Avant les diamants, Dominique Maisons

Pour bien commencer l’année, aujourd’hui on garde les bonnes habitudes et on vous propose …

une Double Chronique sur Collectif Polar

Aussi une flingueuse et une sérial lectrice vous proposeront chacune à leur tour leur ressenti sur un même livre.

Après ce matin  Eppy Fanny qui vous a offert sa Kronik

C’est maintenant à Kris de nous donner son petit avis



Le livre : Avant les diamants : roman noir de Dominique Maison. Paru le 27 août 2020 chez La Martinière dans la collection Fiction. 21€90. (520 p.) ; 22 x 15 cm

4e de couv : Hollywood, 1953. L’industrie cinématographique est un gâteau fourré à l’arsenic que se disputent la mafia, l’armée et les ligues de vertu catholiques. Dans ce marécage moral et politique, ne survivent que les âmes prêtes à tout. Le producteur raté Larkin Moffat est de ceux-là. Abonné aux tournages de séries B, il fait vivoter les crève-la-faim du cinéma et enrage contre ce système qui l’exclut. Jusqu’au jour où il se voit proposer la chance de sa vie. Dans cette combine dangereuse vont graviter autour de lui le major Buckman, parieur et coureur invétéré, le très ambivalent père Santino Starace, l’impresario et proxénète Johnny Stompanato. Tous vont croiser leurs destins, multiplier les manoeuvres et les crimes dans ce grand cirque du cinéma américain. Alors que défilent les Errol Flynn, Clark Gable, Hedy Lamarr et autres Frank Sinatra, ce petit monde sans scrupule va s’adonner à ce qu’il sait faire de mieux : manipuler les masses et veiller à son profit.

L’auteur : Dominique Maisons, né le 

 

Extrait :

«  – Il a franchement l’air d’un crétin fini, balance Morrisson.

 – Il l’est assurément, au-delà de ce que vous pouvez imaginer. C’est une brute idiote. Mais dès qu’il s’agit d’argent, c’est un malin, sa cupidité est sans limites, il sait tourner des films pour des montants avec lesquels vous peineriez à faire laver votre voiture. A ce jeu, il surpasse les frères King. Il déteste Hollywood et les grands studios, il a une telle revanche à prendre que si vous lui en donnez les moyens, il renversera la table plus vite et plus fort qu’aucun autre. »

Le petit avis de Kris

Avant les diamants, Dominique Maisons

1953, Hollywood. Chance Buckman, un major parieur, Johnny Stompanato, un proxénète et impresario, Larkin Moffat, un producteur raté vivant chez sa mère ainsi que Santino Starace, un prêtre cachant ses vices, voient leur destin se croiser au sein d’une industrie cinématographique dont l’ambition est de manipuler la population grâce à la propagande, tout en veillant à son propre profit. La fascination qu’exerce Hollywood vole en éclats… mais pas de diamants … La vie de ses starlettes et de « leurs producteurs protecteurs » ne semblent pas avoir beaucoup changé depuis ces temps là ! L’affaire WEINSTEIN en est une preuve flagrante …

L’auteur a décortiqué toute cette époque habillée de grands noms du cinéma qui ont véhiculé toutes les paillettes qui ont survécu jusqu’à nous et le résultat est a la hauteur de nos attentes.

Une saga d’une grande qualité relatée de main de maître. Dominique Maisons se renouvelle à chaque nouvel opus et ne cesse de nous surprendre. Rien que la fin en elle est une apothéose dont Hedy Lamaar en est la star bien malgré elle !

A découvrir…

11 réflexions sur “Avant les diamants, Dominique Maisons

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s