Savoir sur quelles flingueuses compter


Saint Valentin Spéciale Flingueuse.

Cécile crie son amour au reste des Flingueuses


Savoir sur quelles flingueuses compter

par Cécile Pellault

 

Quatre heures du matin, quelque part en banlieue, une colonne d’intervention d’une vingtaine d’hommes investit un quartier paisible. Seuls la lune, le réverbère et le chat du voisin sont les témoins de cette scène fort inhabituelle dans ces rues proprettes. Quatre hommes se détachent du groupe pour s’approcher de la porte, un bélier en main. Une autre partie du groupe fait le tour du pavillon slalomant entre les géraniums et les rosiers pour couvrir toutes les issues. Le signal est donné, la porte tombe. Une dizaine d’hommes rentre dans la maison. Bien renseignés, ils grimpent les escaliers et s’approchent du lit conjugal. Les  canons de quelques carabines d’assaut accueillent le réveil en sursaut d’une auteure ébouriffée.

« Cécile P ?

-Oui ?

-Je vais vous demander de vous lever doucement les mains sur la tête et de bien vouloir nous suivre sans opposer de résistance.

– D’accord, d’accord mais vous êtes sûrs que c’est moi que vous recherchez ? C’est mon mari, le barbu aux origines exotiques !

-Putain, Cécile, arrête tes conneries!

-Madame, veuillez me suivre !

Un flash jaillit derrière l’une des épaules en noir des policiers.

« Maman, Maman, je peux poster sur Insta !!

-Môman, je pourrai quand même aller chez Gaëtan cet après-midi ?

-Veuillez reculer les enfants ! Allez, Madame, suivez-nous maintenant !

-Mais je ne peux pas sortir en pyjama Hello Kitty, j’essaie de percer dans le Thriller, moi !

-Redoine a bien été photographié hagard en burqa, on est pas à un chaton rose près !

– Qu’est-ce que tu as encore foutu, Cécile ? Avec tes histoires de cadavre toute la journée aussi !

******

Frigorifiée quelque part dans les locaux de la DGSI, Cécile avance dans un couloir bordé de cellules. Par les meurtrières des deux premières, elle aperçoit le dos d’une chemise fleurie très colorée puis le profil d’une amie. Les policiers la font entrer dans une pièce nue avec seulement un lit en fer et une couverture. La porte de la cellule se referme.

-Psst, Michael, Nathalie ? Vous savez ce qu’on fait là ?

-Hier, je me suis fait choper par un réparateur avec sur mon portable des pages sur les différents calibres d’armes et sur Sumatra et, apparemment, je suis fiché jusqu’au cou chez eux depuis un bout.

– Moi, ils me soupçonnent de vous fournir en logos avec des messages subliminaux d’appel aux meurtres. Notre dernière conversation sur FB les aurait mis en émoi. Et ils auraient été tuyautés anonymement sur notre action imminente.

-Putain, hier, j’ai passé mon temps à surfer sur des sites russes ! Vous avez déjà été interrogés par la DGSI ?

-Oui, souvent, entre deux patients ! Non, à ton avis !

-Oh putain, j’ai une résistance ridicule à la douleur, je vais avouer n’importe quoi.

-Déconne pas Cécile. Y a bien quelqu’un qui va nous sortir de là.

-Ce n’est pas Lou qui arrive ?

******

Geneviève suivie d’Ophélie pénètre dans le QG des flingueuses.

« C’est joli aussi la bibliothèque la nuit ! souligne Ophélie»

Fanny et Eppy, des casques de moto à la main arrivent à leur tour.

« Désolée, j’ai eu un peu du mal à convaincre Eppy que ma Ducati serait plus rapide pour traverser trois départements franciliens.

-Vous êtes mignonnes, je suis en convalescence, moi !

-Alors, Geneviève, l’urgence vitale ?

Sylvie pousse les portes de la bibliothèque. Quelques instants plus tard, Maud et Jean-Paul débarquent essoufflés.

« Désolée, je sors des soirées d’Albin Sud, de Fleuve Rivage,  d’Acte Noir et j’ai attrapé Jean-Paul à sa soirée Rock and Roll & Crochets au passage. Nous avons fait aussi vite qu’on a pu.

– J’appelle Mamie Danièle et Isabelle et on peut commencer notre réunion, les informe Geneviève en activant l’appel vidéo de son ordinateur via Messenger.

– Je suis là et prête, répondit Danièle dès que son visage apparaît sur l’écran.

– En direct de Corée, présente ! réplique Isabelle

– Bon tous, voilà l’histoire ; Cécile, Michael, Nathalie et Lou se sont faits arrêter par la BRI. Leurs dernières activités sur le net semblent les incriminer dans un projet d’attentat

– Ils sont mal, ils sont mal. Faut qu’on les sorte de là.

– Je vous ai réunis pour ça. Il nous faut un plan sans accroc, confirme Geneviève.

– Ok, moi, je peux faire marcher mes contacts pour voir où ils sont retenus. Voir appeler Sacha pour confirmer ! propose Ophélie

– Il nous faudrait un plan des locaux pour les faire évader, renchérit Sylvie.

– Sur le dark web, il doit y avoir ça. Je contacte le petit Nikos, une bière et il nous fait ça, ajoute Eppy.

– J’ai ce qu’il faut en motards pour organiser la fuite, offre Fanny.

– Moi, j’ai ce qu’il faut en planque dans des communautés peu enclines à fraterniser avec les autorités ! Je faisais ça que vous n’étiez pas nés, clame Danièle.

– Avec ma palette graphique, je peux peut-être tenter des faux papiers ! s’enthousiasme Jean-Paul

– Sinon, les flingueuses,  je peux aussi juste interpeller mes contacts dans la presse pour alerter sur cette situation ridicule, les stoppe Isabelle. Je peux vous préparer un communiqué de presse à la virgule près.

-Oui, on s’emballe peut-être un peu vite. J’aurai bien envie d’un Mojito, pas vous ?! temporise également Maud.

-Oui, les collègues ne sont pas des abrutis. Ils vont vite se rendre compte. On parle tout de même de Cécile, de Michaël, de Lou  et de Nathalie. Tu gardes où ton rhum, Geneviève ?  acquiesce Ophélie.

– Oui au pire, ils auront de la matière pour créer. Rien de tel qu’un petit passage à la BRI dans la vie. Dans le tiroir de droite, Ophélie ! indique Geneviève.

-Vous avez de la chance,  j’ai pensé à amener des petits produits du Périgord ! salive Eppy.

-Je propose un toast ! A nos auteurs, et à notre graphiste sans qui nous ne serions pas là aujourd’hui en train de trinquer ! Santé et pleins de bébés littéraires !

******

– Tu es sure Nathalie que quelqu’un va venir nous aider ? Michaël, tu me prêtes ta chemise, j’ai froid ! S’il vous plait, j’avoue tout, je dénoncerai qui vous voulez ! Pour commencer, tout est de la faute de Jean-Marc ! S’il vous plait, je veux rentrer chez moi ! J’écrirai plus que des Tchoupi, je vous promets !

 

La Saint Valentin des flingueuses 2019


La Saint Valentin des flingueuses 2019

L’année 2018 fut riche en rencontres, et aventures polardeuses au Collectif Polar.  Les Flingueuses sont ravies de vous présenter leurs amoureux(ses) littéraires de l’année : auteur(e)s, flingueuses, livres, partenaires de crime, porte-flingue, polymorphes… Nous ne sommes pas sectaires dans nos amours au Collectif et vous, quels ont été en 2018 ou seront vos amoureux en 2019?

51530741_360864038089392_6197309870195081216_n

Je laisse la parole aux Flingueuses pour vous dévoiler leur Valetin(e) :

 


Ophélie : Elsa, ma Dark Swan de la littérature noire, un coup de foudre!

 

Elsa Roch et Ophélie

 

Marc : L’amour c’est aussi « Ça ».

 

(NDLR : Il fallait bien que chez les flingueuses il y ait un fan du Maître, stephen King)

Sacha : Alors voilà mon coup de coeur littéraire, de l’année mais pas que…

 

Sacha Erbel et sire Cédric Sire

 

Geneviève: Une des plus belles rencontres de l’année. Cela a d’accord été un coup de foudre pour son écriture de laquelle je suis ressortie en mode « Cabossé » Ensuite j’ai rencontré le jeune homme, il m’a tout de suite présentée à sa Mamie, centenaire, féministe et serial Killeuse. Vous pensez, je les ai tout de suite adoptés lui et sa Mamie Luger.

Ge et Benoit Philippon

So Fiou : Un valentin ? SAUF m’a emmenée au 7ème ciel.

