Les Jardins d’hiver, Michel Moatti

Le livre  : Les Jardins d’hiver de Michel Moatti. Paru le 22 octobre 2020 chez HC, Hervé Chopin éditions. 19€. (285 p.) ; 22 x 15 cm

4e de couv

Un thriller historique entre l’Argentine des années soixante-dix et le Paris d’aujourd’hui. Au fond de la mémoire, quand la réalité vacille.

Buenos Aires, 1979. Qui est vraiment Jorge Neuman ? Un écrivain populaire, figure de la résistance à la junte militaire au pouvoir ? Ou un homme totalement détruit par la disparition de sa fille, puis de sa femme ?

J’ai rencontré Jorge Neuman par hasard, en pleine Guerre sale. Je l’ai ramassé sur le bord de la route, alors qu’il venait de s’enfuir d’un camp. Il m’a raconté, m’a ouvert les yeux. Il a voulu que je dise au monde entier ce qui se passait dans son pays, mais j’ai eu peur. Je suis rentré en France et lui a disparu.

Aujourd’hui, quarante années plus tard, je recherche ses traces partout où il a pu en laisser. Je cherche ceux qui ont croisé sa route, comme le sinistre capitaine Vidal, qui a sans doute assassiné celles qu’il aimait. Je cherche, et maintenant j’ai peur de ce que je vais trouver.

L’auteur : Michel Moatti  est né en 1958, il est docteur en sociologie . Journaliste, puis professeur à l’université, romancier, Michel Moatti est l’auteur de Retour à Whitechapel, unanimement salué par la critique, Son deuxième roman, Blackout Baby, a été finaliste du prix du Polar de Cognac en 2015.et de Tu n’auras pas peur a été récomponsé par le prix Polar de Cognac 2017. Ces romans sont également publiés en poche chez 10/18 certain même dans la collection «Grands Détectives» de 10-18

Extrait :
(…) Je croyais qu’ils relâchaient des gens pour que nous répandions la terreur dans nos rangs, en racontant par le menu ce qu’ils faisaient quand ils mettaient la main sur nous. Ils ont prévu bien pire. Ils font de nous des traîtres en puissance. Si nous sommes revenus, s’ils nous ont relâchés, c’est que nous avons parlé. C’est que nous avons cédé. C’est que nous avons trahi. Nous avons donné des noms, des listes, des adresses. Le prix de notre liberté précaire, c’est celui de la trahison et de la dénonciation. 

Le petit avis de Kris

Les Jardins d’hiver – Michel Moatti

On sort des sentiers battus avec cet opus …

Argentine, fin des années 1970. Un jeune attaché à l’Institut français prend en stop un homme blessé, l’écrivain Jorge Neuman dont la femme et la fille viennent d’être enlevées par les hommes de Rafael Vidal, l’un des chefs de la police secrète. Des années plus tard, rentré à Paris, cet homme décide de retrouver la trace du sinistre Vidal.

Plus qu’un roman c’est un constat sur les exactions et atrocités survenues en Argentine dans ce qu’ils appellent la guerre sale et où bien de simples citoyens furent torturés dans des lieux surnommés les jardins d’hiver.

Au travers des mots d’un écrivain qui n’a eu le temps de publier qu’un seul livre, le personnage principal tente de retracer son parcours, tragique, et, revenu en France, après 2 ans de silence, se plonge dans les écrits que lui a transmis cet auteur et où sont jetés sur le papier les souffrances d’une vie.

Mais petit à petit les doutes et les trahisons referont surface et surtout l’implication finale du protagoniste. C’est aussi et surtout un devoir de mémoire envers tous ces innocents torturés et exécutés par la junte.
Michel Moatti n’a pas fini de nous surprendre !

5 réflexions sur “Les Jardins d’hiver, Michel Moatti

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s