Blog à part : Portrait de blogueur : Ulrich, L’imaginoire

Salut mes polardeux , Aujourd’hui je reviens avec « mes ITW Blogueur »

une nouvelle rubrique sur notre blog que vous devez commencer à connaître

Blog à part : Portrait de blogueur

 

Le quatorzaine blogueur à être interrogée aujourd’hui c’est :

Ulrich, L’imaginoire

Je vous laisse découvrir son ITW Blogueur


Blog à part : Portrait de blogueur : Ulrich, L’imaginoire

Ge : Bonjour Ulrich, dis moi, as-tu déjà participé à des interviews ?


Bonjour Ge et merci pour cette interview qui est pour moi une première dans ce cadre hors professionnel.

Ge, chouette, je vais pouvoir m’en donner à coeur joie du coup 


1ère Partie


Ge : rebonjour, es-tu prêt(e) à être soumise à la question ?


Bien sûr ! Même si je suis en général plutôt réservé.


Ge : Alors ici on va, je vais essayer de comprendre comment on
en arrive à créer un blog et comment on anime celui-ci.
Mais avant cela je sais que mes lecteurs et lectrices sont curieux Alors, peux-tu te présenter ? je veux tout savoir, ta scolarité, ton parcours pro, ton âge, oui je le demande même aux dames ! Surtout quand elle aime le noir ! Alors pour un jeune homme comme toi….


Alors donc moi c’est Ulrich né un samedi soir de novembre 1982 à Calais. Après une scolarité classique dans une institution privée jusqu’à un Bac scientifique, une envie de liberté et de prise d’autonomie m’a dirigé vers des études par correspondance et fait entrer rapidement dans la vie professionnelle. J’ai donc mené jusqu’à, il y a encore pas si longtemps, une carrière commerciale avec l’encadrement de nombreux vendeurs puisque j’étais directeur commercial d’une société de 115 personnes. Rattrapé par une envie d’être plus en phase avec mes valeurs et une volonté de retrouver un travail plus humain, je suis depuis maintenant un an et demi, responsable d’une Biocoop en Picardie où je vis depuis
maintenant bientôt 10 ans.



Petite photo des vacances (j’en ai très peu de moi)


Ge : Dis-moi : Quelle place avait la lecture dans ton milieu familial ?


La lecture divisait mon cercle familial entre ma mère dévoreuse de livres et mon père amateur de films et séries type blockbusters.


Ge : Comment abordait-on le livre chez toi ?


J’ai eu la chance que l’on me laisse l’accès à de nombreux livres
puisés à la fois dans l’énorme bibliothèque de ma maman et la
médiathèque qui se trouvait à quelques centaines de mètres de la
maison.


Ge : Veux-tu bien me montrer ta/tes bibliothéque (s) :
Et m’expliquer comment elles fonctionnent, comment elles sont
rangées ?

La bibliothèque, qui se trouve dans ma chambre face à mon lit, dans laquelle je stocke tous les livres déjà lus et qui correspondent le plus à mes goûts littéraires.
Deuxième bibliothèque, se trouvant cette fois dans la chambre d’amis, dans laquelle se trouve ma PAL, et des ouvrages philosophiques, des livres sur l’environnement, une collection de librio à 10 francs 😉, et un peu de bazar… sinon parfois des livres traînent ici et là et, au sous-sol j’ai d’énormes cartons de livres provenant de ma maman, livres pour le coup ne correspondant pas à mes goûts mais dont j’ai encore je pense besoin d’un peu de temps pour m’en séparer.


Ge : Et le livre et la lecture pour toi c’est quoi ?


Une évasion, une source de bien-être et un apport de connaissances. La lecture permet tout en prenant du plaisir de réfléchir, de voyager, et de faire des rencontres car les lectures sont faites pour être partagées.


Ge : Es-tu papier ou numérique ?

J’aime énormément la lecture sur papier. Pour des raisons pratiques je lis malgré tout aussi en numérique sur liseuse et sur IPad.


Ge : En parlant de bibliothèque, vas-tu ou es-tu allée en bibliothèque ?