 

Hervé Commère et Sofia

Aline :  Une Flingueuse, ça ne rigole pas ! Non, Flingueuse ce n’est pas une partie de rigolade !

Miss Aline et Ge son porte Flingue en goguette !

Sylvie : Mon coup de cœur littéraire de l’année !

 

Lou Vernet avec notre Sylvie K

Eppy Fanny : Avec le Flamboyant Nicolas Lebel, créateur d’une grenouille faisandée dont je suis fan.

 

Eppy Fanny et Nicolas Lebel

Isabelle : En 2018, Sandrine Collette m’a bluffée par sa plume sobre et percutante, par sa finesse et sa gentillesse. J’en suis toute éblouie !

 

Isabelle Bourdial notre légiste en chef interviewant Sandrine Collette lors du 1er Festival Polar’Osny

Danièle : Deux flingueuses en accord parfait pour feu de tout bord ! Le collectif … une merveilleuse occasion de rencontre.

Miss Aline et Mamie Danièle lors de leur première rencontre.

Jean-Paul : Deux bonnes têtes de vivant, deux loups, un pouce et trois têtes de mort…

Jean Paul et Jacques Saussey

 

Maud : Anniversaire et intronisation inoubliables entre flingueuses et une auteure flingueuse, légiste et Reine des gommettes.

de gauche à droite, Ge porte Flingue, Cécile Pellault, auteur et légiste, Maud intronisée Flingueuse le jour de son anniv. et Ophélie sa Jumelle

Nick : Je refuse de faire partie d’un club qui m’accepterait comme membre.

Nick Gardel notre Nervi avec Henri Loevenbruck, Ian Manook et Jean Luc Bizien, 3 auteurs de la ligue de l’imaginaire

Florence : Un coup de coeur pour un roman noir magnifique. Il y est aussi question d’amour, alors pour la Saint-Valentin, il me va bien.

Florence notre nouvelle flingueuse stagiaire a un coup de cœur pour Hervé Commère, elle aussi !

Isabelle : Coup de foudre littéraire 2019 ! Angoissant, troublant, intense, puissant. Entrée fracassante d’Antoine Renand’.

Isabelle Cerruti

La petite dernière des Flingueuses, Isabelle du coup nous présente un coup de cœur 2019.

Ge², le double maléfique  : Ni dieu ni maitre ! Quelques maîtresses… Et un Pouy.

Jean Bernard Pouy et Ge notre porte Flingue

Cécile : A fleur de cadavre ; mon aventure polyamoureuse exquise de 2018 !

Les légistes, Cécile Pellault, Isabelle Bourdial et Ge la porte Flingue et notre exquis macchabée

BONNE ST VALENTIN  de POLARDEUX(SES) A VOUS !!!

Le 2000e : le deux millième article ! Le jeu


Le 2000e

Je n’en reviens pas, alors que l’on s’apprête à fêter les 4 ans de Collectif Polar, voilà que se profile le 2000 articles.

Si au commencement on m’avait dit cela je n’y aurais jamais cru.

2000 articles publiés, des tas de livres présentés, une kyrielle d’auteurs rencontrés, mais aussi pas mal d’autres choses… une sacrée aventure, une drôle et passionnante aventure et tout cela avec vous !

2000e collectif polar

Le 2000e : le deux millième article !

 2000e article, ça se fête non ?

 Aussi j’organiserai bien un petit jeu concours, histoire

de fêter cela avec vous,

 et de vous faire gagner quelques bouquins.

Et pourquoi pas aussi notre Exquis Cadavres Exquis.

Alors mes polardeux prêts et prêtes à me suivre ?


 

Le 2000e : le deux millième article, le jeu concours

Pour ce concours 2000e j’ai demandé à mes flingueuses de vous poser quelques questions.

Voici celles que j’ai retenues pour ce jeu concours.

1) les questions sur le blog

Comment s’appellent les rubriques qui vous présente des passionnées du polar ?

Donner deux noms d’interview ?

2) les questions sur les Flingueuses

Combien y a-t- il de flingueuses ?

Combien y a-t-il de misters flingueuses ?

Citer les noms des légistes

Comment s’appellent les rencontres polars et autres salons qu’organisent les flingueuses

3)Questions subsidiaire :

Sur quel salon a-t-on pu rencontrer la plus grande concentration de flingueuses ?

Maintenant c’est à vous de jouer

Comme d’habitude afin de participer il faut  :
être abonné au blog
répondre au 8 questions si dessus
Envoyer vos réponses à collectif.polar@gmail.com avant le 26 mars au soir
Seules les meilleurs réponses pourront prétendre à remporter un lot sauf si le chef de meute en décide autrement.
En revanche tous les participants ayant répondu à l’ensemble des questions recevra un prix de consolation.

Les lots

Des badges du blog

 Des polars de toutes sortes dédicacés par leur auteurs.

Voici quelques exemples, mais il y en a pleins d’autres encore.

Julie livres gagnés

photos non contractuelle

Les trois premiers auront droit chacun à au moins…

3 polars et un badge.

Alors bonne change à vous tous zé toutes.

Et 100% des gagnants sont des participants

☺👍😱😛😃😍🙏🤞😁😂😉

Geneviève : Porte Flingue de Collectif Polar

 

 

 

 

Assigner à résidence 3, l’interview bracelet électonique de Sonja Delzongle


L’interview « bracelet électronique ». Vous connaissez maintenant.

Contrairement à la GAV qui est bien délimitée dans le temps, l’interview bracelet électronique est plus « libre ». Elle peut se dérouler sur plusieurs jours.

C’est une mesure d’aménagement de peine permettant de réaliser une interview de longue haleine sans obliger l’auteur à être incarcéré. Juste  » Assigné à résidence »

Nous avions au départ prévu une Garde à Vue avec notre auteure mais les obligations des unes et des autres à fait que celle-ci c’est transformée en assignation à résidence.

Le quatrième auteur ayant dû vivre son quotidien avec le bracelet électronique est…

Sonja Delzongle


SAMEDI 13h16

Aline : Bonjour @Sonja ; @Geneviève ; @Danièle et  @Eppy.

S’ouvre maintenant et ici notre bracelet électronique.

 Sonja : 

Aline : Pour rappel, nous n’avons pas besoin de se bloquer derrière nos écrans, nous n’avons pas de timing. Chacune allant quand elle peut sur cette MP.

Sonja et Geneviève :

Aline : Tout ce qui se dit ici sera forcément retranscrit.

Sonja et Geneviève  : 

Aline : Je laisse la parole à notre cheffe en la personne de  @Geneviève.

Sonja :

Eppy Fanny et Danièle : O

SAMEDI 18:10

Geneviève : @Sonja ne sera en résidence assignée qu’à partir de demain. Aussi je laisserai ici les premières questions. Dès que notre prévenue aura son bracelet électronique, elle viendra me répondre. Voilà pour la procédure.

Sonja, tu valides ?

Sonja : 

 Aline et Danièle : ok on valide aussi.

Eppy Fanny : Bien chef. Du coup… maintenant tu as le droit d’aller prendre l’apéro tranquille lol.

Geneviève  vous pouvez toutes allez prendre l’apéro et trinquer à ma santé et à celle de notre auteure

  Sonja : hahaha

DIMANCHE 06:31

Geneviève : Bonjour @Sonja, Bonjour les Flingueuses.

Sonja :

Geneviève : Ce matin débute une interview un peu spéciale. Pas tout à fait une GAV mais un peu plus qu’une simple assignation à résidence puisque nous allons être 4 à te passer à la question@Sonja Delzongle

Sonja  : 

Geneviève : Aussi j’ai insigne honneur de débuter celle-ci

Sonja : 

Aline : Bonjour @Sonja, bonjour Geneviève , Daniele, Eppy.

Geneviève : Bonjour @Aline

Aline : 

Geneviève : Alors pour démarrer en douceur cette interrogatoire, je vais, @Sonja, te demander quel est chez toi la place du livre et de la lecture. Voici donc une série de questions auxquelles tu devras répondre une à une.

Sonja : 

Geneviève : Mais avant cela j’aimerai que tu te présentes à nos lecteurs et lectrices. Je veux tout savoir, ta scolarité, ton parcours pro, ton âge, ta vie…?

 

DIMANCHE 09h26

Eppy Fanny : Bonjour à vous toutes, Bonjour Sonja

Aline et Sonja : 

Danièle : suis là les filles, bonjour  @Sonja !

Aline et Eppy : 

Sonja : Bonjour à toutes .
Merci pour vos questions actuelles et à venir auxquelles je prendrai bien sûr le temps de répondre avec plaisir.

