Le Sang de l’hydre de Marc Laine

Le livre : Le Sang de l’hydre de Marc Laine. Paru le 5 novembre 2020 aux Nouveaux Auteurs; 18€95.  (382 p.) ; 21 x 14 cm

4e de couv :

Le sang de l’hydre

Ancienne élève de l’école d’officiers militaires de Saint-Cyr, Emma Duhaut a choisi la gendarmerie par vocation. Résoudre des crimes atroces est devenu sa drogue quotidienne. Lorsqu’elle est appelée sur une nouvelle enquête, un souvenir la frappe : le capitaine de l’armée de terre dont le cadavre est dévoré par de l’acide était de sa promo. Malgré ses efforts l’enquête piétine et les victimes se multiplient. Leur étrange point commun : ils sont tous passés par Saint-Cyr.

Confrontée à des meurtres violents et à un tueur insaisissable qui se rapproche d’elle, Emma se lance dans un combat acharné et personnel contre cette hydre du mal. Réussira-t-elle à faire couler le sang de l’hydre ?

L’auteur : Marc Laine gendarme de métier, il a reçu le Prix du polar VSD 2016 pour son premier roman, Démons, publié aux Nouveaux Auteurs.. Marc Laine est née en  vit au coeur de l’Afrique des Grands Lacs. Sa carrière dans la Gendarmerie lui a permis de s’essayer à sa plus grande passion, l’écriture. Et plus particulièrement vers un genre qui a baigné son parcours professionnel, le polar.
 

 

Extrait :
Il ignorait depuis combien de temps il courait, ou plutôt chancelait ainsi. Toute perception était perdue, disparue dans la folie de son indicible souffrance. Une seule certitude subsistait. Il fallait avancer. Avancer encore et encore, jusqu’à s’effondrer.
– Pas par là.
Encore cette voix. Elle n’était plus qu’un murmure, un souffle qui lui indiquait la direction à prendre. Le timbre n’avait plus rien d’impérieux, mais était plutôt joueur. Comme si un farfadet meurtrier lui jouait un mauvais tour.
Terrifié, il se rua dans le sens opposé, sans toujours savoir où il allait. Persuadé que l’autre allait à tout moment achever son œuvre, il s’étonna de sentir les secondes, puis les minutes s’égrener. L’adrénaline refluait peu à peu dans son corps, ou peut-être n’était-elle plus à même de contrer la douleur qui lui déchirait les entrailles. Il avait l’impression de ne faire plus qu’un avec son organisme, de sentir son sang bouillir, ses globules rouges se désagréger et ses leucocytes mourir dans une défense impossible à mener. Sa colonne vertébrale semblait être la seule chose qui maintenait encore son squelette.
– Tu y es presque…
La voix avait encore changé. Combien de personnalités abritaient ce tueur démoniaque ? Elle était maintenant froide, résolue. Il sut tout de suite ce qu’elle sous-entendait. Le tueur avait fini de jouer. Fini de s’amuser avec sa proie. Il se lassait du spectacle, de la chasse qui n’en était sans doute pas une avec ce piètre gibier
 

Alex notre indic livre son avis

 

Le Sang de l’hydre:

Avec le Sang de l’Hydre, Marc Laine délaisse la police et nous plonge dans les arcanes de la gendarmerie avec une enquête dirigée par la section de recherche de Paris. 

Capitaine à la section de recherche de Paris, Emma est appelée avec son groupe sur les lieux d’un crime particulièrement atroce où la victime a eu le visage fondu par un acide. La victime est militaire. Aucune piste jusqu’au jour où un mort près de Nîmes attire leur attention. Là encore un militaire et une mort effroyable. Emma réalise qu’elle a connu les deux hommes à l’école militaire de St Cyr, dans sa promotion. Y’a-t-il un lien avec Saint-Cyr? Est-ce un hasard? Et que signifient les lettres VSE trouvées sur les lieux du crime? 

Un coup de coeur! Un très bon polar que j’ai lu en 2 jours. On ne peut pas le lâcher une fois commencé. La folie du tueur semble sans limite et les enquêteurs échouent à trouver un mobile et un lien entre tous les meurtres. Pourquoi le modus operandi est si différent à chaque fois alors qu’on devine que ces meurtres sont liés? Les personnages sont très bien décrits, humains, crédibles. Le sujet est maitrisé; l’auteur sait de quoi il parle. Les descriptions des morts et de leur exécution sont bien écrites. La psychologie des personnages est bien cernée et la fin… un vrai coup de génie! Beaucoup de retournements dans l’intrigue, du suspense, des rebondissements. 

Comme dans chacun des livres de Marc Laine, on retrouve une écriture maîtrisée, des personnages crédibles, des descriptions soignées, le tout servi par un style fluide et visuel. on sent que l’auteur est à l’aise avec le milieu/jargon de la gendarmerie.  

Sans vouloir spoiler, un twist spectaculaire au milieu du livre va relancer complètement l’histoire et tout changer tout ; aucun répit pour le lecteur ! On va devoir s’accrocher jusqu’à la dernière page pour tout comprendre. La résolution des meurtres et la découverte du tueur est magistrale et là encore l’auteur nous emmène où il veut sans qu’on s’en soit aperçu.  Comme à chaque fois avec cet auteur les meurtres sont particulièrement gores et ça fonctionne si on aime le genre. 

Diabolique et pervers à souhait, un très bon Marc Laine qu’on ne veut pas lâcher avant la dernière page. 

3 réflexions sur “Le Sang de l’hydre de Marc Laine

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s