Les rencontres de Fanny H : Notre indic était avec Bertrand Bosio

Les rencontres de Fanny H 

Notre indic était avec Bertrand Bosio

 

Cette fois-ci, je suis allée à la rencontre de l’auteur Bertrand Bosio et de son association Nord Fantastique.

Un mot sur l’auteur,

Bertrand Bosio est né le 17 mars 1971 à Condé-sur-Escaut dans le valenciennois. Il a une licence de lettres modernes. Dernièrement, il travaillait dans une usine de pièces détachées automobiles avant de prendre une pause professionnelle afin de se consacrer à son nouveau projet : Nord Fantastique. Il est également l’auteur des Lieux insolites dans le valenciennois, les contes fantastiques du valenciennois 1 et 2, lieux guérisseurs et mystérieux du valenciennois, Azaël, Les choses des ténèbres, Le dernier atlante, les aventures croustifondantes de Buzy Piedeporc, les contes noirs du nord, ruines et châteaux les plus beaux sites en Nord-Pas-de-Calais. Il souhaite désormais se consacrer à l »étude des lieux mythiques, mystérieux et légendaires de notre si belle région des Hauts-de-France.

L’association à but non lucratif  Nord Fantastique est, selon la définition de l’auteur, consacrée au patrimoine insolite du Nord : mégalithes, dolmens, autres pierres millénaires, arbres guérisseurs, des fontaines miraculeuses, cas de sorcellerie, de possession, des maisons hantées, etc. Il envisage d’agrandir son équipe avec un géobiologue, un médium et je vous invite à suivre tout cela sur sa page facebook.

Pour cette rencontre, rien de tel que d’immerger dans cet univers et j’ai participé à l’une de ses nombreuses sorties. Nous nous sommes donnés rendez-vous à Hoymille dont le sujet était la maison dite hantée du Fort Lapin.

Un peu d’histoire,

Sur la commune de Hoymille, cette belle demeure des années 30, construite sur un fort militaire situé près du canal de la Basse-Colme est abandonnée depuis fort longtemps. Elle garde cependant le charme de ces bâtisses imposantes qu’occupaient de nobles familles au siècle dernier. Sa réputation de maison hantée tient du fait que vers 1940 une petite fille s’y serait noyée dans la cave mais aucune preuve à ce jour. Des allemands y auraient également séjourné. Revendue en 1992, elle est inhabitée depuis. Ce serait l’une des plus hantées de France d’après de nombreux enquêteurs connus dans le monde du paranormal. Un voisin signale qu’il se passe à l’heure actuelle toujours des choses étranges dans cette maison…

Il est dommage de la voir taguée. L’auteur nous apprend que sa destruction est envisagée et que des machines tomberaient en panne à chaque tentative. Des grilles nous interdisent l’accès à ce jour. Une pétition est en ligne afin d’empêcher cette démolition.

La soirée hantise :

Rendez-vous avec Bertrand Bosio dans un café de Hoymille afin de pouvoir lui poser quelques questions. L’auteur m’apprend qu’il est venu faire un repérage quelques temps avant (vidéo en ligne sur la page Nord Fantastique en date du 30 sept.) et que suite à cette visite, des barrières ont été posées autour de la maison afin d’empêcher l’accès.



La nuit tombée, nous étions donc un groupe d’environ 10 personnes à nous rejoindre pour écouter l’auteur nous parler de diverses affaires d’entités et de voir quelques images inédites sur sa tablette, face à la maison mais de l’autre côté du canal (voir 2 photos ci-jointes). Le fait de la voir au loin rajoutait une ambiance bien particulière.

 

Bertrand Bosio est très doué pour nous raconter tout cela simplement, parce que c’est un passionné. Cela fait environ cinq fois qu’il vient dans ce secteur.

Nous nous sommes ensuite dirigés vers la maison mais l’auteur n’est pas venu, ne souhaitant pas aller contre l’interdiction d’y pénétrer et nous ayant bien mis en garde contre le fait de l’approcher. Le reste du groupe, majeur et vacciné, s’est donc mis en route. Il est vrai que l’adrénaline était plus forte que tout. Je me situais dans le milieu du groupe. La barrière était déjà grande ouverte. En pénétrant dans ce jardin à l’abandon, je vis des gros rochers sur ma gauche, il fallait continuer quelques mètres et la grande bâtisse apparue devant mes yeux plus mystérieuse et imposante dans la pénombre du soir.

