Les Flingueuses aux Quais du Polar de Lyon 2019 


Les Flingueuses aux Quais du Polar de Lyon 2019 

L’édition 2019 du Festival Quais du Polar à Lyon s’est déroulé le vendredi 29, le samedi 30 et le dimanche 31 mars 2019 dans différents lieux culturels de Lyon !

– Palais de la Bourse – Place de la Bourse – Métro Cordeliers 
– Chapelle de la Trinité – 29-31 Rue de la Bourse – Métro Cordeliers 
– Hôtel de Ville – 1 Place de la Comédie – Métro Hôtel de Ville 
– Amphi Opéra – 1 Place de la Comédie – Métro Hôtel de Ville 
– Théâtre Comédie Odéon – 6 Rue Grolée – Métro Cordeliers

Forcément quai du Polar est un rendez vous incontournable pour les polardeux de tous bords.

Ainsi le gang des flingueuses ne pouvait que s’y retrouvez


Les Flingueuses aux Quais du Polar de Lyon 2019

Ophélie : Hello les amis
Voilà donc la papote QDP ouverte 

Alors comment vous sentez-vous après ce week-end de folie?

Maud : Coucou un retour à la réalité difficile courbatue mais heureuse 

Ravie d’avoir rencontré une flingueuse que je n’avais jamais vu 

 

Marc : Coucou. Top génial mon dépucelage QDP j’ai adoré. Et avec le temps super qu’il a fait c’était forcément bien. Vous retrouver aussi 

Sofia : Hello Qdp c’était le vrai rdv des copains ! Retrouver et rencontrer des flingueuses c’était génial.

Ophélie : Pour ma part en plein blues! Heureuse de vous voir tous et d’avoir partagé ces moments ensemble!
C’est vrai que vous ne vous étiez encore jamais vu Sofia et Maud !

Maud : Ti coup de blues aussi hier soir comme tout retour de salon

. Avec Sofia nous nous sommes vues en vrai et c’était super chouette

Sofia : C’est vrai qu’après 2 jours avec les potes dans un chouette contexte ça fait tout drôle de se retrouver dans le quotidien, une belle parenthèse ce week end

Eh oui, première rencontre pour Maud et moi

Ophélie : Et toi Jean-Paul, comment te sens-tu après ce passage éclair aux QDP?

Marc : Oui le départ hier soir était fait avec les larmes au bord des yeux

. Je ne pourrais jamais oublier ce week-end pour plein de raisons mais la première c’était VOUS 

Sofia :❤

Maud : Un week end mémorable… l’anniversaire d’une flingueuse un plateau de 10 glaces avec la remarque de la serveuse « à partager avec vos amis »  » non non rien que pour moi » un super chouette moment

Sofia : Oui mémorable c’est le mot!

Ophélie : Ahahah oui c’était énorme ce moment!

Marc : Merci vous toutes j’ai eu honte après d’avoir abusé avec 10 boules

Maud : J’ai bien ri  

 

Marc : S’te tronche de champion

Maud : C’était ton anniversaire   !! Donc total immunité

Marc : 

Sofia : Abusé ? T’es malade ou quoi

On t’as dit fais toi plaie c’était le but!

Rien de plus beau que ton sourire à ce moment-là

Marc :  

Ophélie : Marc, tu me mets la petite larme à l’œil. Mais je dois avouer que ce qui a rendu ce week-end si magique ça a été les amis et les copains oui. Ils ont volé la vedette aux auteurs

Maud : Oui un we touchant de rencontres dans la vraie vie et de multiples échanges

Marc : Je vous n’aime fort

Ophélie : Oh oui! Moi aussi je vous n’aime fort

Et si on parlait un peu livres et auteurs? Parce que c’était un salon du livre quand même  

Sofia : Ah ben oui hein

Oph : Qui avez-vous rencontré et avez-vous fait craquer le budget?

Marc : Ah bon? Y avait des auteurs? Ahhh oui Gaëlle

Gaëlle Perrin Guillet

Maud : J’ai été dans mon budget raisonnable car 2 livres non pris car auteur inaccessibles remplacées par des poches d’autres à découvrir

Marc : Moi j’ai craqué pour Angelina Delcroix

Maud : N ayant pas pris Norek et Minier… j’ai compensé

Ophélie : Oui c’est vrai que nous avons eu le plaisir de dîner avec Gaëlle Perrin Guillet le samedi soir! Mais aussi Yannick Provost et sa famille (Nigrafolia), Aude (audebouqine) et des lecteurs et amis Clémentine, Céline, Michael, Pierre-Marc, Cathy, Antonie, Armelle. Deux belles tables!

Maud : Sonja et Gaëlle sont les seules qui étaient prévues

Oui oui c’était super chouette😁😁😁

Ophélie : De mon côté j’ai également craqué pour Cataracte de Sonja Delzongle et les deux premiers volets de Pierre Pouchairet (Mortel Trafic et Haine). Mais comme il était impossible d’entrer dans le palais de la Bourse sans faire une heure de queue, j’avoue que je n’ai vu quasiment personne dans leurs heures de présence en dédicace. Quelle affluence!

Sofia : Effectivement, l’affluence était telle qu’ il était difficile d’entrer et ensuite d’accéder aux auteurs

Maud : J’espère que tu apprécieras autant les livres de pierre que moi Ophélie

Marc : Dimanche l’entrée ça allait bien j’y suis entré 4 fois et à chaque fois sans attente

Jean-Paul : Mon premier Quai du Polar ! Ambiance sympathique surtout grâce aux diverses et nouvelles rencontres, mais grâce aux retrouvailles surtout ! Et heureusement que je vous pu vous retrouver régulièrement avec tout ce monde, c’était pas gagné. Trop proche du Paris Salon, avec les mêmes problématiques pour moi : TROP DE MONDE ! Heureusement qu’il faisait beau et que nous pouvions nous retrouver à l’extérieur en terrasse autour d’un “petit” verre, Sinon je n’aurai pas tenu. Samedi ouverture 10h. J’étais réveillé tôt et je m’étais dit que j’allais en profiter pour boire un café devant le salon. À 7h40 il y avait déjà du monde qui attendais !!! Alors tant pis pour le café… c’était parti pour plus de 2h d’attente. Du coup j’ai pu voir à l’ouverture Olivier Norek, Solène et Amélie que je ne voulais vraiment pas rater… Après, les autres, c’était du plus, quand je pouvais, en fonction des queues interminables ! Du coup un salon un peu en “bémol” pour moi… Mais je ne regrette pas du tout d’y être aller c’est toujours un super moment de vous retrouver ! C’est quand le prochain ???😁

Bisous à tous et à toutes😘

Marc : Moi aussi c’était mon premier QDP

Ophélie  Pour moi aussi les zamis !! Comme Jean-Paul, je regrette aussi les files d’attente infinies… Impossible d’entrer dans le palais de la Bourse avant dimanche matin, sauf à accepter de faire entre une demi-heure et deux de queue et de se retrouver entasser dans la salle qui, il faut le reconnaître, est sublime.