J’y suis beaucoup allé étant jeune, et je continue encore aujourd’hui. Je vais à Roisel, petit village de la Somme toute proche où Stéphane rend vivante cette médiathèque, par son implication, ses partages de lectures, les activités et concerts proposés. Oui les bibliothèques ne sont pas que bâtiments de stockage de livres…


Ge : Si oui qui as-tu trouvé, que t’ont-elles apportée ?


Des livres qui m’étaient inconnus, des rencontres, des expériences
comme celle d’avoir animé un apéro-polar.


Ge : As-tu une librairie attitrée ? Une ou plusieurs d’abord. Une
ou tu achètes tes bouquins ?


Dans le saint quentinois où je vis, l’offre n’est pas très étendue question librairie. J’achète donc occasionnellement à Cultura, oui mais là j’ai un peu plus de route à la librairie indépendante « Le dormeur du Val » à Chauny. Mais principalement, j’achète mes livres dans les salons littéraires, les dédicaces en librairies ou bibliothèques et suis capable de faire de nombreux kilomètres surtout depuis que nous covoiturons avec Jean-Michèl le Polarmaniaque.


Ge : Où achètes-tu principalement tes bouquins. (Ça peut-être dans différent lieu, par exemple, moi c’est dans ma librairie de quartier, dans les librairies où je vais voir des auteurs, des librairies que je visite en vacances. Et aussi énormément sur les festivals et les salons où je vais. Parfois même c’est dans ma bibliothèque quand je reçois des auteurs…mais là c’est une libraire qui vient vendre les bouquins à la biblio pour
l’occasion)


Je crois avoir répondu à la question précédente 😉

Ge : Ah ben oui, que je suis bête 😉 😉 😉


2ième Partie



Ge : Bon passons aux choses sérieux, tu es toujours prêt ?


Toujours et ce, malgré l’écrasante chaleur en ce dimanche de canicule.


Ge : Combien de livre lis-tu par semaine, par mois, par ans ?


Malheureusement ce n’est pas régulier à cause des obligations  professionnelles, mais en moyenne 3 à 4 livres par semaine, environ 200 par an. 


Ge : Tiens-tu décompte précis de tes lectures ?


Grâce à Babelio oui, en aout j’en étais à 97 depuis le début de l’année.


Ge : As-tu une PAL ? 


Une MAL plutôt, Montagne A Lire


Ge : Combien de livre dans ta MAL ?


Plus d’une cinquantaine acheté en attente de lecture, sans compter les numériques et si je rajoute ma PAL virtuelle (ceux qui sont en attentes dans ma tête), je n’aurais pas assez d’une vie pour tout lire.

 


Ge : Pour toi c’est quoi ta PAL, quelles relations entretiens-tu avec elle ? Comment la vis-tu ?


Ma PAL est vivante, les livres y entrent, y sortent, je la réorganise sans cesse avec des livres qui en prennent la tête , d’autres sont parfois oubliés, retrouvés avec des surprises qui me font regretter de ne pas avoir eu le temps de les lire avant…


Ge : Alors…. Et le polar dans tout ça ? Pourquoi tu en lis ? as-tu un rapport particulier avec le genre. (J’entends par polar tout ce qui a attrait aux littératures policières, du roman de procédure, au roman noir en passant par tous les types de thrillers…)

J’aime beaucoup le côté psychologique voir philosophique que l’on
retrouve dans le polar, cette idée de se retrouver à la place des personnages face à des situations incroyables. Que ferais-je à leur
place ? Le polar, le roman noir en général est un tableau 
représentant la vie comme elle est.


Ge : dis-nous, quels sont tes auteurs favoris ? 


Attention, la liste peut-être très longue… Alors évidement, des maîtres du genre comme Thilliez, Minier, Loevenbruck, RJ Ellory, Lebel, Gilberti mais aussi Jérémy Bouquin, Solène Bakoski, Sonja Delzongle, Philippe Raxhon, Olivier Bal, Odille Villois, Eric Dupuis, Paul Clément, Didier Fossey, Frederic Mars, Jacques Saussey, Ivan Zinberg, Cédric Sire et Tolkien, Dam Asiot, GRR Martin, Barjavel…


Ge : Peux-tu nous parler de 5 livres qui t’auraient marqué ces dernières années  ?