La moitié du groupe repartit. Quelqu’un s’approcha de la  porte ou du moins de son ancien emplacement. Personne n’y entra. Il faut avouer que l’endroit était quand même dangereux car elle est en état de délabrement. Je suis donc restée face à la maison afin de pouvoir la prendre en photo. Une deuxième chose curieuse qui est arrivée c’est le fait que mon voisin, qui avait su prendre la maison de loin avec le flash de son téléphone, n’y arrivait plus du tout devant la façade, il m’a montré son écran, il ne donnait rien du tout, il restait noir ! Il était surpris que j’y sois arrivée. La maison avait-elle décidé qui pouvait la photographier ? M’avait-elle laissé prendre une photo en compensation des problèmes rencontrés avec mon smartphone* lors de la rencontre auteur ? Je ne le saurai jamais. Je peux vous dire que contrairement à d’autres, je me suis sentie bien en entrant dans ces lieux. Il y a sans doute quelque chose dans cette maison mais pas forcément maléfique pour moi.

*(Pour info, pendant l’interview mon téléphone, qui devait enregistrer notre conversation, s’est arrêté régulièrement et s’est même carrément éteint !! J’étais quand même très contrariée car je n’ai aucun problème avec en temps normal. Il n’a enregistré que 12 mn sur 45 mn de discussion. Très curieux. Je me suis dit il y a quelque chose avec cette maison, comme si elle ne voulait pas que l’on parle d’elle. Peut-être en-a-t-elle marre d’être visitée de la sorte et qu’elle souhaiterait juste être en paix ? Libre à vous de croire ou non).

Questions à Bertrand Bosio

Fanny : Depuis quand cette envie de chasser le fantastique ? Cela remonte-t-il à l’enfance ?

Bertrand Bosio : C’est un concentré de tout ce que je regardais à la télévision : Hulk, L’homme qui valait 3 milliards, Zorro, du fantastique à longueur de temps sur les écrans. C’était vraiment un peu un culte à cette époque-là, on se projetait dans l’an 2000 avec des robots qui nous serviraient à table donc je me suis vraiment baigné de temps, cela a imprégné chacune des molécules de mon corps 

Quelles sont tes lectures préférées ?

Malheureusement, je n’ai pas de lectures très très variées car il faut avouer que je suis assez sectaire dans mes lectures mais mon auteur préféré en tout cas c’est Jean Ray qui est considéré par les connaisseurs, je dis bien par les connaisseurs, comme le maître du fantastique sachant que pour les profanes c’est plutôt Stephen King qui n’a rien à voir et bien sûr mon deuxième est Tolkien. J’ai lu le seigneur des anneaux j’avais 11 ans, j’étais encore dans l’enfance et ça était pareil, ça était un électrochoc terrible. J’ai fait quasi une dépression à la fin de la lecture tellement je me sentais bien dans ce livre, tellement le monde extérieur me semblait odieux, le monde moderne en fait. 

Tes films ?

Je ne suis pas quelqu’un de très surprenant, je ne vais pas te surprendre en te disant que mon film préféré est certainement le seigneur des anneaux. Après j’aime bien des anciens films comme Les yeux sans visage, des films un peu atmosphérique, un peu oppressant. En science-fiction, c’est Blade Runner que j’aime beaucoup. La lecture science-fiction je n’aime pas car je trouve cela très rébarbatif, très mécanique. C’est vraiment un style assez spécial. Par contre, l’écran sublime la science-fiction.

Comment réagissent tes proches face à tes projets ? T-encouragent-ils ? Sont-ils demandeurs d’histoires fantastiques ?

