La roue tourne de Williams Exbrayat

Le livre: La roue tourne de Williams Exbrayat Paru le 11 octobre 2020 Edition LAMIROY Collection Opuscule, 4 € envoi postal et 2€ en numérique. Disponible en format numérique sur toutes les plateformes.

4ème de couverture:

Pour David, un cycliste talentueux, mais malchanceux, la victoire lui échappe depuis belle lurette. Pourtant, au détour d’une course de prestige, il se retrouve en position favorable pour la gagne. Mais voilà, cela ne plaît pas à tout le monde. Gagner ou pas, telle est la question !

 

 

 

 

L’auteur: Dompteur de livres en bibliothèque Williams Exbrayat a décidé de vivre encore plus dangereusement en écrivant des nouvelles et des romans. Au programme, un privé qui cogne avant de réfléchir dans Chiennes Fidèles et Chasse à l’épaulard et une galerie de personnages foutraques et avinés dans ma Vie sera pire que la tienne, un récit noir, ovniesque et déjanté.

 

 

 

 

 

 

Extrait: 
«Le peloton se comporte parfois comme une vieille pute qui répond au doigt et à l’oeil du plus gros mac. Et sur cette course c’est Théo! Il regarde le bidon sur le vélo de David.
«- Parfois, c’est grâce à un bidon qu’on gagne une course, parfois il peut te faire perdre». David se souvient d’histoires de dopage à l’envers pour endormir un joueur. Il doit tout surveille ; ne rien laisser au hasard et serrer les fesses comme jamais.».

 

Chronique d’une flingueuse, l’Avis de Sylvie K

Merci à Williams pour cet envoi

Je lie connaissance avec Williams et lui promet de lire sa nouvelle bien que je me sois arrêté en 1975 avec Eddy Merckx !

Pour moi le vélo c’est un mec qui pédale comme un dingue pour aller au bout de sa vie pour un maillot d’une certaine couleur aidé de quelques piqûres.

J’enfourche la lecture curieuse et je découvre que le vélo c’est un boulot d’équipe avec des enjeux, des sponsors, du fric, une hygiène de vie (boire du jus de bettraves…) de la gagne et des défaites. Roues contre roues, il faut parfois rester le second; il y a du mental la dedans. Voilà j’ai compris tout cela dans la nouvelle de Williams.

Je suis toujours surprise par ce format court qu’est la nouvelle et que le rendu soit aussi intense. Le dénouement porte à sourire mais aussi à réfléchir…..

Ici c’est la mafia des deux roues et vous verrez le vélo c’est une grande famille…

.

2 réflexions sur “La roue tourne de Williams Exbrayat

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s