Sofia : Je suis assez d’accord, c’est le point noir de ce salon. Il y a un coupé file en vente, mais qui représente un certain coût et qui ne garantit pas l’accès à la salle, et encore moins aux auteurs. Le lieu est en revanche sublime

Premier Qdp aussi, si j’ai adoré l’ambiance et les retrouvailles, j’ai regretté de ne pouvoir échanger avec les auteurs

Jean-Paul : C’est le gros point noir ! J’ai plus parlé avec les auteurs à l’extérieur pendant leur pose qu’en dédicace !

Le lieu est effectivement très beau…

Les aller/retour salon/mairie et autres c’est moyen aussi !

Sofia : Il faut dire qu’ ils ont peu de temps en dédicace, un timing à tenir avec des gens qui attendent…

C’est assez juste Jean Paul mais c’est une façon d’investir la ville aussi

Jean-Paul : Finalement on n’a qu’à se retrouver autour d’un verre n’importe où et c’est bon !!! 😋

Sofia : C’est exactement ça

De ce côté-là c’était sympa, pleins de terrasses, météo parfaite

Maud : Je vous rejoins sur les points temps d’attente auteurs inaccessibles… j’apprécie le salon de Lyon pour le fait des deux lieux, relativement proches, qui sont magnifiques. En revanche l’inégale répartition des auteurs sur les 2 sites en a fait un surchargé et l’autre vide ou quasiment. Les multiples conférences faisaient que les auteurs étaient en dédicace sur des plages horaires très courtes ayant déjà ce même delta temps en attente avant leur arrivée. C’était mob 2eme QDP, la 1ere fois j’y allais pour 3 auteurs que j’ai pu voir très rapidement. Si je dois y retourner je me ferai plutôt un planning de conférences, plutôt que de dédicaces…

Après c’était super chouette d’avoir eu beau temps d’avoir pu profiter aussi des terrasse et la bonne ambiance en revoyant des connaissances tout en faisant de nouvelles rencontres

Ophélie : Je crois que pour le côté fréquentation, l’aspect inégalité entre la place de la Bourse et l’Hôtel de Ville… nous sommes tous d’accord. Même si j’ai fait de chouettes rencontres d’auteurs le vendredi soir ou devant les marches en journée; ce salon reste pour moi un salon de rencontres humaines. Rencontres entre les flingueuses présentes mais aussi les autres amis blogueurs, des lecteurs. Un salon qui pour moi a mis les copains à l’honneur. Et en cela c’était formidable.

Maud : Quand chacun aura fini de s’exprimer ça vous dit de conclure en chiffre? (Achats, mojitos, boules de glace, ….)

Ophélie : Ça marche pour moi

Maud : Allez je me lance : – 3 jours de folies – 6h30 de train aller-retour – 13h de sommeil – 1 changement d d’heure – 1 anniversaire – 1 boule de glace – 1 faute d’orthographe à mon prénom – 5 restos – 1 conférence – 6 achats – 10 mojitos – 1 rencontre de flingueuse dans la vraie vie

Ophélie :  Pour moi: -5 flingueuses et 2 moitiés de flingueuses réunies -4h de TGV -4 livres -8h de sommeil -des fous rires que je ne peux chiffrer -2 boules de glace -1 anniversaire -2 mother fucker -plein de rhum-bière -1 conférence -5/6 bières -3 mojitos -5 restau -1000 et 1 câlins -1000 et 1 bisous -des tas de belles rencontres -1 cargot d’amour et d’amitié -2 colocs en or – Et un changement d’heure😋 – 1 boutique Jacquie et Michel

Maud : Ça vous rappelle quelque chose? :

Ophélie : Les 10 parfums de glace choisis par notre Marc !
(J’ai failli écrire les dix boules ) 😂😂😂

Maud : Bien trouvé Ophélie

So : – 1 we sous le signe de l’amitié – des terrasses – 9h de trajet en tout – des rencontres IRL – 1 concours de lecture à voix haute – des restos – de la joie de la bonne humeur – des auteurs à n en plus finir – 1 changement d’heure

Évidemment non exhaustif

Ophélie : j’adore 😍

Maud : J’adore aussi les listes non exhaustives😂 bravo Sofia

Sofia : 😋

Maud : Afin de clôturer Marc et Jean-Paul vos chiffres svp🙂

Et vos photos aussi pour illustrer

Je sais j’en demande beaucoup😀

Sofia :Des photos j’en ai peu…voir pas

Ophélie : Dès que ces messieurs ont répondu je vous envoie mes photos 😀 😘

Jean-Paul : – 1,98€ de transport l’aller/retour – 14h de trajet de porte à porte – 1 Week-end ensoleillé – 1 anniversaire très glacé – 4 boules de glaces délicieuses – 2 bières à températures idéales – 2 rendez-vous Pro décrochés – 1 restaurant – 2 Terrasses – 10 livres achetés – 2 livres lus – 2h30 d’attente le samedi matin pour Olivier Norek – 1 sourire (le mien pour Solène et amélie) – 1 pointe de tristesse (pour moi car je n’ai pas vu Angelina Delcroix) ——-Total——- – Des milliers de bisous – 1 très bon week-end au QDP

Maud : Whaouuu génial 👏👏👏👏

Sofia : J’adore JP

Maud : Nous manque plus que Marc pour clôturer

Marc : ?? pardon de qui de quoi?

So : Ohhh un Marc!!!!

Maud : Un retour en chiffres… enfin si tu veux bien

Marc: ah, je fais ça dans 5 minutes

3 jours 1 anniversaire- 15 (environ) amis trop super que j’aime- 10 boules de glace- 2037 éclats de rire -4 repas avec des frites -2 livres achetés (oui c’est tout)- 2 Mojito -2 Caipirinha -10 coca -1 voisin de chambre qui ronfle – 1 boutique Jacquie et Michel

 

Maud : Super Marc

So : T’as pas eu de changement d’heure toi?

Marc : Ah si Sofia …. 1 changement d’heure que je n’ai pas ressenti en fait tellement j’étais aux anges. 😇😇😇

Geneviève : Ben, bravo les Flingueuses ! Voilà ce que j’ai retenu de votre premier Quai du Polar (QDP) ! Hahaha 😂😂😂

Pendant QDP

🍻🍷🍠🍾🎂😍💘😊😆😁🤗😇😎😋😋😂😘🙂😚😙😗🤞👌👍🍻🍷🍠🍾🎂😢😍💘😊😆😁🤗😇😎😋😋😂😘🙂😚😙😗🤞👌👍 👏💘❤😍😢🎂🍾🍠🍷🍻

Après QDP :😢

Bon heureusement il y a eu aussi des rencontres d’auteurs.

Quelques uns en vrac

Faut-ils vous les présenter

Niko Tackian

Fabio M. Mitchelli

Tim Willocks

Maxime Chattam

Sonja Delzongle

Marc Fernandez

Marc Voltenauer et nos jumelles flingueuses Ophélie et Maud

Solène Bakowski et Amélie Antoine ou inversement !

56742654_340165296705113_2050012423233994752_n

Jean Paul et …. Mo Malo et Frédéric Mars…. Ou plus si affinités, mais ça on vous le raconte bientôt ! 😉

 

 

Anne Mette Hancock

Sofia, Ian Mannok et Marc

Pierre Pouchairet

Des conférences et autres tables rondes.