@Geneviève , m’étant couchée un peu tard ou très tôt, selon (5h30),  je répondrai aux tiennes un peu plus avant dans la journée.
Merci

Eppy Fanny, Aline, Danièle : 

Geneviève :  Pas de soucis @Sonja , à toute à l’heure 😉@Sonja

DIMANCHE 23:11

Sonja : Réponse pour  @Geneviève.

Je me présente…

Après un bac littéraire philo langues, j’ai fait un DEUG LEA (Langues Étrangères Appliquées) et six ans de Beaux-arts à l’École Nationale de Dijon.
Ensuite quinze ans d’exposition de peintures avec des jobs à côté avant de faire six ans de journalisme PQR et mag, puis de me consacrer complètement à l’écriture.
Mon âge : 51
Ma vie : l’écriture de romans et plus précisément de thrillers.

Sonja : Bonnes nuit et belle éclipse de lune !

 

Eppy Fanny et Aline : 

 

LUNDI 05:34

Geneviève : Merci : @Sonja

Mais cette fois c’est moi qui dormais lorsque tu m’as répondu. Et oui hier j’était déjà debout à 4h du mat. Après 23h, ça devient compliqué pour moi.

Alors ce matin j’aimerai savoir qu’elle était la place du livre dans ta famille. ?

Petite étais tu entourée de bouquin ?

 

LUNDI  : 12:33

Sonja : Bonjour aux Flingueuses. Geneviève… Le livre tient une grande place dans le noyau familial. Si grande que chez mes parents il doit y avoir environ cinq mille livres… J’ai toujours été entourée de bouquins, étagères, piles, tas… Et la télévision n’est arrivée que pour les onze ans, je lisais, à la place.

Eppy Fanny : Bonjour @Sonja. Merci pour ta réponse aux questions de la patronne mais ce midi c’est moi qui t’interroge

Voici mes questions listées ci-après pour que tu puisse y répondre au mieux suivant ton planning :

1) Pourrais-tu nous parler de tes 2 premiers romans (ceux parus avant Dust), genèse, genre ?

2) Comment t’es venue l’idée du personnage complexe d’Hanah ? t’a t’il été inspiré par des proches, par toi ?

3) Et en dernier lieu, qui est donc cette Dana qui vit dans ton esprit ? quel est son univers et d’autres histoires de la veine de Sybéria sont-elles prévues ?

Je te laisse à toutes mes interrogations. Le travail m’appelle.

MARDI 20:58

Sonja : Bonsoir Eppy

1) Avant Dust il y a La Journée d’un sniper, le premier, sur fond de guerre des Balkans, un roman court de 50 pages, À Titre posthume, premier thriller dont l’intrigue se déroule dans le milieu (impitoyable) de l’édition et le Hameau des Purs dans lequel je confirme mon goût et mon choix pour ce genre.
Donc genèse en quelque sorte, oui.

2) L’idée d’Hanah m’est apparue dans une sorte de vision provoquée par une musique d’un album dé Buddha Bar.
Une héroïne qui ne m’a pas été inspirée par des proches du tout. Il y a forcément un peu de moi mais pas pour l’essentiel. En fait, je crois que ce personnage était prémonitoire et que je viens de la rencontrer.

Eppy Fanny :  et consernant Dana Skoll

Sonja : 3) Dana Skoll est un pseudo à l’occasion d’une commande d’éditeur. Elle ne vit pas vraiment en moi et pour le moment n’a aucun autre projet que Syberia.

Belle soirée à toutes

Eppy Fanny : Merci Bonne soirée à toi

Aline : Merci et bonne soirée Sonja .

Sonja : 

MERCREDI 05:44

Geneviève : @Sonja tu nous parlais des nombreux livres qui t’entouraient, Pourrais-tu me dire si tu as été tenté de piocher dans la bibliothèque familliale ?

Sonja : 

Geneviève : As tu des auteurs phares ?

 

MERCERDI 14:27

Sonja : Bonjour @Geneviève

Bonjour aux tatas Flingueuses
Bien sûr j’ai été tentée de picorer dans les livres de mes parents, de mon père surtout, qui était professeur agrégé de philo à l’IUFM, des ouvrages de psychologie, philo, mais aussi des romans de Kundera, Moravia, Yourcenar, quelques Agatha Christie, San Antonio pour le fun.
Ma mère m’a fait découvrir les grands classiques russes, Tchékov, Tourguéniev, Dostoïevski, Gogol, également Dickens, Twain, Hemingway, Poe, Carver et des auteurs serbes comme le prix Nobel Ivo Andrić, Milos Tchernianski, Stepanović.

Geneviève : Et quels ont été les bouquins fondateurs pour toi ?

Sonja : Justement tous ces bouquins que je cite, dont les écrivains anglo-saxons pour leur vision de la société américaine ou anglaise et leur efficacité, la littérature française du 19e avec Balzac, Zola, Maupassant, Chateaubriand, Sand.

Geneviève : Quelles types de bouquins affectionnes-tu ?

Sonja : Mes goûts en littérature sont comme en musique, très éclectiques, mais j’avoue que j’ai attrapé le virus du thriller… Sinon j’aime l’aventure et le romanesque.

Geneviève : Et enfin plus globalement que t’a apporté la lecture ?

Sonja : La lecture m’a apporté évasion, émotion, bonheur, réflexion, ouverture et inspiration. Tous les ingrédients de l’écriture. Et de la vie.

Merci encore à vous toutes pour votre intérêt et vos questions. Je retire le bracelet et vous envoie plein de bises.

Danièle : Attention, pas tout de suite …

Sonja : D’accord pour les dernières questions aujourd’hui mais après j’arrête Je n’ai plus le temps, me préparant à partir sur le salon de la mairie du 7 à Paris.

Ah oui et aujourd’hui je ne peux répondre que jusqu’à 15h15 

Danièle et Geneviève : 

Danièle : Ça fait beaucoup de références dans la tête tout ça Sonja, alors au niveau de l’inspiration, de l’envie de passer à l’écriture, qu’est-ce qui arrive en premier … la situation, l’histoire, le message ?

Sonja : Rien n’arrive en premier à part l’inspiration. Tout vient en même temps, indissociable.

Danièle : Quand tu commences à raconter … tu connais la fin de ton histoire ou a-t-elle sa propre vie ?

Sonja : Pour tous mes romans oui, sauf pour le Hameau des Purs et Dust.
Ce qui n’empêche pas les personnages d’avoir leur propre vie ou leur vie propre. Enfin…presque 

Danièle : Pour Boréal par exemple … est-ce que le message écolo était préexistant à l’intrigue ?

Sonja : D’une certaine façon oui. Puisque faisant partie de ma vision de la planète.

Danièle : Est-ce qu’en plus du « divertissement » pour toi l’auteur a un devoir de mémoire, de conscience ?

Sonja : Complètement. De conscience en tout cas. Le reste en découle.

Danièle : Donc les personnages se trouvent au service de l’histoire …

Sonja : D’une certaine façon mais l’inverse est également vrai.

Danièle : Un exemple ?

Sonja : Le personnage d’Hanah Baxter dans la trilogie Dust, Quand la neige danse et Récidive. L’histoire est à son service aussi pour mieux la faire découvrir au lecteur dans toute sa dimension. Ses réactions dans certaines situations, sa personnalité qui se révèle au fil de l’intrigue.

Danièle : C’est l’avantage d’un héro récurrent ! C’est aussi les limites , même si tu peux la faire souffrir le lecteur sait qu’elle s’en sortira en fin de compte.

Sonja : Ah non, pas forcément…

Beaucoup de lecteurs ont douté de son sort dans Récidive.

Danièle : Tu irais jusqu’à la tuer ?

L’auteur s’attache comme le lecteur …

Ta vision pour la planète est bien sombre, tes prochains romans en parleront-ils à nouveau ?

Sonja : Peut-être…j’ai déjà essayé…

Elle est réaliste je crois, mais toujours avec une note d’espoir. Mon prochain roman en parle, oui, sur le thème de l’eau, la folie et la guerre. Désolée mais je dois y aller. Merci pour cet échange. Bel après-midi et attention aux glissades !

Danièle et Aline :

Danièle : Merci Sonja au fait moi c’est Danièle … la doyenne ! A bientôt

Sonja : 

Sonja : Merci @Danièle ! Au plaisir !

Danièle :  On se retrouve quand ?

