe à faire. Le coupe-chou à la main, elle a compris que son double maléfique défunt la prévenait du danger imminent qu’elle-même n’avait pas vu et entendu venir.

Elle avait enfin vu le scintillement de la lame et le sourire sadique de la personne qui allait la faire passer de vie à trépas.

Ge réalisa qu’elle savait depuis longtemps déjà que dans son entourage quelqu’un voulait sa peau, sa place tant convoitée. Quelqu’un de proche avec qui elle aurait pu lier des liens profonds, à la vie à la mort. Ge s’en voulait maintenant de n’avoir pas plus fait attention aux signes. Dans cette atmosphère surréaliste, là maintenant, dans cette grande baignoire purpurine, les indices s’entremêlaient. Et cette impression idiosyncratique qui ne la lâchait plus. Elle comprenait enfin les relations tumultueuses qui furent les leurs. Leur façon de toujours se chamailler, de se contredire, sans cesse à se chicaner. Et quand le corps sans vie de Noémie, la tête légèrement penchée sur le côté et la gorge béante, vient la rejoindre dans le grand bain, elle réalisa enfin que si elle avait bien eu un double, elle avait aussi eu un clone maléfique qui avait voulu la doubler.

Elle réalisa aussi que tout ce merdier, cette hécatombe, cette pandémie littéraire avaient été imaginés juste pour la faire tomber de son trône. Et ce trône, elle y était plus que jamais attachée, menottée. Car maintenant, Ge avait tué de ses propres mains. Elle avait du sang sur les mains. Et telle Lady Macbeth, elle savait qu’effectivement dans le monde du noir, il ne pouvait y avoir qu’une reine. Et cette reine sanglante, c’était définitivement elle, Ge.

 

Là-bas derrière son télescope RMN à balayage quantique, Xark prit conscience qu’il avait foiré son expérience.

 

Exquis Cadavre exquis Saison 2 Episode 95

Epilogue par Isabelle Bourdial

95

Epilogue

 Isabelle Bourdial

 

L’hologramme se dissipa dans l’atmosphère soufrée du grand tétraèdre. Xark émit les derniers mots de sa conclusion et, déconnectant ses diodes plasmatiques, se mit à guetter avec appréhension les réactions du jury de thèse. En lévitation dans le public, son ami Prak lui fit un signe d’encouragement.

Son aide avait été précieuse pour modifier, en catastrophe, les données aberrantes de l’étude menée par Xark et tenter de transformer le fiasco en réussite. Mais ce « passage au marbre », pour reprendre une métaphore h-Umaine, résisterait-il à un examen poussé ?

Les quatre jurés ne bronchaient pas. Toutefois l’intensité de leur flux neuronal témoignait de la vivacité de leurs échanges mentalopathiques avant la séance de questions-réponses.

« 8_^27 Xark, est-il vrai que vous avez créé de toutes pièces un h-Umain, et que vous l’avez expédié sur Terra 3-galaxie XX12 ? demanda le Président d’un ton incrédule. »

Xark sentit des gouttelettes d’acide nitrique perler sur sa peau. Non, c’était impossible ! Comment le jury pouvait-il le savoir ? Il avait soigneusement effacé tout zettabit encodé trahissant l’origine artificielle de Ge-ork.

Il réactiva ses diodes et cligna frénétiquement des yeux pour faire défiler les onglets de sa thèse, dans une tentative désespérée de se donner une contenance.  La manœuvre ne trompa personne.

« Je prends ça pour un oui ! » Le Président agita ses pustules tuberculés en signe d’indignation.

 « Comme tout extra-fomalhautlogue qui se respecte, vous auriez dû opter pour l’observation à distance. Au pire, vous auriez pu choisir une approche participante, en demandant une dérogation ! Mais là, là… »

Il s’étranglait de fureur. Même Xark comprit que c’était mauvais signe et qu’il allait devoir s’asseoir sur sa thèse.

« Vous n’avez pas approché votre sujet d’étude par imprégnation lente et continue, vous vous êtes carrément vautré dedans ! » hurla le spécialiste. « On se demande comment vous avez obtenu des résultats exploitables ! »

« –  Ben, j’ai eu quelques effets de bord, reconnut Xark en bleuissant.

  • Des effets de bord ? Vous plaisantez ? On n’est pas en train de parler d’un vortex dans un lavabo ! Vous avez fait exploser le niveau d’entropie fermionique de cette planète. Aussi insignifiante soit-elle, elle bénéficie des mêmes droits que le reste de l’univers. Et maintenant, va falloir faire le ménage. Rebootez l’hologramme,  8_^27 Xark ! Et zoom-arriérez jusqu’à XX12 ! »

A contrecœur, Xark loucha dans ses diodes. La silhouette de Ge-ork brandissant un trophée en forme de plume, et tenant serré contre elle un ouvrage titré Le livre ultime, apparut au centre de la salle tétraédrique. L’image rétrécit alors à toute vitesse. Les lumières nocturnes de Paris visibles un bref instant s’estompèrent pour laisser place à un poudroiement électrique formant un réseau de plus en plus vaste jusqu’à ce que le globe de Terra3 tout entier devienne visible. En un battement de flagelle, la planète devint minuscule et s’effaça au sein de son système solaire, qui se fondit à son tour dans la galaxie XX12.

