Ge vous donne des nouvelles, épisode 3 : Trois secondes avant de mourir

Aujourd’hui avec  Marc et Ge, on va vous donner des nouvelles.

En effet notre Flingueuse et notre Porte-Flingue ont lu le même recueil de nouvelle. Et du coup, elles nous racontent leur expérience de mort imminente. Heu, non,  pardon elle nous parlent de

Trois secondes avant de mourir

Allez je vous laisse avec….

Le Post-it de Ge :


Ge vous donne des nouvelles, épisode 3 :

Trois secondes avant de mourir

 

Le livre : Trois secondes avant de mourir, collectif d’auteurs. Paru le 15 mai 2020 chez évidence Editions dans la Collection : Clair-Obscur. 18 euros ; (284p) ; 15 cm

4ème de couverture :

Juste avant de mourir, s’il faut en croire l’adage, notre vie entière défile devant nos yeux. Dans ce recueil qui réunit quelques-unes des signatures de la nouvelle génération, des auteurs confirmés et des jeunes plumes, vous allez découvrir ce qui se passe dans la tête de leurs personnages… Trois secondes avant de mourir. Des visions toutes différentes : surprenantes, violentes, poétiques, absurdes, angoissantes, déjantées… mais jamais banales. Trois secondes avant de mourir… tout le monde est encore vivant ! Et cela peut tout changer.

 

Les auteurs : Dumè AntoniKwamé MaherpaCamille David, Emilie Bertron, Ginou Jussel, Alexandre RatelWilliam LucasAnthony BoucardJosepha BassoniVincent HerbillonYvan BermondChristophe CorthoutsErik Vaucey et Anthony Boulanger.
Extrait :
Le noir est si profond que je ne vois plus rien. J’ai pourtant les yeux ouverts. Sur le coup, je ne sais pas pourquoi je pense à une panne de courant. Mais ça ne peut pas être ça. Il faisait clair, quelques instants plus tôt. Je ne voyais pas grand-chose, parce que c’était l’aube, mais je distinguais des ombres entourées de halos pâles ; des impressions de lueurs diffuses, dans un couloir, puis dans une cour fermée, sous la pluie. Des ombres mouvantes, alignées comme pour un enterrement.
Je me souviens de voix d’hommes, semblables à des chuchotements, et du bruit régulier de leurs semelles sur le sol. Je me rends compte que je n’entends plus rien non plus. Peut-être parce que tout ce monde s’est tu, recueilli dans le silence. Mais je ne sens même plus mon corps, sinon une vague douleur dans le fond de la gorge, mêlée au goût du sang. J’ai toujours été fragile de la gorge. Jusqu’à l’adolescence, je collectionnais les angines. J’essaye de déglutir, mais je n’y parviens pas. J’ai soif. Et j’ai froid aussi. Je ne sais pas pourquoi j’ai si froid. Je ne parviens plus à bouger mes membres, mes mains, mes doigts. Je me sens engourdi, comme anesthésié par le gel.
Puis je comprends.

 

 

Le post-it de Ge

Trois secondes avant de mourir

Je ne devais pas lire ce bouquin, non ce n’était pas prévu. Et puis l’éditeur c’est rappelé à moi et j’ai mis le nez dans ce recueil. Je l’ai mis dans ma liseuse et celle-ci m’a accompagné matin et soir au boulot cette dernière semaine. Une nouvelle le matin, une autre le soir. 

 Au sommaire : 14 nouvelles toutes totalement différentes, des courtes et des plus longues.

14 auteurs pour certains déjà publié chez Evidence, pour d’autres inconnus.

La Veuve de Dumè Antoni

Retour sur scène de Kwamé Maherpa

La Bascule de Camille David

Un choix mortel de Émilie Bertron

Tragedy de Ginou Jussel

Le Crépitement du destin de Alexandre Ratel

Patient 0 de William Lucas

Demain, le monde se souviendra de Anthony Boucard

Tête à têtes de Josepha Bassoni

Aventures en eaux troubles de Vincent Herbillon

En attendant la suite de Yvan Bermond

Fils ! de Christophe Corthouts

Le Repenti de Erik Vaucey

Prestige D&D-style de Anthony Boulanger

Pour moi, ce fut quatorze découvertes, je n’avais jamais rien lu de ces auteurs. Aussi comme j’aime à le répéter, la nouvelle est une belle façon d’appréhender un auteur, on y découvre son style, son écriture voire même son univers.

Ici j’ai fait de belles découvertes. Et comme souvent dans un recueil de nouvelles, toutes ne nous accrochent pas de la même manière. Certaines nous laissent froid, d’autres dubitative et puis d’autres encore vous emportent littéralement. On passe par toutes les émotions. 

Ce qui est sympa aussi dans ce recueil, c’est que on ne se cantonne pas à un seul genre, non chaque auteur avait le choix d’ écrire du noir, du polar, mais aussi  du suspens ,de l’épouvante , space opera , de la terreur, du fantastique, mais aussi de l’érotisque ou encore de la dark fantasy. Chacun pouvait se lâcher pas de contrainte de genre, juste un thème commun « Trois secondes avant de mourir.

Alors oui j’ai passer un bon moment de lecture, j’ai même je crois fini sur une note optimiste et un sourire, c’est fort ça, Trois secondes avant de mourir

 

Autre extrait
Sous la houlette exigeante de Morris, les musiciens répétaient inlassablement leurs gammes, enchaînaient les prestations scéniques puis les nombreuses sorties d’après concerts. William fréquentait les cabarets où la dégustation de cognac fin et de champagne de grande marque était associée à la présence de plantureuses danseuses de revue. Pour cette raison, il aimait les villes comme Las Vegas et ses casinos ou Paris avec ses célèbres établissements tels le « Moulin Rouge », les « Folies bergères » ou le « Crazy Horse ». Durant les longues tournées, il s’était offert du bon temps avec une gent féminine guère farouche, mais, en contrepartie, lassée par ses infidélités mercenaires à répétition, Valérie, son épouse, avait demandé, obtenu le divorce et la vente de sa belle petite maison à Santa Monica en bordure de plage. Le manque d’argent dû à la dissolution du groupe avait constitué un accélérateur inavoué, et néanmoins supplémentaire de divorce …

5 réflexions sur “Ge vous donne des nouvelles, épisode 3 : Trois secondes avant de mourir

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s