MER 16:21

Sonja : @Danièle@Aline dans ses instructions m’a dit que ça s’étalait sur 3 jours, 5 grand maximum.
Je suis soumise à l’interrogatoire depuis dimanche, on est mercredi. J’ai donc rempli ma mission de trois jours

Je n’ai que peu de temps et également d’autres ITW et un roman à écrire☺

Pour d’autres questions, je profiterai d’un salon pour y répondre de vive voix avec plaisir

Belle semaine à toutes.

Aline : Merci Sonja pour le temps que vous nous avez consacré. Au plaisir de vous croiser sur un salon prochainement.

Sonja : 

Geneviève : Bon salon parisien@Sonja. Et comme le dis @Aline merci pour cet assignation à résidence. Je te retire ton bracelet électronique que tu puisses voyager tranquille.

Sonja : 

MER 20:08

Eppy Fanny : Pour ma part je te dis à samedi.

Sonja : 

Geneviève : allez laissons Sonja rejoindre la Capitale pour le salon Lire c’est libre où elle retrouveras Eppy et aussi quelques autres flingueuses.

Et je voulais aussi remercier les flingueuses Eppy, Danièle et aussi Aline qui a mis en place cette interview

Salon de Nemours le retour de Maud


Salon de Nemours le retour de Maud

 

 

Salon de Nemours  samedi 12 Janvier 2019

Aux environs de 10H00 je récupère Estelle et nous voici parties pour ce premier salon de l’Année !!!

Comme les dédicaces ne commençant qu’à 14h30 ce samedi…

La première partie du salon se déroule en off  au restaurant

NDLR : Pas de resto auteurs- flingueuses sans mojito !

où se sont retrouvées auteurs, lecteurs et autres blogueurs,

le tout organisé par Annie des Plumes Noires !!!!

Chapeau et mille mercis !!! Un très chouette moment.

Après cette parenthèse enchantée il a fallu se rendre au salon.

NDLR : 4 flingueuses et un mini flingue dans un espace réduit, ça promet

Le trajet restaurant- salon je le ferai en compagnie de Marc, Jean Paul, Ophélie et Gabriele

Les Choses sérieuses et drôles aussi peuvent commencer !!!!

Je vais faire un petit tour afin de récolter quelques Gribouilles sur notre cadavre exquis, A Fleur de Cadavre,

 

Je remercie Marc Schaub, Sylvie Kowalski, Aurélie Ptr, Nicolas Duplessier, Sandrine Destombes, Mark Zellweger, Michael Fenris, Sacha Erbel, Nick Gardel.

Malheureusement je n’ai pas pu faire signer tous les contributeurs.

Mais je continuerai à rendre mon exemplaire unique.

J’ai continué les signatures avec le recueil RockFictons de Carole Epinette

et je remercie, Jean Luc Bizien, Sonja Delzongle, d’avoir accepté d’y apposer un petit mot.

J’ai rencontré pour la première fois, Vincent Hauvy et son Tricycle Rouge.

Un plaisir de revoir Ian Manook accompagné de Françoise, pour la gribouille d’Heimaey.

Ravie de recroiser Henri Loevenbruck (Gallica et Les Cathédrales du Vide)

 

et Ghislain Gilberti (Sa Majesté des ombres).

Voilà des livres que j’avais dans ma bibliothèque, ils sont maintenant dédicacés, il ne me reste plus qu’à les lire.

 

Les choses sérieuses vont bientôt commercer, hein vous attendez mes achats, craquages…

Tenant à conserver mon défi «  Pas d’achat de livre d’un auteur dont je n’ai pas déjà lu tous ceux que j’ai déjà» intact. Ne croyez pas que je n’ai rien pu acheter !!!

Pas de malheur, je suis repartie avec Le Manufacturier de Mattias Köping,

 Sinestra d’Armelle Carbonel,

Sybéria de Dana Skoll :  Sonja Delzongle sous pseudos,

Flics et Frères d’Armes et Devoir de Mémoire de Yann Eric Dupuis.

Mon dernier achat était à la base le seul prévu, sur les recommandations d’Eppy Fanny : Derniers Jours à Alep de Guillaume Ramezi qui a reçu Le Coquelicot Noir.

Mes petit  achats

Bien sûre il y a eu des fous rires, des retrouvailles très sympathiques….

des rencontres curieuses

voici les Daltons de Nemours par exemple (on espère y retrouver Lucky Luke l’année prochaine),

NDLR : Marc Sylvain Masse, Sébastien Lepetit, Didier Fossey, Christophe Dubourg et Eric Dupuis

une  curieuse rencontre

NDLR : Geronimo Stilton, la souris journaliste de l’Echo des Rongeurs

Très heureuse de rencontrer Nelly Burglin Razik « pour de vrai ».

Et je terminerai, juste par c’était Génialll !!!

Prochain rendez-vous le 26 Janvier à Paris !!

Petit bilan 2018


Petit bilan 2018

Coucou mes polardeux,

Avant de commencer ce court bilan, je tenais à vous remercier.

Et oui sans vous pas de blog.

Qu’est ce qu’un blogueur sans ses lecteurs. Je devrais même dire qu’est ce qu’une blogueuse sans ses Lectrices ?  Surement pas grands choses. Mais grâce à vous ce blog est très suivi et de plus en plus suivi. Vous savez que vous êtes formidable.

Evolution 2018

Cela fait presque 1an et demi que l’aventure Flingueuses a démarré. 15 mois que le blog a changer son régime de croisière. Aussi forcément la fréquentation aussi. Si au début de la team Flingueuses nous étions 4-5 chroniqueuses aujourd’hui nous sommes 18.

 4 fois plus nombreuses. Alors j’essaie de satisfaire tout le monde.pour chacun(e)s puissent s’exprimer sur le blog. Cette diversité de points de vue, je le sais, vous plait chers lecteurs. Vous pouvez plus facilement vous identifier dans les retours de l’un ou l’autre d’entre nous. C’est ce qui fait la force et le dynamisme du collectif.

Bon ok vous voulez quelques autres chiffres.

Alors je vous en donne un et un seul

En 2018, 756 articles ont été publié sur Collectif Polar, essentiellement des chroniques de lecture mais pas que.

 756 articles cette année c’est plus de 260 de plus que l’an dernier

Au-delà des chiffres, même s’ils sont importants car c’est grâce à eux et à notre visibilité que les ME et les auteurs nous font confiance et que vous lecteurs vous nous suivez, je voudrais parler contenu !

 Et là je voulais remercier mes flingueuses pour leur inventivité, j’adore,  elles ont tout plein d’idées. Elles font tout pour les mettre en œuvre.

Cette diversité d’articles et de propositions fait aussi parti de l’identité du blog. Cette diversité c’est son ADN, nous sommes je pense assez unique sur la blogosphère. Nos différentes formes de chroniques ( double chronique, chronique duo ou à plusieurs voix, simple avis..) nos diverses façons de faire des ITW, les jeux concours, les tags,  les retours de salons et de rencontres, les mise en avant de la team mais aussi de nos lecteurs. Une proportion nouveautés, livres plus anciens bien dosée… Tout cela participe à une plus grande visibilité du blog. Ils y en a pour tout le monde. Il y a toujours des nouveautés sur le blog.

J’espère , cher lecteurs zé chères lectrices que vous y trouvez votre compte dans tout cela. Car perso j’adore ce melting-pot.

Sur ce blog ce que vous suivez le plus ce sont nos retours de lectures. Mais, si j’en crois les chiffres, vous aimez aussi nos retours de salons et les ITW d’auteurs surtout si l’auteur a le vent en poupe et ce qui me fait vraiment plaisir c’est aussi que vous aimez participer à notre blog. Il y a d’ailleurs longtemps que je ne vous ais pas interrogés. Je vais remédier à ça en 2019.

Les nouveautés 2018 :

1. La Garde à Vue

En janvier 2018 nous avons organisé notre première GAV.
Depuis on essaie d’en faire une par mois !
Elles sont vraiment chronophages et demande une grosse préparation.

2. Les chroniques duos

Même si déjà initialisées par Oph. C’est vraiment ces derniers mois que ces chroniques à plusieurs voix ont explosé.
Normal, nous recevons souvent le même SP à lire. Aussi la chronique duo ou trio est très utile pour donner plusieurs avis. Et elles changent de nos chroniques de lecture habituelle.

3. De nouveau format d’ITW

Sous l’impulsion d’Aline nous avons de nouvelle formes de papote d’auteur. Pour autant vous pouvez toujours retrouvez une ITW solo de vos auteurs préférés. Certains de ces nouveaux format d’interview verront le jour cette année seulement.