 

Et des soirée Editeurs

Calmann-Levy

 

Et encore des Flingueuses et des potes qui s’éclatent…

Soirée Sandrine Destombes


Soirée Sandrine Destombes

A l’occasion de le sortie du dernier thriller de Sandrine Destombes, les éditions Hugo avait convier quelques lecteurs blogueurs à une soirée de lancement.

Deucx de nos flingueuses étaient présentes.

Nos Jumelles, Ophélie et Maud

Mais pour l’occasion j’ai souhaité que cette soirée vous soit racontée façon « Journal Intime d’une Lectrice En Série » par les journaux infernaux de Maud

Geneviève a eu l’excellente idée de demander aux Journaux de vous raconter mes sorties. Dans un souci d’égalité, je vais les sortir de leur environnement habituel !!!

Bonjour, je me présente Death Note, normalement je ne m’occupe que de la partie Sciences Fictions Fantastiques de Maud. Une fois n’est pas coutume, je vais vous conter la Soirée du 5 Mars 2019 qui s’est déroulée entre les murs des Editions Hugo thriller. Nous étions tous réunis autour de Sandrine Destombes afin d’échanger sur son dernier livre Le Prieuré de Crest.

Très chaleureusement accueillis par Bertrand et Célia, Maud a retrouvé Delphine, Ophé Lit, Yannick et a fait la connaissance de Jessica.

Excepté Yannick (un problème de poste), ils avaient tous lu la nouveauté de Sandrine et donc ils ont pu s’exprimer librement sur leur ressenti, leurs pensées et leurs avis. L’auteur a apporté des réponses à leurs questions et a échangé avec ses lecteurs.

Maud n’a pas vraiment été à l’aise au début. En effet, ayant lu et adoré, La Faiseuse d’AngeL’Arlequin, Ainsi sera-t-il et Ils Etaient Cinq ; elle a eu un coup de cœur pour Les Jumeaux de Piolenc. Elle n’a pas vraiment aimé Le Prieuré du Crest, mais elle a pu échanger avec les autres personnes présentes et passer un agréable moment.

Chacun, autour de cet apéritif a évoqué ses lectures en cours, les sorties à venir. Même si je ne suis pas habitué à ce type de lecture, comme Maud j’ai trouvé cette soirée très sympathique !!!

Merci Geneviève de m’avoir donné les lignes sur cet événement !!! J’espère que j’aurais d’autres occasions à l’avenir !!

 

Note de la porte flingue : Promis les journaux infernaux, vous reviendrez dans ces pages. Vous revenez d’ailleurs quand vous voulez, vous êtes ici chez vous.

Papote d’auteur, Maud était avec Isabelle Bourdial


Papote d’auteur, Maud était avec Isabelle Bourdial.

Alors que vient de sortir son second roman, Sale temps pour les grenouilles. Isabelle Bourdial confesse quelques indiscrétions à notre Jumelle démoniaque sur son premier roman, Chasseurs d’esprits

Et moi je le confesse aussi, j’ai hâte de découvrir le dernier roman d’Isabelle tant j’aime sa façon de s’amuser avec les mots. Foi de porte flingue.

Allez place aux interviews exclusives de Maud


Bonjour Isabelle Bourdial,

Maud : Je vous remercie d’avoir accepté cet entretien qui va nous permettre de mieux vous connaître. Ne vous inquiétez pas, il ne s’agit pas d’un interrogatoire, pas besoin de témoins ou d’avocat.

Isabelle : Tout cela reste entre nous alors, c’est bien ça ?

Maud : Bien sûre, n’ayez aucune crainte. Pouvez-vous nous parler un peu de vous ?

Isabelle : Je suis journaliste, j’anime également des ateliers d’écriture et je m’occupe de l’organisation de Polar’Osny, le festival de la littérature policière d’Osny (95) avec ma complice et amie Florence Labbe. Mes passions et loisirs : l’écriture, la lecture, la danse.

Durant mes études, j’ai toujours été partagée entre les sciences et les matières littéraires. Pourquoi devoir choisir entre les unes et les autres ? N’était-il pas possible de concilier les deux ? A la fin de mes études j’ai découvert un métier qui le permettait. C’est comme ça que je suis devenue journaliste scientifique. J’ai travaillé durant de longues années à la rédaction de Science & Vie, puis à celle des Cahiers de Science & Vie (qui traite de l’histoire des civilisations, une autre de mes passions). J’ai aussi écrit ou traduit une vingtaine de documentaires jeunesse et adulte pour une dizaine d’éditeurs (Nathan, Atlas, Flammarion, Gallimard…). J’ai travaillé ponctuellement pour plusieurs émissions de télévision ou sur des docufictions.

Maud : Chasseurs d’Esprit est votre premier roman. Comment a germé cette histoire ?

Isabelle : J’ai eu l’idée d’écrire ce livre alors que j’enquêtais sur les prouesses des neurosciences. Je me suis alors demandé ce qui se passerait si des enquêteurs recouraient à l’imagerie cérébrale pour sonder l’esprit d’un suspect ou à des techniques d’auditions de témoin basées sur les travaux des cogniticiens. Pourraient-ils réellement lire dans les pensées? Et auraient-ils le droit de perquisitionner nos cerveaux ? C’est comme ça qu’est née cette histoire. Elle m’a aussi permis d’aborder d’autres grands thèmes comme la peur qu’inspirent à nos sociétés les derniers peuples indiens, leur combat pour sauvegarder leurs terres ou les ravages de l’orpaillage sur la forêt amazonienne.

Maud : Une anecdote sur cet opus en particulier ? Lors de l’écriture ou retour de lecture ?

Isabelle : J’ai rencontré un jour quelqu’un qui s’appelait comme le salaud de mon roman, et qui lui ressemblait physiquement. Un type néfaste qui a voulu s’en prendre à moi mais qui n’y est pas parvenu. Un mauvais hasard, enfin je crois  . J’en ai fait une nouvelle !

Maud : Vos plus belles joies en tant qu’auteur ? Vos « pires » moments ?

Isabelle : Mes plus belles joies ? Difficile de faire un choix. L’écriture m’en apporte beaucoup. Depuis la sortie de Chasseurs d’esprit, j’ai découvert toute une communauté d’auteurs de polars bien pourvus côté humour. C’est toujours un plaisir de les retrouver. Pour la plupart, ils ont des parcours très étonnants. Ecrire m’a aussi permis de rencontrer des mordus de lecture, des serial lecteurs très pointus, qui sont souvent eux-mêmes blogueurs et/ou bibliothécaires. Dans ce milieu, j’ai noué de belles amitiés ! Et ça, ça n’a pas de prix ! J’ai pu lancer un festival de littérature policière, le rêve ! J’ai fait la connaissance de Geneviève et, comme vous chère Maud, j’ai intégré son Collectif Polar. Et là aussi, j’ai été gâtée ! Cadavre exquis, concours de nouvelles… Sans parler des échanges juste incroyables avec des lecteurs. Ou du travail d’édition, les échanges autour du texte, de la couverture, un travail d’équipe qui peut être extraordinairement gratifiant ! Les pires moments ? Ils sont bien insignifiants à côté des bons !