Mes proches me connaissent très bien, ils savent que ce que je fais c’est ma passion. Au début, ça a commencé petit, mais maintenant ils sont un peu étonnés de voir l’ampleur que prend la page Nord Fantastique. Ils sont plutôt à m’encourager et à donner des idées et à dire « tu devrais faire ci, faire ça ». Disons que, c’est vrai, l’approche de ce que je fais à changer au fur et à mesure que les portes commençaient à s’ouvrir et que je commençais à gagner des abonnés, etc. Maintenant ils me prennent plus au sérieux, au début c’était un peu comme une lubie ou « il est un peu foufou » surtout avec l’épée (voir la page Nord Fantastique). Ils voient que l’épée fait un peu son effet donc maintenant ils seraient plus à m’encourager. Ils sont un petit peu surpris de l’ampleur que prend la page même si ce n’est pas un truc énorme, je n’ai pas 250 000 abonnés sur YouTube ou autre. Mais je veux dire que ça réagit beaucoup, je suis assez contacté comme toi tu m’as contacté en fait et c’est tellement inattendu que je suis le premier à être surpris.

 Personnellement, je ne suis pas surprise car vu le contexte actuel, les gens ont besoin de s’accrocher à quelque chose.


Exactement, il y a beaucoup de ça. Les gens sont en demande. Les gens aiment l’imaginaire, ils vont au cinéma, ils se délivrent, ils vont sur Netflix, etc. Mais cela reste des supports très virtuels, ce que moi j’apporte personnellement c’est un support fantastique dans le monde, dans le vrai monde en trois dimensions. C’est-à-dire comme ce soir, il va y avoir les maisons, les vraies maisons réputées hantées, demain ils verront un vrai enquêteur du paranormal. Donc tout  ca, ça prend encore dans les trois dimensions et c’est ce qui m’intéresse d’ailleurs moi je ne veux pas faire que de la deux dimensions, je ne veux pas que ce ne soit qu’un écran. Moi je veux que l’imaginaire s’implante dans le monde réel.

Moi : C’est pour cela que j’ai vu aussi que tu allais monter une équipe avec des personnes de ta région ?


Exactement, j’ai un projet de vouloir faire le tri entre les maisons dîtes hantées, les maisons hantées, celles qui n’y sont pas, et surtout faire un travail correct, un travail qui jusque-là n’a pas encore été fait tout au moins dans la région. C’est-à-dire travailler avec un géobiologue, spécialiste du terrain et du souterrain puisque très souvent les bruits peuvent venir du souterrain donc ce ne sont pas forcément des hantises. Il faut un peu décortiquer tout ça, il faut qu’une fois que nous sommes sûrs de l’historique de la maison, qu’il n’y ait pas de failles souterraines faisant du bruit ou autre et que s’il y a encore des choses qui bougent ou des bruits, là on attaque et on dit là on est peut-être sur une vraie maison hantée. Mais il y a trop de choses qui se disent que ce soit avec Hoymille c’est pareil, sur les maisons hantées il se dit plein de choses.

 Voilà c’est pour cela que je parlais tout à l’heure de faire le tri par rapport au charlatanisme.

B.B: Il faut faire un tri même en dehors du fait qu’il y a des charlatans mais il y a des gens qui sont de bonne foi qui passent là le soir et ça y est, ils voient un truc spécial et le lendemain ils en parlent autour d’eux et ça fait le tour, et ça va très vite et après on a une maison réputée hantée et qui ne l’est pas du tout en fait. 

Oui au départ ça va partir d’un bruit et ça va être complétement déformé, déformé…

 Il faut travailler avec du concret, avec des appareils, archiver tout ça, vraiment quelque chose de carré, en tout cas c’est ce que j’aimerai.

 Et toi-même, as-tu déjà vécu de réelles expériences ?


Alors hier j’ai eu un contact avec un ami qui est décédé il y a quelques mois donc j’ai eu un message. Ce n’est pas moi qui l’ai pris mais un collègue qui est medium. Il est vrai que le message ça ne pouvait être que lui, il m’a dit des choses que j’avais dit l’après-midi en privé à quelqu’un et il me l’a répété, c’était vraiment étonnant. Mais moi je ne suis pas très réceptif. Par contre, je côtoie beaucoup de gens qui eux ont des maisons hantées, qui m’appellent, etc. Et là on voit un peu l’état de la maison et ce qui se passe. Mais moi personnellement je n’ai pas vu un esprit, je n’ai pas entendu des voix, etc. Je suis un candidat au cartésianisme parce que je ne suis pas quelqu’un auprès de qui il y a eu des manifestations.

 Donc c’est ça qui est intéressant, c’est de partir d’un point de vue cartésien pour aller chercher ce qui ne l’est pas.