– l’ITV simple :

• échange de mail ou direct avec l’auteur
• une flingueuse / un auteur

 

  – huis clos :

• Échange sur Messenger (sur une durée d’ 1 semaine maximum)
• Échange sur un polar/thriller français (francophone) d’un auteur tiers
• Deux flingueuses / un auteur

 

 – Assigné à résidence, interview bracelet électronique:

• Un auteur n’a pas de temps pour une GAV – mêmes thèmes abordés
• Échange sur Messenger (sur une durée d’une semaine maximum)
• Deux flingueuses / Un auteur

 

 – GAV :

• Échange sur Messenger sur 2 jours consécutifs
• Au total 4 auditions d’environ 1 h à 1 h 30 chacune
• 4 flingueuses + le double maléfique de Geneviève / un auteur

 

4. Et si on leur donnait la parole

Le blog relaie les interviews que Nick fait des personnages de polar de ces petits camarades auteurs.
A raison d’une par semaine, la première saison devrait nous mener jusqu’à début septembre.

 

5. L’Exquis cadavre exquis.

Alors ce cadavre exquis a été une sacrée aventure. D’avril à décembre, il nous a accompagnées de long mois. C’est sans doute Isabelle et Cécile qui vous en parleraient le mieux. Nos légistes ont été mises à rude épreuve au quotidien. Mais avoir les bouquins dans les mains quel plaisir et là je remercie Nick, sans lui sans doute n’aurait-il pas eu de publication.
Il y aura une suite à ce cadavre exquis mais en 2020 pas avant ! Besoin de se remettre.

Les projets pour 2019

Je suis certaine que, quelques-unes de mes Flingueuses en tous cas, ont de nouveaux projets qu’elle ne m’ont pas encore soumis.
Ce que je peux vous annoncer déjà c’est qu’il y aura une nouvelle rubrique mensuelle

« Le jour fantastique »

Oui « Le jour fantastique »
C’est Maud qui m’a soufflé l’idée. Aussi le 28 de chaque mois, sauf si impossibilité totale, nous parlerons de SFFF sur Collectif Polar.
Maud s’est engagée à lire un livre de sciences fiction, de fantasy ou un roman fantastique par mois et de proposer sa chronique à nos lecteurs. Aussi si cela vous tente vous pourrez vous aussi faire un chronique SFFF qui trouvera sa place aussi le 28 du mois. Et ça débute en janvier. Il y a déjà 2 articles.

 

« Avis d’expert, le retour »

Pour l’instant rien de défini, mais Cathie a émis le souhait de reprendre une nouvelle saison de ses avis. Reste à définir quand ?

 

 Nouvelles formes d’ITW

– Si je te parlais de mon prochain roman :

• Conversation sur Messenger (sur une durée de 2/3 jours maxi)
• un auteur parle de sa prochaine publication
• Une flingueuse / un auteur

 – livre marquant :

Échange par mail ou en direct Messenger avec l’auteur
Un auteur parle de son auteur favori ou du livre qui l’a marqué
Une flingueuse / un auteur.

 

« Nouveau : concours de nouvelles »

Il nous reste à définir avec mes légistes, Isabelle et Cécile, le thème et le nombre de mots de notre premiers concours de nouvelle. Ce concours lanceront les festivité de nos 4 ans.

Il y aura peut-être même si vous êtes sages, une seconde épreuve d’écriture. Si, si c’est possible, tout cela prend vraiment forme et je vous en reparle sans doute demain.  Alors affûtez dés à présent vos plumes

 

Les chroniques du Kawa

 » Le prix du premier roman »
Des lectrices de mon Kawa viendront nous parler de premiers romans dans le cadres du prix du premier romans des lecteurs des bibliothèques de la ville de Paris.

 

Et peut-être aussi, y aura t-il un jour décalé.

Nous devrions, sous une forme ou une autre parler plus d’autres genres de fiction ou encore vous présenter des livres documentaires Plus de littérature blanche., plus de BD On vous présentera peut-être même des films, des séries. Enfin tout cela est encore flou dans mon esprit. Tout cela reste à définir. Et peut-être que ce ne sera qu’en 2020…

 

L’avenir du Collectif

Nous sommes à ce jour 18 à participer à l’aventure Collectif Polar, 18 plus quelques lecteurs.
Nous sommes nombreux dans cette belle équipe, chacun a un rôle différent à jouer. Comme c’est déjà le cas. Mais pour régir ce collectif il faut quelques règles communes

Aussi en 2019
Une charte est en préparation.

Je pense faire un appel à candidature pour de nouveaux chroniqueurs voire même de nouvelles flingueuses
Cette charte me permettra d’intégrer les nouveaux membres sur un même règlement.
Il y a quelques personnes qui ont pour moi le potentiel d’être flingueuse. Aussi un jour elles débarqueront dans l’équipe. Normalement ce n’est pas pour tout de suite.

Il y a eu quelques remous en 2018 au sein du collectif. J’ai dû me séparer d’une flingueuse.  J’aimerai d’abord, après cette affaire affligeante et attristante où Clémence a mis le Collectif à mal, le discréditant et discréditant certaines de ses flingueuses, que les choses s’apaisent.

Aussi après ce douloureux épisode, je souhaite qu’entre flingueuses nous interagissons à nouveau avec bienveillance et sans jugement comme nous l’avons toujours fait.

Aujourd’hui après le mal qui nous a été fait, les esprits se sont calmés, on a enfin retrouvé notre esprit de meute. Unies, soudées et solidaires. 

Une page se tourne, une nouvelle année commence avec mes flingueuses motivées, débordantes d’idées et d’entrain pour vous faire vivre une véritable année polardesque et bien plus encore.

Nous avons de nombreuses idées, des trucs de dingues qui nous titillent depuis longtemps, des choses que l’on aimerait mettre en place et que je vous exposerai cette année. Bref nous avons encore de nombreuses aventures à vivre avec vous et de nombreuses autres à vous faire vivre.

Voilà ça c’est mes vœux 2019 pour Collectif Polar.

Alors…
Êtes-vous prêtes chères flingueuses à prendre ces nouveaux engagements  ?

Êtes-vous prêt(e)s chers lecteurs et chères lectrices à nous suivre encore plus nombreux et encore plus loin ?

Et puisque le mois de janvier n’est pas encore achevé, j’en profite pour vous renouveler tous mes vœux de bonheur et de santé pour 2019

Belle année à vous tous

Ge porte flingue de collectif polar

Les flingueuses à l’honneur, épisode 2


Les flingueuses à l’honneur, épisode 2

Il y a quelques jours je posais une question cruciale à mes Flingueuses.

Les filles définissez-moi ce qu’est une flingueuses ?

Aussi pour bien finir l’année, je vous faisais part de leur réponse dans un épisode 1 hier soir.

Et donc pour bien démarrer 2019, ce soir voici la suite de leur définition.

 

Les flingueuses à l’honneur, épisode 2

Retrouvez Les flingueuses à l’honneur, épisode 1 ICI

Cécile  Une flingueuse c’est quelqu’un qui ne sait pas dire non à Geneviève et se retrouve embarquer dans de drôles d’aventures 😁

Geneviève Ah enfin quelqu’une de lucide ! Merci Cécile

Cathie: carrément!!!

Geneviève : Hahaha

Cathie : Une flingueuse c’est une lectrice qui lit et chronique plus vite que son ombre…Enfin, elle essaie, tout ça dans la bonne humeur et la détente…sauf quand la chef flingueuse nous met la pression pour des posts et des réponses qui traînent…😜😉😀

Ge  : Dites moi Cathie, vous ai-je déjà mis la pression une seule fois pour des chroniques ? Non jamais même quand les choses n’arrive pas !

Bon ok pour vous faire participer au discussion du collectif de façon plus franche j’avoue. Pour venir nous rendre visite comme aujourd’hui j’avoue aussi ! Pour te faire intégrer la team, que tu sois plus souvent parmi nous là  Cathie,  oui je suis chiante, mais ça c’est mon esprit de meute.😜😉😀

Cathie  Ah!!! comme quoi je dis pas que des conneries…Mais j’avoue que tu as bien raison, car je suis un peu récalcitrante…désolées, je ne peux toujours pas liker, mais le coeur y est …😀😀😀

Geneviève : Oui c’est vrai, j’aime l’esprit d’équipe chez mes flingueuses, que veux-tu je suis comme cela, on ne me refera plus !

Danièle  :  Ce n’est pas parce que l’espèce n’est pas en voie de disparition qu’il faut malmener la flingueuse. Une flingueuse est addicte au noir et au rouge mais pas que… Elle aime partager ses émotions littéraires avec respect et bienveillance, confronter ses approches, découvrir, explorer, expérimenter, avec humour et une bonne dose d’autodérision. Généralement, ses sujets d’observation ne lui en veulent pas et même en redemande.