Maud : Après le côté auteur, passons de l’autre côté lecture, quelle lectrice êtes-vous ?

Isabelle : Je suis boulimique. Dès le saut du lit, je dévore des pages. Je lis dans les transports, dans les files d’attente, en soirée. Comme vous, j’angoisse d’être à court de livres et j’ai toujours une liseuse avec moi en vacances. Je n’ai pas une PAL mais plusieurs qui poussent un peu partout dans la maison. Goûts hétéroclites : du noir, bien sûr, de la blanche évidemment, et toutes les nuances intermédiaires. J’aime beaucoup les technothrillers, la SF, même si j’en lis peu en ce moment.  Je ne m’interdis aucun genre, je choisis selon l’auteur et le thème. Je lis toujours plusieurs livres de front.

Maud : Deux sorties sont annoncées cette année, pouvez-vous nous en parler ?

Isabelle : Le 25 mars sort Sale temps pour les grenouilles, une comédie noire sur le burn out, aux éditions du Loir. L’histoire d’un éditeur harcelé par son boss, qui décide de le supprimer, purement et simplement. Et qui va puiser son inspiration dans les séries télé pour y parvenir. Le titre initial était Pourquoi j’ai tué le Dr House. Mais la Fox n’aurait pas apprécié… En septembre prochain, je change de registre pour publier un bouquin de cuisine un peu spécial, toujours chez le même éditeur.

 Maud : Etes-vous déjà sur d’autres projets ? Oui oui, là c’est la lectrice impatiente que je suis qui s’exprime  

Isabelle : J’ai commencé la suite des Chasseurs d’esprit et celle des Grenouilles. Je travaille aussi sur un recueil de nouvelles mêlant science et contes : Donjon, Dragon et Doliprane.

 

Excellentes nouvelles !!! Merci beaucoup Isabelle de nous avoir accordé ces instants, je vous laisse le mot de la Fin :

 Longue vie aux lectures de Maud et au Collectif Polar !

Savoir sur quelles flingueuses compter


Saint Valentin Spéciale Flingueuse.

Cécile crie son amour au reste des Flingueuses


Savoir sur quelles flingueuses compter

par Cécile Pellault

 

Quatre heures du matin, quelque part en banlieue, une colonne d’intervention d’une vingtaine d’hommes investit un quartier paisible. Seuls la lune, le réverbère et le chat du voisin sont les témoins de cette scène fort inhabituelle dans ces rues proprettes. Quatre hommes se détachent du groupe pour s’approcher de la porte, un bélier en main. Une autre partie du groupe fait le tour du pavillon slalomant entre les géraniums et les rosiers pour couvrir toutes les issues. Le signal est donné, la porte tombe. Une dizaine d’hommes rentre dans la maison. Bien renseignés, ils grimpent les escaliers et s’approchent du lit conjugal. Les  canons de quelques carabines d’assaut accueillent le réveil en sursaut d’une auteure ébouriffée.

« Cécile P ?

-Oui ?

-Je vais vous demander de vous lever doucement les mains sur la tête et de bien vouloir nous suivre sans opposer de résistance.

– D’accord, d’accord mais vous êtes sûrs que c’est moi que vous recherchez ? C’est mon mari, le barbu aux origines exotiques !

-Putain, Cécile, arrête tes conneries!

-Madame, veuillez me suivre !

Un flash jaillit derrière l’une des épaules en noir des policiers.

« Maman, Maman, je peux poster sur Insta !!

-Môman, je pourrai quand même aller chez Gaëtan cet après-midi ?

-Veuillez reculer les enfants ! Allez, Madame, suivez-nous maintenant !

-Mais je ne peux pas sortir en pyjama Hello Kitty, j’essaie de percer dans le Thriller, moi !

-Redoine a bien été photographié hagard en burqa, on est pas à un chaton rose près !

– Qu’est-ce que tu as encore foutu, Cécile ? Avec tes histoires de cadavre toute la journée aussi !

******

Frigorifiée quelque part dans les locaux de la DGSI, Cécile avance dans un couloir bordé de cellules. Par les meurtrières des deux premières, elle aperçoit le dos d’une chemise fleurie très colorée puis le profil d’une amie. Les policiers la font entrer dans une pièce nue avec seulement un lit en fer et une couverture. La porte de la cellule se referme.

-Psst, Michael, Nathalie ? Vous savez ce qu’on fait là ?

-Hier, je me suis fait choper par un réparateur avec sur mon portable des pages sur les différents calibres d’armes et sur Sumatra et, apparemment, je suis fiché jusqu’au cou chez eux depuis un bout.

– Moi, ils me soupçonnent de vous fournir en logos avec des messages subliminaux d’appel aux meurtres. Notre dernière conversation sur FB les aurait mis en émoi. Et ils auraient été tuyautés anonymement sur notre action imminente.

-Putain, hier, j’ai passé mon temps à surfer sur des sites russes ! Vous avez déjà été interrogés par la DGSI ?

-Oui, souvent, entre deux patients ! Non, à ton avis !

-Oh putain, j’ai une résistance ridicule à la douleur, je vais avouer n’importe quoi.

-Déconne pas Cécile. Y a bien quelqu’un qui va nous sortir de là.

-Ce n’est pas Lou qui arrive ?

******

Geneviève suivie d’Ophélie pénètre dans le QG des flingueuses.

« C’est joli aussi la bibliothèque la nuit ! souligne Ophélie»

Fanny et Eppy, des casques de moto à la main arrivent à leur tour.

« Désolée, j’ai eu un peu du mal à convaincre Eppy que ma Ducati serait plus rapide pour traverser trois départements franciliens.

-Vous êtes mignonnes, je suis en convalescence, moi !

-Alors, Geneviève, l’urgence vitale ?

Sylvie pousse les portes de la bibliothèque. Quelques instants plus tard, Maud et Jean-Paul débarquent essoufflés.

« Désolée, je sors des soirées d’Albin Sud, de Fleuve Rivage,  d’Acte Noir et j’ai attrapé Jean-Paul à sa soirée Rock and Roll & Crochets au passage. Nous avons fait aussi vite qu’on a pu.

– J’appelle Mamie Danièle et Isabelle et on peut commencer notre réunion, les informe Geneviève en activant l’appel vidéo de son ordinateur via Messenger.

– Je suis là et prête, répondit Danièle dès que son visage apparaît sur l’écran.

– En direct de Corée, présente ! réplique Isabelle

– Bon tous, voilà l’histoire ; Cécile, Michael, Nathalie et Lou se sont faits arrêter par la BRI. Leurs dernières activités sur le net semblent les incriminer dans un projet d’attentat

– Ils sont mal, ils sont mal. Faut qu’on les sorte de là.

– Je vous ai réunis pour ça. Il nous faut un plan sans accroc, confirme Geneviève.

– Ok, moi, je peux faire marcher mes contacts pour voir où ils sont retenus. Voir appeler Sacha pour confirmer ! propose Ophélie

– Il nous faudrait un plan des locaux pour les faire évader, renchérit Sylvie.

