H de Franck Bouysse

Le livre : La trilogie H de Franck Bouysse. Parue le 4 novembre 2020 chez Le Livre de Poche dans la collection Majuscule. 20€90. (486 p.) ; illustrations en noir et blanc ; 19 x 13 cm

.« Qui est H. ? D’où vient-il ? Comment a-t-il surgi dans ma vie déjà bien entamée ?
Ce qui ne m’avait jamais effleuré jusqu’alors commence à m’obséder. »
Ainsi débute le journal de John W., embarqué avec l’énigmatique H. dans une expédition sur les traces de l’explorateur Sir John Lucas parti vers l’île de Pâques. Un périple tumultueux comme le seront les errements de Walter Croft, un médecin aliéniste de l’asile de Bedlam et de son étrange patient Jonas… Des bas-fonds de l’East End où rode l’ombre de Jack l’Eventreur aux confins de l’Atlantique et de la forêt amazonienne, Franck Bouysse propose ici un véritable voyage initiatique ciselé comme une intrigue policière.

Paru initialement en trois volumes indépendants, H. est aussi un magnifique hommage aux univers de J. Verne, R. L. Stevenson, C. Doyle ou encore H. Melville

Par l’auteur de Né d’aucune femme :

L’auteur : L’auteur : Née en 1965, ancien enseignant en biologie, Franck Bouysse se lance dans l’écriture en 2004. Ses oeuvres ont reçu de nombreux prix littéraires et ont rencontré un grand succès, en particulier son avant-dernier roman, Né d’aucune femme (La Manufacture de livres), Grand Prix des lectrices de Elle et prix des libraires en 2019. Buveurs de vent son dernier opus fait aussi beaucoup parler de lui.

 

 

 

 

 

Extrait : 
Londres, 1907
Au moment où je me dispose à embarquer pour traverser l’océan, je jure sur ce que j’ai de plus cher en ce monde que, quoi qu’il puisse m’arriver, je ne broderai ni n’exagérerai les événements que je m’apprête à vivre. On me permettra de ne pas me nommer, ni mon ami non plus d’ailleurs, et ne croyez pas que la lecture d’une simple initiale vous autorise à tirer quelque conclusion hâtive que ce soit.
On me reprochera sûrement mon silence persistant durant ces dernières années, mais qu’aurais-je bien eu d’essentiel à retranscrire en comparaison de ce que je pressens comme l’aventure d’une vie ?
Les faits que je me propose de vous relater dans mon journal semblent si étranges et extravagants que ma plume paraît encore hésiter à la pression volontaire de mon bras.
Je ne peux attendre d’aide de personne. La vieille maison aurait même l’air paisible s’il n’y avait cette tempête se levant sous mon crâne. J’aurais envie de sortir, de marcher dans la rue, de me fondre dans le brouillard et, tout en échappant aux regards, d’échapper à moi-même. 10Mais voilà que la démangeaison me reprend, il n’y a rien à faire qu’à subir, laisser l’encre tacher le papier, trace noire, indélébile, confession des événements passés.
Je n’ose encore croire à ce qui s’est passé, mais le souvenir si proche de la découverte du message est si violent que tout se carambole dans ma tête et me revient en bloc, comme pour enfin m’exorciser d’un mal qui, je le sais, ne se régénérera que mieux.

 

Le post-it de Ge

Je me rappelle encore quand les premiers romans d’un jeune auteur inconnu sont sortis. Ce fut une belle et étrange découverte. Nous étions en 2008 et j’avais entre les mains deux romans bien différents, un pur polar et  Le mystère H, une histoire matinée de récit d’aventure et de polar historique. Je faisais alors connaissance avec Franck Bouysse.

Aujourd’hui pour ceux qui n’en pas eu la chance de découvrir H, le mystérieux personnage sorti tout droit de l’imaginaire de notre auteur, le livre de Poche a la bonne idée de rééditer en un seul volume cette trilogie. Parue initialement en trois volumes indépendants chez un petit éditeur indépendant de province elle est passée pour ainsi dire inaperçue.

Récits d’aventures sur les traces de l’explorateur sir John Lucas et dans les bas-fonds de l’East End,
la trilogie «H.» est composé de 3 romans d’aventures qui revisitent les grands mythes des romans noirs autour de la figure énigmatique du personnage de H. Le premier livre s’intitule Journal de John W., le second  Les ruelles sans étoiles et enfin le troisième La huitième lettre. 

Journal de John W.
Le mystère H.
En 1905, un service en porcelaine est commandé à l’industriel Théodore Haviland par sir John Lucas. Ce dernier part ensuite en expédition vers l’île de Pâques et sa femme, Diana Lucas, n’a plus de nouvelles de lui. De Londres, en 1907, H. part sur les traces de l’explorateur.
Un vrai roman d’aventure digne d’un Dickens ou d’un Stevenson

Lhondres ou Les ruelles sans étoiles
Des bas-fonds de l’East End aux riches demeures victoriennes, les errements de Walter Croft, médecin aliéniste de l’asile Bedlam, et de son étrange patient, Jonas, avec pour toile de fond les crimes de Jack l’Eventreur.
Une intrigue psychologique haletante au coeur du Londres fin de siècle !

La Huitième lettre
H. : une lettre, l’ombre d’un Homme, la clé d’un destin.
Un procès.
Forêt amazonienne : théâtre et prison de vie où se joue notre humanité, son salut suspendu au plaidoyer de H., disant de fragiles et bouleversantes Histoires d’hommes, leurs amours, leurs courages, leurs renoncements.
L’un d’eux, l’une d’elles, poussières échappées aux rouages des dieux, tentent entre Londres et Limoges de briser la sentence des Cent-Vingt.
Après Le mystère H. et Lhondres ou Les ruelles sans étoiles, ce dernier volet dérangeant de la trilogie H. Il décrit huit destins d’hommes, leurs amours, leurs courages et leurs renoncements.

La trilogie «H.» navigue entre énigmes policières, récit d’aventure et récit fantastique. Franck Bouysse plonge le lecteur dans une course pour la survie des âmes et des corps, véritable voyage initiatique ciselé comme une intrigue policière. Et le tout dans une ambiance hypnotique. On y retrouve toute l’âme du roman populaire du 19e siècle. En véritable feuilletonniste, l’auteur nous transporte dans une aventure folle sur les traces de l’explorateur sir John Lucas et dans les bas-fonds de l’East End. A découvrir ou redécouvrir ces premiers textes de Franck Bouysse, le conteur que l’on connait aujourd’hui.

2 réflexions sur “H de Franck Bouysse

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s