Flingueuses à l’honneur, épisode 1


Il y a quelques jours je vous faisais part de l’année 2018 chez les flingueuses.

Je vous raconter tous le bonheur que c’est de bosser avec elles toutes au quotidien. Car oui tenir un blog c’est du boulot. Même si la lecture fait parti de nos loisir, faire une chronique ça prends du temps. Et mettre en page ces avis, ces interviews, ces retours de salons c’est un job à part entière, croyais-moi.

Aussi pour changer je leur ai donné un nouveau devoir. Je leur ai posé une seules question.

Mais quelle question !

Les filles définissez-moi ce qu’est une flingueuses ?

, et voilà le résultat

 

Maud  : Une lectrice de polar et roman noir et qui en donne son avis, seule ou à plusieurs. Mais aussi une lectrice au sein d’un collectif qui partage sa passion et ses lectures

So Fiou  : Flingueuse (nom féminin): Chroniqueur (se) de romans noirs appartenant au collectif polar pouvant utiliser toute arme à sa disposition ou de son choix pour faire un retour de lecture, recueillir la parole des auteurs, livrer des indiscrétions. La flingueuse doit être pourvue de grandes qualités humaines, d’empathie. Elle peut parfois, avoir un goût prononcé pour le mojito.

Fanny : So Fiou tu vas avoir des problèmes 🤣🤣🤣🍹🍹🍹

So Fiou :  Fanny tu n aimes pas le mojito?

Fanny   : So Fiou tu rigoles ?!? J’ADORE !!!!!

 

Jean-Paul Contrairement à ce que son nom pourrait le faire envisager, une Flingueuses n’est pas là pour dégommer à tout-va !!!
Par ses actions réfléchies seule ou en groupe, Elle transmettra le « ressenti » de ses lectures, de ses diverses réunions ou tables rondes, à toutes personnes voulant recevoir de bons conseils…
La Flingueuse a tendance à vouloir se retrouver, tels de petits loups et partager le plus possible avec ses pairs, sous le regard bienveillant de leur cheffe de meute.
Déjeuners, papotage et plus si affinités sont toujours les bienvenus !
Par ailleurs, son sourire paraît beaucoup plus épanoui lorsqu’elle a devant elle un verre bien rempli…

Geneviève : J’en veux encore ! Yessss

Fanny Une flingueuse est une serial lectrice, non solitaire, aimant le partage de découvertes et le débat ouvert. Elle doit avoir un sens développé de l’amitié et une plume juste, précise et bienveillante. Rabat-joies s’abstenir.

Nick  : Moi j’étais persuadé que c’était un nom de cocktail assez proche du mojito , mais pour personne qui n’aime pas la menthe…

Geneviève :  On devrait inventer un cocktail « Collectif Polar », héhé Nick, tu en reprendra bien un verre !

Nick  :  forcement

Fanny  On devrait s’appeler le Collectif Mojito, tant cela semble être notre point commun à toutes/tous 🤣🤣🤣

Eppy Fanny Je laisse les amateurs entre eux.

Eppy Fanny Heu alors je suis une flingueuse qui n’aime pas les mojitos. Mais la liberté est pour moi essentielle. Flingueuse est pour moi être avant tout une dévoreuse passionnée qui a pour ambition le partage. Faire vivre et prospérer des mots, des idées, tout comme on fait grandir une amitié. Et le lien qui fait que tous celà est possible, ici au titre du collectif, c’est notre gourou et trait d’union, un condensé de générosité qui se nomme Geneviève Van Landuyt.

Ophé Lit Ben tout le monde a déjà tout dit… je rajouterais juste que les flingueuses c’est avant tout un groupe où doit régner la bienveillance et le soutien et qu’elles sont la garde rapprochée de notre porte flingue…

Sylvie  Une flingueuse est une entité dans le collectif polar. Elle peut être très active, faire des retours de lecture, lire de tout surtout des polars, réaliser des itw, des salons, des GAV, des chapitres dans un livre, papoter avec les autres flingueuses, mettre son badge quand elle sort, porter la cheffe aux nues, soutenir les flingueuses qui n’ont pas le moral, publier sur le collectif, mettre une étoile sur le blog du collectif, publier sur le blog des flingueuses, faire ses retours sans rien oublier, faire découvrir des auteurs, etc…ou elle peut aussi oublier de faire des choses mais ce qui compte c’est qu’elle soit parmi les flingueuses puisque chaque flingueuse et ses petits portes flingues contribuent à faire vivre ce collectif!

Geneviève  : J’aime te savoir de plus en plus Flingueuses Sylvie 😘

Ophé Lit Sylvie j’adore cette définition!!!

 Sylvie  : Geneviève  Le Collectif …C’est contagieux!

 Danièle  : Pas facile d’arriver après toutes ces définitions auxquelles j’adhère … Bienveillance c’est dit et aussi respect pour le travail des auteurs sans qui nous ne serions rien (et eux sans nous un peu tout de même 😂), respect pour le travail et la vie des frangines flingueuses, chacune à son rythme.

Geneviève   :Danièle,  et Ophé Lit, j’aime beaucoup ce que vous dites, vous complétez bien mais j’aurai aimé une définition complète de vous deux, enfin vous voyez quoi ! 

Ophé Lit Geneviève je vais me pencher dessus

Geneviève : Te penche pas trop tu risque de tomber sur une flingueuse mon Ophé Lit

Ophé Lit : pas grave j’adore 😜

Geneviève : Bon ben, du coup, vos définitions complètes et celles de vos petites camarades, ça sera pour demain.

Alors à très vite  pour retrouver aussi les flingueuses manquantes

Allez bon réveillon à vous mes flingueuses

et

bonne saint sylvestre à vous aussi mes polardeux

La team Flingueuse 2018 chez Collectif Polar


La team Flingueuse 2018 chez Collectif Polar.

Voilà l’année se termine, c’est le temps des bilans.

Et 2018 a été une drôle d’année chez Collectif polar.

Une année riche mais pas que.

Aussi je voudrais vous présenter la Team telle qu’elle est aujourd’hui.

Émanation du blog Collectif Polar, chronique de nuit. Ge et ses Flingueuses est un groupe qui réunit les chroniqueuses régulières et passionnées de notre blog. J’en suis le porte flingue.

J’ai voulu un blog participatif et aujourd’hui je suis entourée d’une équipe extraordinaire de flingueuses en tous genres. Nous sommes une vingtaine dans la team, à vous proposer nos voix, nos regards et nos émotions autour des littératures policières et de l’imaginaire.

Il y a là nos Flingueuses-chroniqueuses, nos Experts, nos légistes. De simples lectrices zé lecteurs, des blogueurs, des auteurs. Bref un vrai gang au service des littératures policières et de l’imaginaire mais pas que !

Que je vous les présente

Mais avant qu’est-ce qu’une flingueuse ?

C’est quelqu’un en qui j’ai placé toute ma confiance, si au départ ce n’était qu’une simple chroniqueuse, elle est devenue un membre à part entière du gang et de Collectif Polar. Elle est au même titre que moi, l’âme de Collectif Polar, elle en détermine la couleur, elle donne de la matière pour en définir les contours. Elle est de ma famille. Et avant tout elle a comme moi Collectif Polar chevillé au corps.

Si avec ce blog, je leur offre de la visibilité en retour elles me le rendent bien, elles jouent collectif. Telle une équipe soudée, elles n’ont peur de rien et défrichent avec bonheur toutes les littératures qui leur vont bien !

Chez Collectif polar j’ai une double voire une triple casquette, je suis la créatrice de ce blog. J’ai pendant plusieurs année porté seule ce projet.  Je voulais au départ parler de mes lectures, les partager. Mais cela ne me suffisait pas.

Alors plus que partager mes lectures, je voulais partager mon blog. 

J’ai testé des choses avec d’autres blogueurs, j’ai donné la parole aux lecteurs et lectrices. Certains sont venus quelques temps, puis s’en ont allés. Cela ne me correspondait pas, je voulais vraiment une équipe, que l’on réfléchisse ensemble, que l’on fasse un blog différent, interactif si possible. Une équipe qui me propose aussi d’autres projets, d’autres pistes à explorer. Bref je voulais une vraie équipe de rédaction.

Aussi j’ai proposé à quelques lectrices de venir partager leur ressenti ici, car je me retrouvais dans leurs mots mais surtout chacune étant différente je savais que les lecteurs et lectrices de Collectif Polar se retrouveraient dans l’une d’entre elles. C’est cette différence qui fait notre force.