– Sur le dark web, il doit y avoir ça. Je contacte le petit Nikos, une bière et il nous fait ça, ajoute Eppy.

– J’ai ce qu’il faut en motards pour organiser la fuite, offre Fanny.

– Moi, j’ai ce qu’il faut en planque dans des communautés peu enclines à fraterniser avec les autorités ! Je faisais ça que vous n’étiez pas nés, clame Danièle.

– Avec ma palette graphique, je peux peut-être tenter des faux papiers ! s’enthousiasme Jean-Paul

– Sinon, les flingueuses,  je peux aussi juste interpeller mes contacts dans la presse pour alerter sur cette situation ridicule, les stoppe Isabelle. Je peux vous préparer un communiqué de presse à la virgule près.

-Oui, on s’emballe peut-être un peu vite. J’aurai bien envie d’un Mojito, pas vous ?! temporise également Maud.

-Oui, les collègues ne sont pas des abrutis. Ils vont vite se rendre compte. On parle tout de même de Cécile, de Michaël, de Lou  et de Nathalie. Tu gardes où ton rhum, Geneviève ?  acquiesce Ophélie.

– Oui au pire, ils auront de la matière pour créer. Rien de tel qu’un petit passage à la BRI dans la vie. Dans le tiroir de droite, Ophélie ! indique Geneviève.

-Vous avez de la chance,  j’ai pensé à amener des petits produits du Périgord ! salive Eppy.

-Je propose un toast ! A nos auteurs, et à notre graphiste sans qui nous ne serions pas là aujourd’hui en train de trinquer ! Santé et pleins de bébés littéraires !

******

– Tu es sure Nathalie que quelqu’un va venir nous aider ? Michaël, tu me prêtes ta chemise, j’ai froid ! S’il vous plait, j’avoue tout, je dénoncerai qui vous voulez ! Pour commencer, tout est de la faute de Jean-Marc ! S’il vous plait, je veux rentrer chez moi ! J’écrirai plus que des Tchoupi, je vous promets !

 

La Saint Valentin des flingueuses 2019


La Saint Valentin des flingueuses 2019

L’année 2018 fut riche en rencontres, et aventures polardeuses au Collectif Polar.  Les Flingueuses sont ravies de vous présenter leurs amoureux(ses) littéraires de l’année : auteur(e)s, flingueuses, livres, partenaires de crime, porte-flingue, polymorphes… Nous ne sommes pas sectaires dans nos amours au Collectif et vous, quels ont été en 2018 ou seront vos amoureux en 2019?

51530741_360864038089392_6197309870195081216_n

Je laisse la parole aux Flingueuses pour vous dévoiler leur Valetin(e) :

 


Ophélie : Elsa, ma Dark Swan de la littérature noire, un coup de foudre!

 

Elsa Roch et Ophélie

 

Marc : L’amour c’est aussi « Ça ».

 

(NDLR : Il fallait bien que chez les flingueuses il y ait un fan du Maître, stephen King)

Sacha : Alors voilà mon coup de coeur littéraire, de l’année mais pas que…

 

Sacha Erbel et sire Cédric Sire

 

Geneviève: Une des plus belles rencontres de l’année. Cela a d’accord été un coup de foudre pour son écriture de laquelle je suis ressortie en mode « Cabossé » Ensuite j’ai rencontré le jeune homme, il m’a tout de suite présentée à sa Mamie, centenaire, féministe et serial Killeuse. Vous pensez, je les ai tout de suite adoptés lui et sa Mamie Luger.

Ge et Benoit Philippon

So Fiou : Un valentin ? SAUF m’a emmenée au 7ème ciel.

 

Hervé Commère et Sofia

Aline :  Une Flingueuse, ça ne rigole pas ! Non, Flingueuse ce n’est pas une partie de rigolade !

Miss Aline et Ge son porte Flingue en goguette !

Sylvie : Mon coup de cœur littéraire de l’année !

 

Lou Vernet avec notre Sylvie K

Eppy Fanny : Avec le Flamboyant Nicolas Lebel, créateur d’une grenouille faisandée dont je suis fan.

 

Eppy Fanny et Nicolas Lebel

Isabelle : En 2018, Sandrine Collette m’a bluffée par sa plume sobre et percutante, par sa finesse et sa gentillesse. J’en suis toute éblouie !

 

Isabelle Bourdial notre légiste en chef interviewant Sandrine Collette lors du 1er Festival Polar’Osny

Danièle : Deux flingueuses en accord parfait pour feu de tout bord ! Le collectif … une merveilleuse occasion de rencontre.

Miss Aline et Mamie Danièle lors de leur première rencontre.

Jean-Paul : Deux bonnes têtes de vivant, deux loups, un pouce et trois têtes de mort…

Jean Paul et Jacques Saussey

 

Maud : Anniversaire et intronisation inoubliables entre flingueuses et une auteure flingueuse, légiste et Reine des gommettes.

de gauche à droite, Ge porte Flingue, Cécile Pellault, auteur et légiste, Maud intronisée Flingueuse le jour de son anniv. et Ophélie sa Jumelle

Nick : Je refuse de faire partie d’un club qui m’accepterait comme membre.

Nick Gardel notre Nervi avec Henri Loevenbruck, Ian Manook et Jean Luc Bizien, 3 auteurs de la ligue de l’imaginaire

Florence : Un coup de coeur pour un roman noir magnifique. Il y est aussi question d’amour, alors pour la Saint-Valentin, il me va bien.

Florence notre nouvelle flingueuse stagiaire a un coup de cœur pour Hervé Commère, elle aussi !

Isabelle : Coup de foudre littéraire 2019 ! Angoissant, troublant, intense, puissant. Entrée fracassante d’Antoine Renand’.

Isabelle Cerruti

La petite dernière des Flingueuses, Isabelle du coup nous présente un coup de cœur 2019.

Ge², le double maléfique  : Ni dieu ni maitre ! Quelques maîtresses… Et un Pouy.

Jean Bernard Pouy et Ge notre porte Flingue

Cécile : A fleur de cadavre ; mon aventure polyamoureuse exquise de 2018 !

Les légistes, Cécile Pellault, Isabelle Bourdial et Ge la porte Flingue et notre exquis macchabée

BONNE ST VALENTIN  de POLARDEUX(SES) A VOUS !!!

Le 2000e : le deux millième article ! Le jeu


Le 2000e

Je n’en reviens pas, alors que l’on s’apprête à fêter les 4 ans de Collectif Polar, voilà que se profile le 2000 articles.

Si au commencement on m’avait dit cela je n’y aurais jamais cru.

2000 articles publiés, des tas de livres présentés, une kyrielle d’auteurs rencontrés, mais aussi pas mal d’autres choses… une sacrée aventure, une drôle et passionnante aventure et tout cela avec vous !

2000e collectif polar

Le 2000e : le deux millième article !

 2000e article, ça se fête non ?

 Aussi j’organiserai bien un petit jeu concours, histoire

de fêter cela avec vous,

 et de vous faire gagner quelques bouquins.

Et pourquoi pas aussi notre Exquis Cadavres Exquis.

Alors mes polardeux prêts et prêtes à me suivre ?