Le Président vint flotter au-dessus de l’hologramme et envoya un paquet d’ondes gravitationnelles dans sa direction. Xark baissa la tête. Le monstre était lâché.

Fasciné, le public vit une ombre glisser sur le sol mouvant de la salle en direction de la galaxie. Le ballet des astres commençait à en être perceptiblement affecté. La course des corps célestes s’infléchissait, les nuages de gaz s’effilochaient… Aucune comète, aucune géante gazeuse ne pouvait résister à l’appel du plein. Le monstre buvait la lumière. Il avalait toute parcelle de matière, siphonnait chaque particule d’énergie, saignait la belle et mystérieuse harmonie émanant de cette toile céleste. En quelques instants, la galaxie fut anéantie. Le trou noir émit un rot discret qui fit frissonner l’assemblée, avant de repartir tout aussi subrepticement.

« 8_^27 Xark, vous êtes radié de cette institution et n’êtes pas autorisé à vous réinscrire. Veuillez quitter la salle. »

Humilié, Xark sortit, les queues basses. Il repoussa Prak qui s’approchait pour le réconforter et se plaça sous le faisceau magnétohydrodynamique pour être projeté instantanément chez lui. Lorsqu’il fut dans sa cellule, il analysa la situation. Il se félicita d’avoir recouru à une simulation, et non au modèle original, pour illustrer sa soutenance. Ses modélisations étaient si réalistes que le jury n’y avait vu que du feu. Rien que pour cette prouesse plastique, il aurait mérité de réussir sa thèse. Il s’écoulerait des mois, donc des siècles sur Terra 3, avant que la gouvernance suprême de Fomalhaut A s’aperçoive que cette portion insignifiante de l’univers n’avait pas le moins du monde été phagocytée par un trou noir.

Xark se servit une rasade de grok-Po et pointa encore une fois son télescope RMN à balayage quantique vers Terra 3. Le Président avait beau avoir un 8e sens pour débusquer les tricheurs, sa perception du problème était faussée.

L’entropie, on s’en fout. De toute façon, elle n’arrête pas d’augmenter, alors… Il n’y a pas eu mort de Fomalhautien, que je sache ! D’ailleurs la fourmilière s’en est remise.

Il regarda sa créature, Ge-ork. Sans savoir qu’elle était passée au bord du gouffre spatial, celle-ci était sur un petit nuage. Le livre ultime était un succès, les ventes avaient atteint des records. La littérature du Noir ne s’était jamais aussi bien portée. Une nouvelle génération d’auteurs avait repris le flambeau. Xark se promit de poursuivre en secret ses observations et but d’une traite son gaz ionisé.

*****

De son côté, Prak avait regagné son labo. Une orbite plus tôt, il avait été contrarié d’apprendre que ce crétin de Xark avait justement choisi Terra 3 pour sa thèse. Terra 3 : son terrain de jeu, son défouloir, sa boule antistress…

Dès lors il avait contré toutes les tentatives de son condisciple pour contrôler la situation et pris un malin plaisir à torpiller chaque action de sa créature, Ge-ork. Lui-même avait envoyé une cohorte de sujets aux pouvoirs surhumains pour semer un peu plus le chaos dans l’éprouvette. Il avait commencé avec Claude France, poursuivi avec Elias Armand et, emporté par son élan, avait fait chauffer la photocopieuse à ADN. Pas très éthique tout ça, mais tellement jouissif ! Il s’était empressé de dénoncer Xark auprès de son directeur de thèse pour avoir de nouveau le champ libre. Malheureusement, il était presque game over. Le calme était revenu sur Terra 3. Bon nombre de ses propres créatures s’étaient entretuées. Il n’en restait plus qu’une qui demandait sérieusement à être remotivée. Il allait s’en charger en personne.

*****

 Monsieur Antoine enfonça la clé dans la serrure, ouvrit la porte de son 300 m2 au Trocadéro, et se laissa tomber dans son fauteuil, exténué. Soudain, une lueur vive lui fit ouvrir les yeux. Un poulpe luminescent flottait devant lui, ses tentacules ondulant dans l’air. Une mélodie en jaillit qui dansa jusqu’à son oreille, caressa son pavillon et descendit en cascade dans son conduit auditif. C’est seulement quand son tympan vibra qu’il en perçut le sens.

« Ant-ork, je suis ton père. »

L’h-Umain secoua la tête, comme pour chasser l’horrible vérité. Prak soupira d’aise. La partie reprenait.

FIN

 

 

5 réflexions sur “Exquis Cadavre exquis saison 2 : Un pacte sinon rien, la récap. livre 8

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s