Les flingueuses, c’est le socle sur lequel je m’appuie pour donner le cap à Collectif Polar. Les flingueuses sont un phare dans la nuit qui me permet de ne pas me perdre en route.

Je suis leur porte flingue mais aussi leur secrétaire et le trait d’union entre toutes.

Ophélie, Maud, Sacha-Sylvie, Nick Jean Paul, Isabelle et moi

Chez collectif polar il y a donc les flingueuses.

Mais pas que

 Il y a aussi de simples lecteurs chroniqueurs, certains réguliers, d’autres qui vont et viennent aux grès de leurs envies.

C’est par exemple le cas de Kris ou encore de Jean Luc.

Il y a aussi les mini-flingues….Mister Flingueuses en devenir

 Et…

Les flingueuses

Mais justement qui sont-elles ?

Elles sont toutes différentes. Elles apportent chacune leur personnalité

Il y a ici Eppy Fanny la fidèle, un peu à l’origine du gang ; Aline l’impatiente, celle qui a 3 idées nouvelles à la minute à me soumettre ; Ophélie la passionnée ma petit soeur de cœur à qui je peux tout demander ; Danièle notre Mamie flingueuse à toute, notre sagesse incarnée ; Maud la fonceuse, ma sœurette que rien n’arrête ; Jean Paul et Marc Nos mister Flingueuses et oui il faut bien quelques mecs sympas parmi toutes ses filles ; Cathy notre Expert ; Marie Noëlle notre Psychopathe du polar, plus psychopathe que Flingueuse ; Cécile et Isabelle nos légistes, celles sur qui je m’appuie pour vous proposer des défis et autres challenges, sans elle rien de cela ne serait possible ; Sacha et Cendrine nos spécialistes chacune dans leur domaine qui la criminologie, qui la littérature de l’imaginaire, Nick, notre Nervi, le sale gosse que l’on adore  ; Sylvie la plume noire engagée ; Sofia la discrète et Fanny la douce ou inversement et enfin Geneviève votre Porte Flingue et Ge² son double maléfique !

Les Flingueuses sont apparues dans votre paysage en septembre 2017

Autour de l’équipe originelle ; Eppy Fanny, Ophélie, Cécile, Aline, Danièle et moi, il y avait dans l’ombre quelques-unes de nos expertes, spécialistes voire légistes et thanatopracteurs. Cathie, Isabelle, Sacha, Cendrine et Nick. Il y a là aussi 2 flingueuses, pas tout à fait comme les autres, Marie Noëlle et Sylvie. Marie Noëlle qui s’éloigne du Collectif et Sylvie qui s’en rapproche de plus en plus.

En 2018, il y a eu de nombreuses entrées autour de l’équipe originelle. Et il y a eu quelques sorties aussi.

Julie en janvier 2018 demande à rejoindre le Collectif Polar

En février, Eppy Fanny me demande d’intégrer Fanny au groupe. Tests de recrutement passés haut la main, la voilà Flingueuse.

Jean Paul, je le coopte en mars. Et tout de suite notre premier mister flingueuses s’est trouvé comme un coq en pâte aux milieux des Flingueuses.

En avril, Clémence me fait une demande pour intégrer le Collectif Polar.

En avril toujours, je fais la demande à Sofia pour quelle rejoigne le groupe des flingueuses.

En Juillet je demande à Maud d’intégrer le collectif et les flingueuses, notre Maud se trouve très vite une jumelle en la personne d’Ophélie et moi je trouve du coup une sœurette.

En octobre, je demande avec quelques autres flingueuses à ce que Marc vienne se joindre à nous. Et du coup nous voilà 20 dans le gang des flingueuses.

En novembre, Julie ne confie qu’elle se sent plus comme une simple chroniqueuse, qu’une vraie Flingueuse.  Elle n’a pas eu le temps pour s’investir dans le gang . Julie reste chroniqueuse occasionnelle chez Collectif Polar

En Novembre, Clémence quitte le Collectif Polar et claque la porte aux flingueuses suite à un gros désaccord avec moi-même mais aussi quelques autres membres du gang.

Du coup notre belle équipe compte à ce jour 18 membres.

18 membres, 18 flingueuses sur lesquelles je peux compter chacune à son niveau.

Aussi en 2019, vais-je être encore plus exigeante avec la team. Et mettrais en place une charte. Et oui dans un groupe il doit y avoir des règles.  Non pas qu’il n’y en avait pas, mais elle n’étaient pas écrite. Des règles qui régissent l’équipe et que chacun devra approuver. Ainsi il n’y aura plus de malentendus possibles.

Il faudra montrer patte blanche pour appartenir au gang très restreint des Flingueuses.  

Et pour illustrer tout cela un florilège de photos de flingueuses ensemble !

Sofia, Ophélie et moi à la soirée d’inauguration du FSN

Maud, Sylvie et Ophélie

Mes légistes, Isabelle et Cécile

Cécile, Maxime, Gabriele Ge et Oph. Soit 3 flingueuses, deux mini-flingue et une porte flingue

Eppy Fanny, Cécile et moi !

Ge, Oph et Cécile

 

Lors de l’inauguration de la Coop’s après l’ITW de Jacques Saussey par les flingueueses. Eppy Fanny, Ge, Cendrine et Oph

Miss Aline et Mamie Danièle

Isabelle et Jean Paul

Maud, Gilberte une lectrice en série, Aline et Ge

Jean Paul notre mister flingueuse 1, Maud et moi

 

Cécile, Marc, Maud et moi

Sofia, Marc, Oph et moi à Mulhouse au FSN

Le top des lectures 2018  d’une flingueuse et de ses mini-flingues


A un mois de Noël et pour bien finir l’année

voici les tops 10 des flingueuses et des Minis Flingues.

Et…

Pour bien commencer ces tops lectures 2018,

c’est Cécile, Benjamin et Maxime qui débutent cette série des chouchous de l’année.

Belle découverte à vous.

 

Le top des lectures 2018  d’une flingueuse et de ses mini-flingues

Le niveau de lectures de la famille a été légèrement faible cette année, nous vous présentons donc un top commun pour palier à sa pâleur


Dans la famille flingueuse et mini-flingues, je demande la mère :

Le top de Cécile

1) Le Lambeau de Philippe Lançon :

LA lecture de l’année, si ce n’est de la décennie, tant il nous parle à tous, les attentats de Charlie Hebdo mais pas que, du destin d’un journaliste, d’un érudit, de sa famille,  de sa guérison et peut-être aussi de la notre, et de notre histoire commune post-attentats.

Alors que l’auteur s’apprête à rejoindre sa compagne aux Etats-Unis, où il doit donner des cours de littérature, il participe à la conférence de rédaction de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015. Survient l’attentat dont il réchappera, défiguré. Il raconte sa sidération, sa douleur, les greffes, tout en essayant de se refabriquer un lien à l’existence. Prix du Roman-News 2018, prix Femina 2018. A reçu également le Prix Jean Bernard de l’Académie de Médecine 2018 et le Prix spécial du jury du prix Renaudot 2018

 

2) Big Little Lies de Liane Moriarty :

en VO s’il vous plaît, parfois on a juste besoin de la subtilité d’une comédie douce-amère pour parler de sujets graves. Le divertissement n’a rien de vulgaire et sa maîtrise est ici parfaite.

Petits secrets, grands mensonges, le nouveau best-seller de Liane Moriarty

Meurtre ou tragique accident ? À la fête de l’école, quelqu’un a trouvé la mort. Mais qui est vraiment responsable du drame ?

Trois femmes à la croisée des chemins, des ex-maris et leurs nouvelles épouses, des familles recomposées (ou décomposées) qui cachent tous ces redoutables petits mensonges que l’on se raconte à soi-même pour continuer de vivre… Après Le Secret du mari, best-seller international, Liane Moriarty nous plonge une fois encore dans l’univers clos de ces quartiers résidentiels qui dissimulent derrière leurs jolies façades d’inavouables secrets. Avec elle, le sourire n’est jamais loin des larmes.

3) Babyfoot de Joseph Joffo :

 Pour la grande classe de Monsieur Joffo rencontré sur un salon et pour les personnages depuis longtemps perdus de vue que j’ai retrouvé avec un énorme plaisir. L’après guerre et l’espoir pour la jeune génération sur un air de rock américain !

Voici enfin la suite du « Sac de billes », le roman du petit Jo, devenu adolescent, dans le Paris et la France de la Libération. Une époque étrange pour un jeune garçon où se mêlent la joie de la liberté retrouvée, le temps du marché noir et des trafics en tous genres, la découverte du Nouveau Monde et des Américains, l’anxiété d’avoir le certificat d’études à passer. « Baby-foot » est un livre étourdissant de vie où se côtoient émotion, drôlerie, espièglerie et débrouillardise, un livre bien dans la lignée de ce succès mondial qu’est le « Sac de billes ».