En fait, j’ai des raisonnements à la Socrate. Ma raison me suffit à savoir que par déduction le surnaturel existe. Comme je n’ai pas de ressenti, je devrai être un cartésien mais mon raisonnement me dit bon voilà, en général les gens qui croient, ils ont eu des expériences. Moi j’en ai pas eu. Et j’y crois, je suis convaincu que ça existe.

 Je suppose que tu fais le tri de ce qui est vrai ou pas car tu dois avoir beaucoup de monde qui vient te parler.


Alors, tu sais, je pars d’un principe, je pars d’un postula et mon principe de départ est que les gens sont sincères. C’est mon premier point parce que je me demande dans quels intérêts une personne viendrait faire la démarche de me parler en privé en me disant je ne veux pas que ça se sache et non pas dîtes le à tout le monde et passer pour un fou. Je ne vois vraiment pas l’intérêt de faire ça. Les gens qui disent qu’ils voient des ovnis, je ne vois pas l’intérêt qu’ils ont parce qu’ils ne vont pas avoir la gloire et qu’ils vont passer pour des fous donc pour moi, les gens qui font cette démarche-là sont sincères. Après tu sais quand quelqu’un vous parle et qu’il vous montre les poils qui se dressent sur les bras quand il évoque un fait et que vous voyez qu’il n’est pas bien, il y a des choses qui ne se feintent pas. J’ai été chez une femme qui était comme ça. Je pars du principe qu’ils sont sincères et par respect pour la personne je les crois. Par exemple, c’est épouvantable ce que la magie noire est capable de faire encore de nos jours, c’est épouvantable parce que c’est très très fort surtout le vaudou.

Le vaudou j’y crois.


Il ne faut pas fréquenter un personne qui fait de la magie noire car même si elle est sympa à partir du moment où elle fait de la magie noire, on n’est pas dans le bon, on va envoyer des forces négatives sur quelqu’un pour qu’il ait un accident. Je connais quelqu’un, en ce moment, qui me parle d’une personne qui fait de la magie noire, je lui ai dit éloignes-toi de cette personne, tôt ou tard tu vas avoir des tours. Parce que ceux qui ont des tours, c’est ceux qui les fréquentent, ce sont les amis d’aujourd’hui qui demain ont une meilleur situation, elle va prendre des petites aiguilles, elle va être jalouse mais c’est incroyable. Justement le gars chez qui j’étais hier, l’exorciste me disait que dans des petites villes sans histoire, tu n’as même pas idée des trucs de sorcelleries qu’il y a là-bas. Le monde est beaucoup plus surprenant, plus fantastique, tout ce que tu veux qu’il n’y parait. Et là je suis en train vraiment de mettre le pied dedans.
On croirait que la sorcellerie c’est fini, moi c’est ce que je pensais avant de faire vraiment ce que je fais, je disais la sorcellerie n’existe plus depuis longtemps.

Quelle est ta légende préférée jusqu’à ce jour ? (Car tu en découvriras d’autres !) :

  Alors c’est la légende de La Blanque Jument. Les enfants désobéissants à leurs parents, s’en approchent. Elle se tient immobile sous la lune. Au fur et à mesure que les enfants montent sur son dos, celui-ci s’allonge. Quand elle en tient suffisamment, elle se rue vers la première étendue d’eau. Cette légende, elle nous rappelle le danger des eaux pour une région marécageuse telle que fut la nôtre. Cette forme animale de croque-mitaine, tout comme Marie Grauette, prévenait du danger des eaux qu’elle représente aux yeux des enfants.

 Un pays, en dehors de notre belle France bien sûr, où tu rêverais de partir en exploration fantastique ? Je n’en veux qu’un.

Je t’avoue que j’ai une fascination pour les pays de l’Est, les Carpates et tout ça.

Ah je pensais que tu aurais dit l’Ecosse tu vois.

Ah j’ai oublié l’Ecosse, je n’y ai plus pensé. J’adore les pays du Nord. Déjà c’est un pays que j’aime, je me sens attiré par l’Ecosse, c’est verdoyant, c’est spécial, j’adore la mentalité anglo-saxonne de ces pays-là et puis les châteaux sont vraiment hyper mystiques. C’est vrai qu’en Ecosse tu as beaucoup de choses à faire et c’est vrai que c’est super attirant. Mais là dernièrement, j’étais un peu buté sur la Roumanie, le côté vampirique de ces pays-là, ça ne sort pas beaucoup de l’ordinaire mais j’aimerai beaucoup voir le vrai château de Dracula. Tu sais que le mythe du vampire est quand même inspiré d’un personnage réel, j’ai vraiment envie d’aller voir aux sources.