 

Le 2000e : le deux millième article, le jeu concours

Pour ce concours 2000e j’ai demandé à mes flingueuses de vous poser quelques questions.

Voici celles que j’ai retenues pour ce jeu concours.

1) les questions sur le blog

Comment s’appellent les rubriques qui vous présente des passionnées du polar ?

Donner deux noms d’interview ?

2) les questions sur les Flingueuses

Combien y a-t- il de flingueuses ?

Combien y a-t-il de misters flingueuses ?

Citer les noms des légistes

Comment s’appellent les rencontres polars et autres salons qu’organisent les flingueuses

3)Questions subsidiaire :

Sur quel salon a-t-on pu rencontrer la plus grande concentration de flingueuses ?

Maintenant c’est à vous de jouer

Comme d’habitude afin de participer il faut  :
être abonné au blog
répondre au 8 questions si dessus
Envoyer vos réponses à collectif.polar@gmail.com avant le 26 mars au soir
Seules les meilleurs réponses pourront prétendre à remporter un lot sauf si le chef de meute en décide autrement.
En revanche tous les participants ayant répondu à l’ensemble des questions recevra un prix de consolation.

Les lots

Des badges du blog

 Des polars de toutes sortes dédicacés par leur auteurs.

Voici quelques exemples, mais il y en a pleins d’autres encore.

Julie livres gagnés

photos non contractuelle

Les trois premiers auront droit chacun à au moins…

3 polars et un badge.

Alors bonne change à vous tous zé toutes.

Et 100% des gagnants sont des participants

☺👍😱😛😃😍🙏🤞😁😂😉

Geneviève : Porte Flingue de Collectif Polar

 

 

 

 

Assigner à résidence 3, l’interview bracelet électonique de Sonja Delzongle


L’interview « bracelet électronique ». Vous connaissez maintenant.

Contrairement à la GAV qui est bien délimitée dans le temps, l’interview bracelet électronique est plus « libre ». Elle peut se dérouler sur plusieurs jours.

C’est une mesure d’aménagement de peine permettant de réaliser une interview de longue haleine sans obliger l’auteur à être incarcéré. Juste  » Assigné à résidence »

Nous avions au départ prévu une Garde à Vue avec notre auteure mais les obligations des unes et des autres à fait que celle-ci c’est transformée en assignation à résidence.

Le quatrième auteur ayant dû vivre son quotidien avec le bracelet électronique est…

Sonja Delzongle


SAMEDI 13h16

Aline : Bonjour @Sonja ; @Geneviève ; @Danièle et  @Eppy.

S’ouvre maintenant et ici notre bracelet électronique.

 Sonja : 

Aline : Pour rappel, nous n’avons pas besoin de se bloquer derrière nos écrans, nous n’avons pas de timing. Chacune allant quand elle peut sur cette MP.

Sonja et Geneviève :

Aline : Tout ce qui se dit ici sera forcément retranscrit.

Sonja et Geneviève  : 

Aline : Je laisse la parole à notre cheffe en la personne de  @Geneviève.

Sonja :

Eppy Fanny et Danièle : O

SAMEDI 18:10

Geneviève : @Sonja ne sera en résidence assignée qu’à partir de demain. Aussi je laisserai ici les premières questions. Dès que notre prévenue aura son bracelet électronique, elle viendra me répondre. Voilà pour la procédure.

Sonja, tu valides ?

Sonja : 

 Aline et Danièle : ok on valide aussi.

Eppy Fanny : Bien chef. Du coup… maintenant tu as le droit d’aller prendre l’apéro tranquille lol.

Geneviève  vous pouvez toutes allez prendre l’apéro et trinquer à ma santé et à celle de notre auteure

  Sonja : hahaha

DIMANCHE 06:31

Geneviève : Bonjour @Sonja, Bonjour les Flingueuses.

Sonja :

Geneviève : Ce matin débute une interview un peu spéciale. Pas tout à fait une GAV mais un peu plus qu’une simple assignation à résidence puisque nous allons être 4 à te passer à la question@Sonja Delzongle

Sonja  : 

Geneviève : Aussi j’ai insigne honneur de débuter celle-ci

Sonja : 

Aline : Bonjour @Sonja, bonjour Geneviève , Daniele, Eppy.

Geneviève : Bonjour @Aline

Aline : 

Geneviève : Alors pour démarrer en douceur cette interrogatoire, je vais, @Sonja, te demander quel est chez toi la place du livre et de la lecture. Voici donc une série de questions auxquelles tu devras répondre une à une.

Sonja : 

Geneviève : Mais avant cela j’aimerai que tu te présentes à nos lecteurs et lectrices. Je veux tout savoir, ta scolarité, ton parcours pro, ton âge, ta vie…?

 

DIMANCHE 09h26

Eppy Fanny : Bonjour à vous toutes, Bonjour Sonja

Aline et Sonja : 

Danièle : suis là les filles, bonjour  @Sonja !

Aline et Eppy : 

Sonja : Bonjour à toutes .
Merci pour vos questions actuelles et à venir auxquelles je prendrai bien sûr le temps de répondre avec plaisir.

@Geneviève , m’étant couchée un peu tard ou très tôt, selon (5h30),  je répondrai aux tiennes un peu plus avant dans la journée.
Merci

Eppy Fanny, Aline, Danièle : 

Geneviève :  Pas de soucis @Sonja , à toute à l’heure 😉@Sonja

DIMANCHE 23:11

Sonja : Réponse pour  @Geneviève.

Je me présente…

Après un bac littéraire philo langues, j’ai fait un DEUG LEA (Langues Étrangères Appliquées) et six ans de Beaux-arts à l’École Nationale de Dijon.
Ensuite quinze ans d’exposition de peintures avec des jobs à côté avant de faire six ans de journalisme PQR et mag, puis de me consacrer complètement à l’écriture.
Mon âge : 51
Ma vie : l’écriture de romans et plus précisément de thrillers.

Sonja : Bonnes nuit et belle éclipse de lune !

 

Eppy Fanny et Aline : 

 

LUNDI 05:34

Geneviève : Merci : @Sonja

Mais cette fois c’est moi qui dormais lorsque tu m’as répondu. Et oui hier j’était déjà debout à 4h du mat. Après 23h, ça devient compliqué pour moi.

Alors ce matin j’aimerai savoir qu’elle était la place du livre dans ta famille. ?

Petite étais tu entourée de bouquin ?

 

LUNDI  : 12:33

Sonja : Bonjour aux Flingueuses. Geneviève… Le livre tient une grande place dans le noyau familial. Si grande que chez mes parents il doit y avoir environ cinq mille livres… J’ai toujours été entourée de bouquins, étagères, piles, tas… Et la télévision n’est arrivée que pour les onze ans, je lisais, à la place.

Eppy Fanny : Bonjour @Sonja. Merci pour ta réponse aux questions de la patronne mais ce midi c’est moi qui t’interroge

Voici mes questions listées ci-après pour que tu puisse y répondre au mieux suivant ton planning :

1) Pourrais-tu nous parler de tes 2 premiers romans (ceux parus avant Dust), genèse, genre ?

