Margo de Thomas Martinetti

Le livre : Margo 1 – Le second souffle de Thomas Martinetti – Publié en auto-édition le 14/11/2020 . 11.98 € (360 pages) ; 13×21 cm

4ème de couverture :

Dans son village de l’arrière-pays niçois, tout le monde adore Margo.

Mais Margo a un secret.

Pour commencer, ce n’est pas son vrai nom.

Depuis qu’on a usurpé son identité et volé sa vie, elle a dû subtiliser celle d’une autre.

Aujourd’hui, Margo a peut-être une chance de redevenir Émeline, en confrontant celle qui lui a tout pris un an plus tôt.

Il lui faudra la traquer jusqu’au fin fond de la Norvège, en prenant le risque de tout perdre une seconde fois.

L’auteur : Après un bac scientifique obtenu à Nice, il choisit finalement de suivre sa passion en intégrant une école de cinéma parisienne, où il apprend les rudiments du montage, de l’écriture, et de la production. Alternant régie et production, il participe dès 2001 aux tournages français et étrangers de nombreuses publicités, long-métrages, téléfilms, et clips musicaux, à Paris et en régions.
Lorsqu’il n’est pas sur un plateau de tournage, Thomas collabore depuis 2005 avec son co-auteur Christophe Martinolli, niçois comme lui. Pour leur première diffusion TV, ils écriront 3 épisodes de la saison 2 de la série jeunesse fantastique Déjà vu, tournée entre Singapour et le Vietnam, diffusée sur France 2, France 4, et la RTBF, puis vendue en Italie et au Canada.
Depuis 2007, il a produit une série de dix court-métrages intitulée Femmes tout court, écrite par Christophe Martinolli, dont la plupart ont été diffusés sur TV5.
Courant 2013, ils signent leur première bande-dessinée avec les Humanoïdes Associés. Il s’agit de seul survivant, une trilogie fantastico-réaliste destinée aux marchés américains et européens.
Fin 2017, ils ont écrit un épisode de la saison 3 de la série judiciaire Lebowitz contre Lebowitz  diffusée sur France 2.
Aujourd’hui, Christophe et Thomas développent plusieurs projets de séries TV avec l’auteur Samuel Delage.
Extraits :
« L’usurpation d’identité touche plus de 200 000 personnes en France tous les ans. Certaines victimes vivent avec depuis des années, sous la menace d’être arrêtées pour un crime qu’elles n’ont pas commis, et obligées de prouver régulièrement leur innocence.  
Je suis devenue incollable. Mes formations Europ Assistance sur les vols de documents et les arnaques à l’étranger ne m’avaient pas préparée à cet enfer insoluble. Même lorsque l’administratif est résolu, le doute ronge les familles, les couples, les collègues. Parfois, il ne partira plus. » 
« Pendant des décennies, le grand banditisme, toujours à l’affût de nouveaux marchés, s’est donné beaucoup de mal à fabriquer de faux papiers. Dans le même temps, les gouvernements se sont efforcés de rendre les documents officiels quasiment infalsifiables. Dès lors, il est devenu plus facile de voler une identité, que d’en créer une. Nouveau marché, nouveaux trafics. » 
« Devant la grande glace embuée, en révisant à voix haute mes six identités, je repense à Jason Bourne. Qui est-il vraiment ? Qui voit-il lorsqu’il se regarde dans un miroir ? J’ai saturé Basile avec ce personnage. Coffret DVD. Coffret Blu-Ray. Et projection de la trilogie au Grand Rex. Les films suivants sont sans intérêt, mais ont servi de prétexte à revoir les trois premiers. Et si Jason Bourne avait été une femme ? Pourquoi pas ? » 

La chronique jubilatoire de Dany

Margo 1 – Le second souffle de Thomas Martinetti

En France, Emeline Dalbera est devenue Margo, adepte de la course à pied, la narratrice.
En Norvège, Agnès est devenue Emmeline.

Margo est venue s’installer dans le village d’enfance d’Emeline, seule deux personnes connaissent son secret et le gardent.

Pour résoudre les problèmes d’héritage de sa sœur, Margo va devoir reconquérir son identité, usurpée de façon malveillante, aidée de son coach, un vieux monsieur du nom de Séverin, et d’un ange gardien norvégien, Terje.

Elle part donc sur les pas de Agnès, elle découvre que le trafic de fausses identités est organisé, dangereux et juteux. Elle va croiser des témoins de Jéhovah en rupture avec Poutine, des exécuteurs aidés de drone, des trafiquants redoutables et surtout de vastes horizons norvégiens dont on ressent l’attrait pour l’auteur.

Le parallèle entre la quête de Margo et un marathon auquel le hasard de sa quête l’engage à participer, immerge le lecteur dans la culture de l’effort physique, cruel et qui mène au paroxysme de la douleur.

Et si Agnès n’était pas la seule Emeline Dalbera ?

Cette quête menée au pas de course, témoigne du goût de l’auteur pour les scénarios bien ficelés et pour les belles images. 360 pages de suspense et un final qui augure d’un probable tome 2 tout à fait bienvenu. J’ai aimé cette découverte, la complexité des sentiments de celle qui sait, qui voudrait partager son secret mais qui attend de boucler son enquête avant d’en parler à ses « nouveaux » proches. Nous nous interrogeons sur ce danger du XXIème siècle, au temps du numérique et des données personnelles plus ou moins protégées… Froid dans le dos au sens propre et au figuré car n’oubliez pas que l’action se passe dans les Fjords.
Une bien belle découverte augmentée du fait que Thomas Martinetti est co-équipier-scénariste d’un auteur bien connu du noir, Samuel Delage et qu’ils nous réservent quelques surprises pour les mois à venir !

Lu en version numérique 2.99 €

Je remercie l’auteur et NetGalley pour leur confiance #margo #NetGalleyFrance

 

5 réflexions sur “Margo de Thomas Martinetti

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s