Némésis de Xavier Massé

Le livre : Némésis de Xavier Massé – Paru le 05/11/2020 chez Taurnada – collection Le tourbillon des mots – 9.99 € (320 pages) ; format 11 x 18cm

4ème de couverture :

« David… ? C’est moi, c’est Vincent ! Il faut que tu viennes ! Il faut que tu me rejoignes dans notre village d’enfance… il s’est passé quelque chose… c’est horrible, je n’ai jamais vu ça ! … »
Une disparition anormale, un meurtre sans précédent, un village divisé entre croyances et superstitions, une atmosphère étouffante…
David et Vincent, deux gosses d’Assieu devenus flics, vont s’immerger dans cette enquête, et sans le savoir vont descendre aux portes de l’enfer…

 

 

 

L’auteur : Né en 1977 à Roussillon (Isère), Xavier Massé est un jeune écrivain à l’imagination débordante. Passionné par le cinéma et la littérature, il devient très tôt fan du genre thriller, avec un goût toujours plus prononcé pour les scénarios complexes. Il sort en 2016 Répercussions, qui remporte le prix du 1er roman Dora-Suarez 2018. Il décide de continuer l’aventure avec L’Inconnue de l’équation, un huis clos qui ne laisse aucun répit au lecteur.

 

 

Extraits :
« … ça veut dire quoi ?
– Je n’ai pas non plus la science infuse, alors je suis allé voir sur Internet. C’est un peu sommaire, mais voilà ce que ça dit : “Dans la mythologie grecque, ‘Némésis’ est le nom de la déesse de la juste colère. Elle est parfois assimilée à la vengeance et à l’équilibre. Signifie ‘répartir équitablement, distribuer ce qui est dû’. Dans la mythologie romaine, on retrouve cet aspect sous la forme ‘d’Invidia’, soit ‘l’indignation devant un avantage injuste’. Némésis est également interprétée comme étant un messager de mort envoyé par les dieux en punition, et désigne la colère ou la vengeance divine.” »
« – C’est quoi cette équipe de tarés ?
– Il y a Jérôme, l’aîné des Deville. Tu l’as connu avant de quitter Assieu.
– Oui, je me souviens : un vrai débile. Il n’a pas changé, à ce que je vois. Mais ils se prennent pour qui, ici ? Ce n’est pas l’anarchie ! Il fait quoi, Garnier ? Il laisse une bande d’agriculteurs avec des fusils de chasse gérer la ville ?
– Calme-toi, ils ne gèrent rien du tout… Ils sont seulement en froid avec le maire concernant sa vision de l’agriculture. Et tu sais, ici, si tu n’as pas ton fusil de chasse à 10 ans, tu n’es pas un fils d’Assieu. »
« C’est qu’on ne déconnait pas, avec lui. Il nous faisait peur. Un homme dur qui ne souriait jamais, pour qui les enfants étaient là pour bosser et l’aider à la ferme. Jérôme et ses frères prenaient souvent de sacrées raclées.
Descendus de voiture, ils nous firent entrer et nous installèrent dans la cuisine.
La vache ! Tout était identique. Du sol au plafond, jusqu’à la couleur du mur en pisé. Je pouvais sentir la même odeur de paille me remonter dans les narines.
Le vieux poêle fonctionnait bien ; il faisait chaud. Vince et moi étions assis comme deux cons à la table, cernés par cette bande d’idiots qui ne disaient pas un mot, se contentant de nous regarder avec des sourires de demeurés. Fusils à la main, ils attendaient « leur chef ».

La chronique jubilatoire de Dany

Némésis de Xavier Massé

Ils ont passé leur enfance ensemble dans ce village de l’Isère et quand Vincent demande de l’aide à David pour résoudre une enquête, c’est sans retenue qu’il accepte. Le contexte et les circonstances sont hors normes. Il est rare que le noir aborde des meurtres violents de nourrissons. C’est ainsi que les lecteurs se trouvent hypnotisés par l’horreur, au cœur d’un suspense bien monté, dans les pas de David le narrateur qui invite à l’empathie.

Un village (en fait le village natal de l’auteur un peu « arrangé » pour les besoins de l’intrigue) en proie à des choix de structures : agriculture traditionnelle ou technologique assistée par drones pulvérisateurs de pesticides ? C’est cette technologie importée par le Maire qui assure la prospérité des lieux, qui a permis la construction d’un quartier neuf et pavillonnaire, qui a attiré des jeunes couples avec de très jeunes enfants.

Notre duo d’enquêteurs va rencontrer la sollicitude du curé qui les a connus enfants, l’animosité des certains villageois hostiles au Maire et à ses pratiques. Un spectre démoniaque, hallucination ou réalité, se trouve aux abords de chaque meurtre. Dès lors une traque va s’organiser, assortie de planques à haut risque et de castagne sanglantes.

L’auteur ne lésine pas sur l’hémoglobine et la matière grise comme outils de décoration … ni sur les autopsies et autres descriptions de sévices. Son style efficace ne faiblit pas, sauf peut-être en toute fin de roman où j’ai trouvé les quarante dernières pages moins haletantes et parfois superflues. Mais il fallait boucler proprement la démonstration pour la rendre crédible après nous avoir sacrément bousculés.

Alors psychopathe ou sociopathe ? Lisez donc ces 320 pages pour faire votre jugement en passant un bon moment de lecture et reconnaître que l’auteur confirme son talent de conteur.

 

Je remercie les éditions Taurnada et Joël Maïssa pour leur confiance ainsi que Xavier Massé pour ce bon moment de lecture.

Lu en version numérique 5.99 €

 

7 réflexions sur “Némésis de Xavier Massé

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s