2) Comment t’es venue l’idée du personnage complexe d’Hanah ? t’a t’il été inspiré par des proches, par toi ?

3) Et en dernier lieu, qui est donc cette Dana qui vit dans ton esprit ? quel est son univers et d’autres histoires de la veine de Sybéria sont-elles prévues ?

Je te laisse à toutes mes interrogations. Le travail m’appelle.

MARDI 20:58

Sonja : Bonsoir Eppy

1) Avant Dust il y a La Journée d’un sniper, le premier, sur fond de guerre des Balkans, un roman court de 50 pages, À Titre posthume, premier thriller dont l’intrigue se déroule dans le milieu (impitoyable) de l’édition et le Hameau des Purs dans lequel je confirme mon goût et mon choix pour ce genre.
Donc genèse en quelque sorte, oui.

2) L’idée d’Hanah m’est apparue dans une sorte de vision provoquée par une musique d’un album dé Buddha Bar.
Une héroïne qui ne m’a pas été inspirée par des proches du tout. Il y a forcément un peu de moi mais pas pour l’essentiel. En fait, je crois que ce personnage était prémonitoire et que je viens de la rencontrer.

Eppy Fanny :  et consernant Dana Skoll

Sonja : 3) Dana Skoll est un pseudo à l’occasion d’une commande d’éditeur. Elle ne vit pas vraiment en moi et pour le moment n’a aucun autre projet que Syberia.

Belle soirée à toutes

Eppy Fanny : Merci Bonne soirée à toi

Aline : Merci et bonne soirée Sonja .

Sonja : 

MERCREDI 05:44

Geneviève : @Sonja tu nous parlais des nombreux livres qui t’entouraient, Pourrais-tu me dire si tu as été tenté de piocher dans la bibliothèque familliale ?

Sonja : 

Geneviève : As tu des auteurs phares ?

 

MERCERDI 14:27

Sonja : Bonjour @Geneviève

Bonjour aux tatas Flingueuses
Bien sûr j’ai été tentée de picorer dans les livres de mes parents, de mon père surtout, qui était professeur agrégé de philo à l’IUFM, des ouvrages de psychologie, philo, mais aussi des romans de Kundera, Moravia, Yourcenar, quelques Agatha Christie, San Antonio pour le fun.
Ma mère m’a fait découvrir les grands classiques russes, Tchékov, Tourguéniev, Dostoïevski, Gogol, également Dickens, Twain, Hemingway, Poe, Carver et des auteurs serbes comme le prix Nobel Ivo Andrić, Milos Tchernianski, Stepanović.

Geneviève : Et quels ont été les bouquins fondateurs pour toi ?

Sonja : Justement tous ces bouquins que je cite, dont les écrivains anglo-saxons pour leur vision de la société américaine ou anglaise et leur efficacité, la littérature française du 19e avec Balzac, Zola, Maupassant, Chateaubriand, Sand.

Geneviève : Quelles types de bouquins affectionnes-tu ?

Sonja : Mes goûts en littérature sont comme en musique, très éclectiques, mais j’avoue que j’ai attrapé le virus du thriller… Sinon j’aime l’aventure et le romanesque.

Geneviève : Et enfin plus globalement que t’a apporté la lecture ?

Sonja : La lecture m’a apporté évasion, émotion, bonheur, réflexion, ouverture et inspiration. Tous les ingrédients de l’écriture. Et de la vie.

Merci encore à vous toutes pour votre intérêt et vos questions. Je retire le bracelet et vous envoie plein de bises.

Danièle : Attention, pas tout de suite …

Sonja : D’accord pour les dernières questions aujourd’hui mais après j’arrête Je n’ai plus le temps, me préparant à partir sur le salon de la mairie du 7 à Paris.

Ah oui et aujourd’hui je ne peux répondre que jusqu’à 15h15 

Danièle et Geneviève : 

Danièle : Ça fait beaucoup de références dans la tête tout ça Sonja, alors au niveau de l’inspiration, de l’envie de passer à l’écriture, qu’est-ce qui arrive en premier … la situation, l’histoire, le message ?

Sonja : Rien n’arrive en premier à part l’inspiration. Tout vient en même temps, indissociable.

Danièle : Quand tu commences à raconter … tu connais la fin de ton histoire ou a-t-elle sa propre vie ?

Sonja : Pour tous mes romans oui, sauf pour le Hameau des Purs et Dust.
Ce qui n’empêche pas les personnages d’avoir leur propre vie ou leur vie propre. Enfin…presque 

Danièle : Pour Boréal par exemple … est-ce que le message écolo était préexistant à l’intrigue ?

Sonja : D’une certaine façon oui. Puisque faisant partie de ma vision de la planète.

Danièle : Est-ce qu’en plus du « divertissement » pour toi l’auteur a un devoir de mémoire, de conscience ?

Sonja : Complètement. De conscience en tout cas. Le reste en découle.

Danièle : Donc les personnages se trouvent au service de l’histoire …

Sonja : D’une certaine façon mais l’inverse est également vrai.

Danièle : Un exemple ?

Sonja : Le personnage d’Hanah Baxter dans la trilogie Dust, Quand la neige danse et Récidive. L’histoire est à son service aussi pour mieux la faire découvrir au lecteur dans toute sa dimension. Ses réactions dans certaines situations, sa personnalité qui se révèle au fil de l’intrigue.

Danièle : C’est l’avantage d’un héro récurrent ! C’est aussi les limites , même si tu peux la faire souffrir le lecteur sait qu’elle s’en sortira en fin de compte.

Sonja : Ah non, pas forcément…

Beaucoup de lecteurs ont douté de son sort dans Récidive.

Danièle : Tu irais jusqu’à la tuer ?

L’auteur s’attache comme le lecteur …

Ta vision pour la planète est bien sombre, tes prochains romans en parleront-ils à nouveau ?

Sonja : Peut-être…j’ai déjà essayé…

Elle est réaliste je crois, mais toujours avec une note d’espoir. Mon prochain roman en parle, oui, sur le thème de l’eau, la folie et la guerre. Désolée mais je dois y aller. Merci pour cet échange. Bel après-midi et attention aux glissades !

Danièle et Aline :

Danièle : Merci Sonja au fait moi c’est Danièle … la doyenne ! A bientôt

Sonja : 

Sonja : Merci @Danièle ! Au plaisir !

Danièle :  On se retrouve quand ?

MER 16:21

Sonja : @Danièle@Aline dans ses instructions m’a dit que ça s’étalait sur 3 jours, 5 grand maximum.
Je suis soumise à l’interrogatoire depuis dimanche, on est mercredi. J’ai donc rempli ma mission de trois jours

Je n’ai que peu de temps et également d’autres ITW et un roman à écrire☺

Pour d’autres questions, je profiterai d’un salon pour y répondre de vive voix avec plaisir

Belle semaine à toutes.

Aline : Merci Sonja pour le temps que vous nous avez consacré. Au plaisir de vous croiser sur un salon prochainement.

Sonja : 

Geneviève : Bon salon parisien@Sonja. Et comme le dis @Aline merci pour cet assignation à résidence. Je te retire ton bracelet électronique que tu puisses voyager tranquille.