« Entre deux mondes » d’Olivier Norek, un roman qui m’a pris aux tripes d’autant plus que pour être né et avoir vécu à Calais, je connais assez bien la situation.
« Nous rêvions juste de liberté » d’Henri Loevenvbruck une putain de virée qui nous bouleverse car elle parle à ce petit quelque chose d’enfoui au fond de nous…
« Replay » de Ken Grimwood pour cette vie que l’on peut revivre mais pour en faire quoi ?
« Des fleurs pour Algernon » De Daniel Keyes. Un roman qui nous rend meilleur face au handicap.
« Les furtifs » d’Alain Damasio, car il décrit la société vers laquelle malheureusement nous tendons.


Ge : Fréquentes-tu les festivals et autres salons…Si oui depuis
quand ?


J’y allais occasionnellement depuis de nombreuses années, des
petits salons du livre. Puis j’ai découvert les grands salons du
polar et depuis suis accroc.



avec Eric Dupuis, la seule que j’ai avec un auteur, n’en faisant jamais.

Ge : Que t’apportent ces salons, ces rencontres ?


La surprise tout d’abord de rencontrer des auteurs tout à fait normaux derrière les récits parfois très durs, violents que nous lisons. Des gens formidables, humains passionnés. Et une communauté de lecteurs et bloggeurs adorables Caroline, Bruno, François, Aurélie, Séverine, Sylvie, Steven, Charlène, Amandine, la merveilleuse Annie et tant d’autres dont ceux que je ne connais que virtuellement, toi Ge, mais aussi Yvan par exemple.

 


3ième Partie

Un blog ? Pourquoi un blog ?


Ge: Nous voilà dans le dur, on va sans doute enfin comment pourquoi, et comment on en vient à créer un blog.
 Alors dis-moi : qu’elles ont été la motivation à la création de ton blog ? Qu’est-ce qui t’a poussé à te lancer dans la création d’un blog ?


Pour moi les lectures pour vivre doivent être vivantes, se partager. Les bibliothèques sont des lieux formidables pour cela. Mais voilà la technologie permet plus. J’ai donc commencé par des « critiques » (je n’aime pas ce terme et préfère parler de retours de lectures) sur Babelio.

Mon objectif est surtout de faire connaître des œuvres ou des auteurs parfois malheureusement pas assez mis en avant.


Pour ce qui est de la deuxième question, je dirai plutôt qui m’a poussé à créer mon blog ? Et la réponse est Caroline (Entredeux-livres) et Jean-Michel (Polarmaniaque)


Ge: Comment ont choisi le nom de son blog ?


Il m’est venu assez rapidement. La littérature Noire et celle de l’imaginaire étant mes favorites. Imaginoire me plaisait bien.



Ge : Quelle est la date de création et l’origine du nom de ton blog ?

J’ai démarré mon blog en février de cette année.


Ge : J’aimerai une brève histoire pour expliquer comment a débuté ton blog ?


Les échanges avec d’autres bloggeurs, les retours sur mes premiers retours de lecture sur Babelio m’ont fait découvrir une communauté de lecteurs connectés et donné envie d’en faire partie.


Ge : Pourquoi l’avoir nommé ainsi ?


En hommage à ces genres littéraires souvent mis de côté par les « élites »


Ge : Quel est le but de ton blog ?


Faire découvrir des ouvrages et des auteurs. Echanger avec les lecteurs les connaissant ou les découvrant. La plus belle des récompenses étant « grâce à ta chronique j’ai envie de le lire ».


Ge : Comment fonctionne celui-ci ?


De la manière la plus simple, je termine un roman, une BD, un essai, je rédige mon ressenti et le met en ligne après parfois avoir fait une recherche sur l’auteur si je ne le connais pas plus que ça.


Ge : Où trouves-tu ton inspiration pour écrire tes articles ?


Ma seule inspiration est le livre que je viens de terminer.