 

4) Un château de verre de Jeannette Walls :

Une enfance hors norme, une capacité à s’en sortir tout autant et beaucoup de poésie et d’amour où il en avait pas tant que ça.

Récit de cette enfance hors norme. En attendant le château de verre que leur a promis leur père, chercheur d’or, les quatre enfants Walls vivent dans des abris de fortune, sillonnant le pays en famille et dormant parfois dans des cartons. Portrait d’une famille attirée par les mythes fondateurs de la culture américaine et d’une jeunesse marquée par la misère.

 

5) La vengeance des mères  de Jim Fergus :

 La suite de Mille femmes blanche ;   ces femmes ont été abandonnées par les autorités américaines après avoir été envoyées auprès des tribus indiennes, leurs enfants ont été tués, leurs maris amérindiens aussi, il ne leur reste que la vengeance auprès d’un peuple qui est devenu le leur.

  1. Little Wolf, un chef cheyenne, demande au général Grant de lui céder mille femmes afin de les offrir à ses guerriers. Grant accepte. En dépit des accords, la tribu est exterminée et seules quelques femmes blanches échappent au massacre. Parmi elles, deux soeurs, Margaret et Susan Kelly, trouvent refuge chez les Sioux et prennent le parti du peuple indien.

 

6 à 10 ) Guides du routard et Lonely Planet :

mes meilleurs compagnons, je n’abandonne jamais aucune lecture, je les triture, les balade partout. Surtout, ils sont aussi sources d’inspiration et connaissent une seconde vie lors de mes recherches pour mes nouvelles ou mes romans. Ceux-ci sont ceux qui m’ont accompagnée en 2018.

Pourquoi des guides touristiques en guise d’amoureux littéraires ? Parce que c’est une passion que je partage avec les trois hommes de ma vie 😉💋

 

Dans la famille flingueuse et mini-flingues, je demande l’ado de 11 ans :

Le top de Benjamin

1) Imbattable de Pascal Jousselin :

Ça retourne ton cerveau c’est génial.

Tremblez, malfrats, voici Imbattable ! Ce nouveau protagoniste porte secours à la veuve et à l’orphelin comme tout héros qui se respecte, mais il sauve aussi les chiens, les chats des grands-mères, les terrains de pétanque, le fils du maire, et la ville tout entière. Masqué, comme tout justicier, capé, comme tout justicier, il mène la vie dure aux savants fous et aux mauvais plaisantins, sans jamais oublier de ramener le pain. Non seulement Imbattable est imbattable, mais son super-pouvoir fait de lui le seul véritable super-héros de bande dessinée ! De la structure quadrillée des planches de BD, Pascal Jousselin a fait un champ d’exploration narrative, un espace ludique où déplacer ses personnages en toute liberté. Son super-héros bondit d’une case à l’autre et joue des décalages et des transferts, Imbattable est non seulement un véritable hommage à la BD classique franco-belge, mais aussi une formidable expérience de lecture, dynamique et inventive.

 

2) Les petits Mythos :

C’est enfin marrant la mythologique !

La mythologie grecque revisitée par un humour légendaire !

Les dieux et héros grecs assistent aux tentatives catastrophiques d’Icare pour réussir à voler au-delà du soleil. Pendant ce temps, Ulysse cherche le moyen de se débarasser de son mal de mer et Totor le Minotaure rêve d’entrer dans la légende.

3) One Punch Man de Yusuke Murata :

 Ça défoule !!!

Saitama est trop puissant, tellement puissant qu’il élimine les ennemis les plus farouches d’un simple coup de poing. Découvrez l’histoire du plus fort des super-héros dans ce manga qui va vous mettre K-O !!

Saitama, un jeune homme sans emploi, décide de devenir un super-héros. Pendant trois ans, il s’entraîne avec ferveur et devient capable de neutraliser ses adversaires en un seul coup de poing. Mais bientôt, il s’ennuie et ses victoires perdent de leur saveur.

 

 

 

 

Dans la famille flingueuse et mini-flingues, je demande l’ado de 15 ans :

 

Le top de Maxime 

1) L’étranger d’Albert Camus :

Cet ouvrage est mon premier livre philosophique mais quelle claque ce fut ! J’adore le style de l’auteur et le personnage de Meursault est si mystérieux et fascinant. L’un des meilleurs livres que j’ai pu lire.

Récit intérieur de Meursault, employé de bureau anonyme pour les autres et pour lui-même, qui tue finalement de cinq balles un Algérien sur la plage de Tipaza à Alger.

 

 

 

2 ) La Faucheuse Thunderhead de Neal Shusterman :

 C’est la suite du premier livre La Faucheuse que j’attendais avec impatience et la déception ne fut absolument pas présente. L’histoire est toujours aussi captivante et haletante. Vraiment hâte de voir la suite !

Le Thunderhead, intelligence artificielle qui gère la Terre pour l’humanité, ne peut pas intervenir dans les affaires de la communauté des Faucheurs. Il ne peut qu’observer, impuissant. Rowan a disparu depuis un an. Il est devenu une véritable légende urbaine, un loup solitaire qui traque les Faucheurs et les immole par le feu. Des changements sont-ils possibles ?

 

 

3 ) Mutafukaz Tome 5 de Run :

C’est le dernier tome d’une suite de comics incroyables. Le cycle se termine sur un magnifique tome avec des illustrations toutes aussi magnifiques les unes que les autres. L’histoire qui mélange le surnaturel et le complot sont parfaitement mis en scène. Mention spéciale aux passages en noir et blanc qui rendent le tome encore plus unique et magistral.

Dernier volume de cette série inspirée de la science-fiction des années 1950 à l’atmosphère sombre et paranoïaque.

Les romans de Laure

Mon journal d'écriture, mes inspirations

CHASSEUSE DE BONNES NOUVELLES

Voir la vie du côté positif

Les Lectures de Choux

ce sont les lectures de tous !

Quand Ophé Lit

Les lectures éclectiques d'une passionnée et de son fils

La page qui marque

Parce qu'on ne sort jamais complètement indemne d'un livre

Quoi lire ?

Blog d'un amateur de lecture papier et numérique

Worldwide

ISIT school newspaper

LES FRINGALES LITTERAIRES

Librairie Salon de thé - 16 Grande Rue - Les Herbiers

Garin Bustin

Bustin Garin

Livres Sur Table

Je vous dis ce que j'en pense, ou je me couche !

Ouvrez-moi!

Viens choisir le livre que tu vas ouvrir!

A book is always a good idea

Des livres, des mots, des photos...

Le Sushi Qui Bouquine

Blog Littéraire mais pas seulement

Bizarreries & Co

Images et nouvelles par Anna Coquelicot

La Papivore

Thriller, polar & cie

Nature & Zen

Bois et Bambou, Santé et bien-être, décoration zen et nature, bijoux & matières naturelles

Soif de Joie

Le développement personnel par la pensée positive

À travers les mots

à travers mes mots , je vous donne mon avis .

VOYAGE ONIRIQUE

Photos, Artistes, Livres, Wallpapers et fonds d'écran

Parole de Libraire !

Chroniques et blablas d'une libraire passionnée

PRO/PROSE MAGAZINE

Un magazine. Des mots. Des (contre-)cultures.

American-Cinéma

American-Cinéma est un blog dédié aux classiques peu connus du grand public. Le film noir sera à l'honneur mais des incursions dans d'autres genres cinématographiques ne sont pas exclues

Des Plumes et des Ailes

Quelques mots sur les livres qui m'accompagnent - Blog de littérature

Comme dans un livre

Blog littéraire

Les lectures d'Emy

Les chroniques d'une passionnée de lecture

Mumu dans le bocage

Jamais sans un livre

lesateliersdesam

Smile! You’re at the best WordPress.com site ever

Alice Neverland

"Ne grandis pas, c'est un piège."

a touch of blue... Marine

Just a Mad Girl and her Books

Les chroniques de Fleur

Mes précieuses envolées littéraires !

LivrEnigme

Le roman policier dans tous ses états

Amélire en rouge

Petits avis livresques au grè de ma curiosité

Les chroniques de Lucie

Un peu de positivité

Les Lectures d'Amandine

Chroniques littéraires

Cathie Louvet écrivain

Tous mes écrits

D'encre et de lumière

Parce que les passions méritent d'être partagées

Revue de Thrillers

Partage de mes lectures

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Pause Earl Grey

Littérature, culture, petits bonheurs

%d blogueurs aiment cette page :