De bonnes raisons de mourir de Morgan Audic


Le livre : De bonnes raisons de mourir de Morgan Audic. Paru le 2 mai 2019 aux Editions Albien Michel dans la collection Thrillers. 21€90 ; (420 p.) ; 23 x 16 cm

4e de couv :

De bonnes raisons de mourir

Un cadavre atrocement mutilé suspendu à la façade d’un bâtiment.

Une ancienne ville soviétique envoûtante et terrifiante.

Deux enquêteurs, aux motivations divergentes, face à un tueur fou qui signe ses crimes d’une hirondelle empaillée.

Et l’ombre d’un double meurtre perpétré en 1986, la nuit où la centrale de Tchernobyl a explosé…

Morgan Audic signe un thriller époustouflant dans une Ukraine disloquée où se mêlent conflits armés, effondrement économique et revendications écologiques.

 

L’auteur : Morgan Audic est né à Saint-Malo le 30 janvier 1980 et a grandi à Cancale. Il vit depuis plus de dix ans à Rennes, où il enseigne l’histoire et la géographie en lycée.
Il est l’auteur de « Trop de morts au pays des merveilles« , un thriller publié en 2016.

 

 

 

 

Extrait :
Grincements métalliques, respirations sifflantes.
Il s’éveilla dans une pénombre inquiétante, traversée de flashs vert et bleu chaque fois qu’il clignait les paupières. L’air était lourd, saturé d’une puanteur âcre de corps mal lavés mêlée à des d’odeurs d’antiseptique et d’alcool fort.
Où je suis ?
Ses yeux s’habituèrent à la faible luminosité de la pièce et il aperçut une rangée de lits plaqués contre le mur en face de lui. Ils étaient occupés par des êtres informes et gémissants qui remuaient lentement leurs membres comme des scarabées à demi écrasés agitent leurs pattes avant de s’éteindre.
Bouge !
Une pulsion au fond de son crâne lui criait de fuir. Il essaya de se redresser, mais ses poignets et ses chevilles refusèrent de se décoller du matelas. Avec horreur, il réalisa qu’ils étaient attachés au cadre du lit par des sangles. Il tira de toutes ses forces pour arracher ses liens, mais l’effort lui fit tourner la tête au point qu’il crut s’évanouir. Désorienté, le corps baigné d’une sueur froide et grasse, il tenta de se rappeler comment il était arrivé ici.

 

Le post-it de Ge

De bonnes raisons de mourir – Morgan Audic

Un cadavre mutilé est découvert à Pripiat, ville près de Tchernobyl. Le commandant Melnyk, policier ukrainien animé par le sens du devoir, est chargé d’enquêter tandis qu’Alexandre Rybalko, policier russe a été engagé par le père de la victime pour retrouver l’assassin et le tuer. Leurs investigations se croisent et les conduisent sur la trace d’un double homicide commis la nuit du 26 avril 1986.

J’ai adoré ce bouquin, j’avais déjà beaucoup aimé le premier roman de Morgan Audic Trop de morts au pays des merveilles, qui avait été un de mes coup de coeur 2016.
Mais là quel coup de maître, Morgan Audic nous offre un roman policier parfait. A la fois roman noir, roman d’espionnage, cold case est un formidable thriller. De bonnes raisons de mourir, est la révélation de ce premier semestre 2019.

Je vous le disais, tout y est.
L’intensité de l’intrigue, le charisme des personnages, la véracité des thèmes exploités.
C’est parfait et parfaitement dosé. C’est formidablement maîtrisé. L’écologie, géopolitique, les enjeux économiques rien ne manque. Sans oublier cette guerre larvée au cœur de notre bonne vieille Europe.
Bien mieux qu’un bon documentaire sur ses sujets, ce titres se lit avec un tel plaisir, une telle intensité qu’on ne peut le lâcher
L’écriture et le style de notre auteur en font un magnifique thriller qu’on lit d’une traite malgré ces 420 pages.

C’est très cinématographie, ça s’imprime sur votre rétine et ça reste gravé dans votre cerveau.
Un putain de bouquin, un page turner certes mais qui restera longtemps dans nos esprits.

Surtout ne passez pas à coté.

Vous ne le regrettez pas, foi de porte flingue.

Bons Baisers de Bissau de MC Sass (SASSA)


Bons Baisers de Bissau de MC Sassa (SASSA). Publié le 9 novembre 2017 par  Independently published. 17€50 ;  (364 p.) ; 13×20 cm

Résumé :

 Bissau, Afrique de l’Ouest. Une nouvelle épidémie de fièvre hémorragique menace quand quatre médecins de l’OMS disparaissent subitement en brousse. Entre une journaliste chinoise bien trop sexy, un mastiff corse taulier du casino local, des militaires rêvant de coups d’État et des narcotrafiquants omniprésents, Jo Drake, agent des services secrets britanniques, va devoir affronter un ennemi aussi mégalomane qu’impitoyable.

 

 

 

L’auteur : Après plus de 25 ans d’engagement, SASSA sortira-t-il un jour de l’ombre ? Aujourd’hui, il (ou elle ?) entrouvre pour vous quelques-unes des portes de cet univers obscur qui gravite autour de la défense nationale, celui des services secrets.
Un univers d’hommes rudes et de femmes fières. Un univers entre luxe excessif et pire pauvreté. Un univers cynique et destructeur… auquel il a choisi de vous initier au travers du prisme de la légèreté et de l’humour si caractéristiques des polars d’espionnage !
Bien sûr tout ceci n’est que pure fiction et donc… les personnages et les situations décrits sont purement imaginaires. Toute ressemblance avec des personnages ou des événements existants ou ayant existé ne serait que pure coïncidence. Bien sûr…
Extraits : 
Un cérémonial fastueux est prévu pour cette opération de communication qui doit abriter la rencontre de nos ennemis. Robes de soirée et smoking. Dans ma tête trotte une petite musique. Celle du générique des films de l’espion le plus connu des services secrets de Sa Majesté. Pour la première fois ce soir, Howard et moi allons faire une entrée digne de lui. Notre limousine s’arrête au bord d’un tapis rouge bordé de curieux et de photographes. Les portières s’ouvrent. Électrisé, je jaillis hors du véhicule, un sourire vainqueur aux lèvres… et constate qu’une célébrité locale, rousse aux reflets d’or, faussement cachée derrière d’immenses lunettes de soleil monopolise toute l’attention. Résultat, nous passons totalement inaperçus, tant pis… ou tant mieux finalement.

La lecture de Maud

Bons Baisers de Bissau de MC Sassa (SASSA)

 

Un roman d’espionnage bien mené, sans temps mort, un faux air de James Bond revisité. Aucun répit pour Drake qui va aller de surprise en déconvenue dans cette enquête. Que sont devenus ces médecins, qui les a enlevés ? Pourquoi ? 
Un style original qui m’a de suite séduite, un rythme effréné, où l’on suit le héros avec grand plaisir. Un mélange de géo politique et d’action où se mélange avec plaisir, bagarre et romance. Qui sont ses alliés ? Qui sont ses ennemis ? Pas toujours facile à les identifier au premier abord pour Drake qui va devoir composer à priori seul en Afrique loin de Sa Majesté. Un excellent moment de lecture.

Je remercie l’auteur pour sa confiance et sa patience

A lire de préférence dans cet ordre pour suivre Alan et son évolution : Bons Baisers de Bissau, Bons Baisers de Dubaï, Bons Baisers de Jakarta.  Alors, passez un bon moment avec Bons Baisers de Bissau, de @MC Sass (SASSA)