Ge :Comment les prépares-tu ?


Je rédige mon avis sur Word, le relis (pas toujours mais je fais des  efforts) et le partage


Ge : À quelle fréquence postes-tu et comment tu t’organises ?


A la fréquence où je les lis. Parfois plusieurs chroniques en une semaine, parfois pas d’activités pendant plusieurs jours. Peut-être le ferais-je de manière plus organisée à l’avenir mais j’ai peur de me contraindre et que ce ne soit plus un plaisir si je dois m’astreindre à un certain nombre de publications hebdomadaires.


Ge : Comment fais-tu la promotion de ton blog et de tes posts ?


Je ne prends pas assez de temps aujourd’hui pour cela même si parfois je m’essaie à des partages sur des groupes de lectures Facebook. Mais je ne suis pas dans la course aux abonnés et aux « j’aime ». Ni dans celle aux SP. J’achète la plupart des livres que je lis et n’en demande pas aux éditeurs. J’utilise Netgalley et parfois on m’en propose.


Ge : : Combien de temps consacres-tu à ton blog par jour ? 


C’est malgré tout assez chronophage un blog, donc plusieurs heures par semaine. C’est aussi pour cela que je n’en passe pas plus à le diffuser car je veux pouvoir encore beaucoup lire.


Ge : Que t’a-t-il apporté depuis sa création ?


Des échanges avec des auteurs suite aux retours publiés et surtout avec les lecteurs.


Ge : Qu’est-ce que ton blog a changé dans ta vie ?


Le blog est un formidable outil pour partager mes lectures. Il me connecte avec une communauté de lecteurs que je ne trouve pas dans ma région actuelle.


Ge : Quel est ton meilleur souvenir de blogueur ?


L’apéro polar à Roisel sur le polar social. Echanger en vrai et encore mieux.



Ge :  Là tu prêches une convertie aux rencontre en live. Mais dis-moi en un peu plus sur cet Apéro Polar

Pour revenir sur cet événement, à la demande de Stéphane, le responsable de la bibliothèque de Roisel, dans la Somme, qui nous a permis de nous rencontrer Jean-Mi et moi (il était venu faire un don de nombreux romans à la bib où je suis usager), nous avons préparé et co-animé une soirée où nous avons partagé nos nombreux coups de coeur autour de la littérature noire. J’ai par exemple fait découvrir Olivier Norek aux personnes présentes qui ont réclamé ses romans que nous trouvons maintenant à la bib, et qui sont très souvent empruntés depuis.

Nous avions avec Jean Michel apporté les romans dont nous souhaitions parler et avons échangé avec  les personnes présentes après une présentation de chacun d’entre eux. Une belle expérience, qui j’espère se renouvellera puisque j’y suis en stage jusqu’en juin et si la situation sanitaire le permet, j’aimerais un rendez-vous régulier avec des thèmes autour de la noire, de la SFFF, de la BD… Si cela prend auprès du public, j’aimerais par exemple recevoir un auteur à l’occasion d’un de ces apéros polar. Le côté apéro, c’est pour les bières que nous proposons à l’issue et qui aident à faire venir les usagers 🙂

Ge : Rhooo chouette tout cela et Jean Mi est un super passionné, ça a dû être top pour les lecteurs de la bib. Et j’espère que tes prochains projets aboutiront. Et merci pour tout cela.

 

Ge : Mais…Dis-moi Ulrich…Peux-tu partager une anecdote avec nous, un truc rien qu’à toi ! sur toi ou ton blog ?


Quand je n’aime vraiment pas un roman, je ne publie pas de retours. Sauf si c’est un SP.


Ge : Dirais-tu que tes habitudes de lecture ont changé depuis que tu tiens L’imaginoire ?


A part avoir un peu moins de temps pour lire, pas grand-chose si ce n’est recevoir parfois un SP d’un livre que je n’aurais pas connu autrement.


Ge : Dis-moi quand on a un blog, on est beaucoup sollicité(e) ? On a beaucoup de propositions ? D’ailleurs quel genre de propositions ? Et les SP, comment on les gère ?