Vlad…

 Vlad l’empaleur oui c’est ça. Il y a vraiment du gothique chez eux, il y a vraiment quelque chose, c’est très spécial la Roumanie. Je suis allé à Pragues et dans ces pays-là et c’est vrai que les clochers ont tous des drôles de chapeaux pointus, on dirait des trucs vampiriques. Il y a vraiment une atmosphère même dans l’architecture. On dirait des chapeaux de vampires les toits, c’est vraiment particulier.

 

Que réponds-tu aux personnes qui pourraient dire « ah non je ne vous crois pas, de toute façon vous êtes un charlatan » et est-ce que cela t’est déjà arrivé ? Et que vas-tu leur dire ?

 Non jusqu’à présent non car les gens voient que je travaille avec sincérité mais ça pourrait arriver. 

Oui car lorsque j’ai parlé de toi on m’a dit non c’est un charlatan.

Ah bon ? Des gens qui me connaissent ?

Non des gens qui ne te connaissent pas.

 Des gens qui ont juste déduit que. Ben écoutes j’ai simplement à répondre à ces gens-là, déjà quand on ne connait pas la personne c’est quand même très arbitraire de juger sans la connaitre. Ca montre une déficience dans le jugement qui n’est pas alors à leur honneur déjà et c’est un manque de respect premièrement. Deuxièmement, je réponds que oui il y a des charlatans  mais en quoi je suis un charlatan ? Est-ce que c’est parce que je demande de l’argent ? Ou c’est parce que j’invente des choses ? Mais je leur dis allez voir sur ma page, allez voir le nombre de publications que je fais, allez voir le travail que je fais gratuitement depuis des années et du contenu gratos que je donne et que moi je paye des nuits d’hôtels, des kilomètres et des kilomètres, etc.

 Oui j’y ai pensé.

Et leur dire est-ce qu’un charlatan ça perd de l’argent ? Parce que moi j’en perd, je n’en gagne pas sauf  avec mes circuits. Un charlatan a pour but de faire du profit donc moi c’est pas du profit puisque je perd de l’argent. Enfin j’ai perdu de l’argent pendant très longtemps donc ce n’est pas le stéréotype du charlatan déjà de perdre de l’argent et puis un charlatan c’est quelqu’un qui n’est pas passionné parce qu’il fait, il le fait par profit. Hors moi, si vous voyez tout ce que je fais à longueur de temps et tous les projets que j’ai, je ne corresponds par au type du charlatan ni dans la sincérité que je déploie et qui se voit et visible sur ma page tous les jours ou presque, ni dans le fait de gagner de l’argent, c’est facile, ceux qui me suivent ils le voient que je dépense de l’argent sans en gagner. Nord Fantastique c’est du contenu gratuit depuis longtemps. 

 

Que peut-on souhaiter à Nord Fantastique  pour cette nouvelle année ?

 Une expansion, gagner toujours plus de terrain, d’ouvrir un  peu plus les esprits qui sont fermés au surnaturel, essayer d’ouvrir même si ce n’est que deux personnes, leur champ de vision à 360°degrès. C’est ce que je souhaite à Nord Fantastique, c’est-à-dire apporter quelque chose aux gens.

Et à Bertrand Bosio, que peut-on lui souhaiter dans son rôle d’auteur ?

 La réussite je pense comme tout le monde, d’être considéré et vu comme une personne sérieuse, sincère, qui fait son travail avec passion et pas comme quelqu’un qui est là pour entourlouper les gens, ce n’est pas du tout ce que je fais.

Merci à toi Bertrand Bosio pour ce sympathique moment très instructif.  

(Au moment où paraitra cet article, la maison de Bertrand Bosio a brûlé la nuit de noël, une cagnotte leetchi a été mis en place).

https://www.leetchi.com/c/nord-fantastique-lvbdlwml

 Il a tout perdu dans l’incendie. Merci🙂

14 réflexions sur “Les rencontres de Fanny H : Notre indic était avec Bertrand Bosio

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s