Les SP reçus passent souvent sur le haut de ma PAL. Après en tant que  bloggeur nous sommes souvent sollicités directement par des auteurs en autoéditions. Parfois certains sous entendent un échange du SP contre une bonne critique. Mais je n’entre pas dans ce jeu. Je ne lis que ce que j’ai envie.


Ge : Te considères-tu comme un influenceur ? Pourquoi ?


Je ne me considère pas du tout comme un influenceur ne me laissant pas non plus influencé. Je pense que notre rôle est juste de permettre de  faire découvrir des romans et leur donner une visibilité.


Ge : Quelle est pour toi la définition du bon blogueur ?


Un lecteur honnête, transmettant le plaisir ressenti à la lecture d’un ouvrage sans le spoliant.


Ge : A ton avis : Quel est l’avenir des blogs dans l’avenir du livre ?


Les blogs ont pour moi beaucoup d’avenir tant le nombre d’ouvrages édités est important.


Ge : Ne penses-tu pas que la blogosphère livresque sera saturée un jour ?


Il y a beaucoup de Blogs il est vrai et c’est tant mieux, chacun peut en trouver un ou plusieurs à suivre.


Ge : Peux-tu donner deux conseils aux nouveaux blogueurs ?


Moi-même me considérant nouveau blogueur, je n’ai pas l’expérience des plus anciens mais je dirai par exemple de ne pas se laisser dépasser par de trop nombreux SP demandant à être lus et chroniqués rapidement. Et de rester éclectique sur ses lectures.


Ge : A par la lecture et ton blog, quelles sont tes autres passions dans la vie ?


J’apprends depuis peu la guitare et suis adepte des soirées jeu de société entre amis.


Ge : Pour terminer, y a-t-il d’autres questions que tu aurais aimé que je te pose sur ton blog ?
Et si oui, lesquelles, et peux-tu y répondre du coup !


Ton questionnaire est plutôt complet


Ge : Sinon…rien à ajouter ?

Je pense avoir tout dit.


Ge : Tu es certain(e) que c’est ton dernier mot ?


Merci 😉 pour ta gentillesse et le travail formidable que tu réalises.


Ge : Oh merci Ulrich c’est gentil ça ! Alors un petit coup de gueule. ET Un gros coup de cœur… ?
(Mais pas des livres, hein !)


Mon coup de gueule serait contre l’inconscience de trop nombreuses personnes face aux changements climatiques et l’absence de changements dans leur comportement et façon de consommer.

Mon coup de cœur, cette capacité d’adaptation que l’on possède. Par exemple face à l’annulation des salons, les  visios faites par les auteurs pendant le confinement furent de bons moments d’évasion.


Ge : Ah et comme tu as un blog autour des polars, peux-tu répondre à cette dernière question : Que pensez-vous de l’évolution du roman noir-policier et thrillers en ce moment ?


La littérature noire sait s’adapter aux époques et au monde d’aujourd’hui pour notre bonheur. Elle arrive encore à nous surprendre et je l’espère pour de nombreuses années.


Ge : Pour conclure : Que penses-tu de ces questions ?


Un vrai interrogatoire… Je plaide coupable lol


Ge : Merci à toi pour ces petites confidences, et à très vite sur
collectif Polar et sur l’Imaginoire


Merci à toi vraiment et à bientôt dans un salon je l’espère.

Ge : Ah oui je l’espère aussi cette rencontre en vraie

7 réflexions sur “Blog à part : Portrait de blogueur : Ulrich, L’imaginoire

  1. Oh, un p’tit gars qui aime le noir et qui est né en novembre ! Un sagittaire qui s’agite ? (comme moi)…

    50 livres à lire dans une PAL, c’est chouette, j’aimerais encore en être à ce chiffre là 😆

    Merci pour ces interviews qui nous ouvrent les portes vers d’autres blogs et d’autres tentations (heu, je ne devrais pas dire merci).

    Tiens, tu devrais ajouter un récap des anciens portraits faits, ainsi, si on en a loupé un, on pourrait aller le lire 😉

    Aimé par 1 personne

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s