Sonja : 

MER 20:08

Eppy Fanny : Pour ma part je te dis à samedi.

Sonja : 

Geneviève : allez laissons Sonja rejoindre la Capitale pour le salon Lire c’est libre où elle retrouveras Eppy et aussi quelques autres flingueuses.

Et je voulais aussi remercier les flingueuses Eppy, Danièle et aussi Aline qui a mis en place cette interview

Salon de Nemours le retour de Maud


Salon de Nemours le retour de Maud

 

 

Salon de Nemours  samedi 12 Janvier 2019

Aux environs de 10H00 je récupère Estelle et nous voici parties pour ce premier salon de l’Année !!!

Comme les dédicaces ne commençant qu’à 14h30 ce samedi…

La première partie du salon se déroule en off  au restaurant

NDLR : Pas de resto auteurs- flingueuses sans mojito !

où se sont retrouvées auteurs, lecteurs et autres blogueurs,

le tout organisé par Annie des Plumes Noires !!!!

Chapeau et mille mercis !!! Un très chouette moment.

Après cette parenthèse enchantée il a fallu se rendre au salon.

NDLR : 4 flingueuses et un mini flingue dans un espace réduit, ça promet

Le trajet restaurant- salon je le ferai en compagnie de Marc, Jean Paul, Ophélie et Gabriele

Les Choses sérieuses et drôles aussi peuvent commencer !!!!

Je vais faire un petit tour afin de récolter quelques Gribouilles sur notre cadavre exquis, A Fleur de Cadavre,

 

Je remercie Marc Schaub, Sylvie Kowalski, Aurélie Ptr, Nicolas Duplessier, Sandrine Destombes, Mark Zellweger, Michael Fenris, Sacha Erbel, Nick Gardel.

Malheureusement je n’ai pas pu faire signer tous les contributeurs.

Mais je continuerai à rendre mon exemplaire unique.

J’ai continué les signatures avec le recueil RockFictons de Carole Epinette

et je remercie, Jean Luc Bizien, Sonja Delzongle, d’avoir accepté d’y apposer un petit mot.

J’ai rencontré pour la première fois, Vincent Hauvy et son Tricycle Rouge.

Un plaisir de revoir Ian Manook accompagné de Françoise, pour la gribouille d’Heimaey.

Ravie de recroiser Henri Loevenbruck (Gallica et Les Cathédrales du Vide)

 

et Ghislain Gilberti (Sa Majesté des ombres).

Voilà des livres que j’avais dans ma bibliothèque, ils sont maintenant dédicacés, il ne me reste plus qu’à les lire.

 

Les choses sérieuses vont bientôt commercer, hein vous attendez mes achats, craquages…

Tenant à conserver mon défi «  Pas d’achat de livre d’un auteur dont je n’ai pas déjà lu tous ceux que j’ai déjà» intact. Ne croyez pas que je n’ai rien pu acheter !!!

Pas de malheur, je suis repartie avec Le Manufacturier de Mattias Köping,

 Sinestra d’Armelle Carbonel,

Sybéria de Dana Skoll :  Sonja Delzongle sous pseudos,

Flics et Frères d’Armes et Devoir de Mémoire de Yann Eric Dupuis.

Mon dernier achat était à la base le seul prévu, sur les recommandations d’Eppy Fanny : Derniers Jours à Alep de Guillaume Ramezi qui a reçu Le Coquelicot Noir.

Mes petit  achats

Bien sûre il y a eu des fous rires, des retrouvailles très sympathiques….

des rencontres curieuses

voici les Daltons de Nemours par exemple (on espère y retrouver Lucky Luke l’année prochaine),

NDLR : Marc Sylvain Masse, Sébastien Lepetit, Didier Fossey, Christophe Dubourg et Eric Dupuis

une  curieuse rencontre

NDLR : Geronimo Stilton, la souris journaliste de l’Echo des Rongeurs

Très heureuse de rencontrer Nelly Burglin Razik « pour de vrai ».

Et je terminerai, juste par c’était Génialll !!!

Prochain rendez-vous le 26 Janvier à Paris !!

Petit bilan 2018


Petit bilan 2018

Coucou mes polardeux,

Avant de commencer ce court bilan, je tenais à vous remercier.

Et oui sans vous pas de blog.

Qu’est ce qu’un blogueur sans ses lecteurs. Je devrais même dire qu’est ce qu’une blogueuse sans ses Lectrices ?  Surement pas grands choses. Mais grâce à vous ce blog est très suivi et de plus en plus suivi. Vous savez que vous êtes formidable.

Evolution 2018

Cela fait presque 1an et demi que l’aventure Flingueuses a démarré. 15 mois que le blog a changer son régime de croisière. Aussi forcément la fréquentation aussi. Si au début de la team Flingueuses nous étions 4-5 chroniqueuses aujourd’hui nous sommes 18.

 4 fois plus nombreuses. Alors j’essaie de satisfaire tout le monde.pour chacun(e)s puissent s’exprimer sur le blog. Cette diversité de points de vue, je le sais, vous plait chers lecteurs. Vous pouvez plus facilement vous identifier dans les retours de l’un ou l’autre d’entre nous. C’est ce qui fait la force et le dynamisme du collectif.

Bon ok vous voulez quelques autres chiffres.

Alors je vous en donne un et un seul

En 2018, 756 articles ont été publié sur Collectif Polar, essentiellement des chroniques de lecture mais pas que.

 756 articles cette année c’est plus de 260 de plus que l’an dernier

Au-delà des chiffres, même s’ils sont importants car c’est grâce à eux et à notre visibilité que les ME et les auteurs nous font confiance et que vous lecteurs vous nous suivez, je voudrais parler contenu !

 Et là je voulais remercier mes flingueuses pour leur inventivité, j’adore,  elles ont tout plein d’idées. Elles font tout pour les mettre en œuvre.

Cette diversité d’articles et de propositions fait aussi parti de l’identité du blog. Cette diversité c’est son ADN, nous sommes je pense assez unique sur la blogosphère. Nos différentes formes de chroniques ( double chronique, chronique duo ou à plusieurs voix, simple avis..) nos diverses façons de faire des ITW, les jeux concours, les tags,  les retours de salons et de rencontres, les mise en avant de la team mais aussi de nos lecteurs. Une proportion nouveautés, livres plus anciens bien dosée… Tout cela participe à une plus grande visibilité du blog. Ils y en a pour tout le monde. Il y a toujours des nouveautés sur le blog.

J’espère , cher lecteurs zé chères lectrices que vous y trouvez votre compte dans tout cela. Car perso j’adore ce melting-pot.

Sur ce blog ce que vous suivez le plus ce sont nos retours de lectures. Mais, si j’en crois les chiffres, vous aimez aussi nos retours de salons et les ITW d’auteurs surtout si l’auteur a le vent en poupe et ce qui me fait vraiment plaisir c’est aussi que vous aimez participer à notre blog. Il y a d’ailleurs longtemps que je ne vous ais pas interrogés. Je vais remédier à ça en 2019.

Les nouveautés 2018 :

1. La Garde à Vue

En janvier 2018 nous avons organisé notre première GAV.
Depuis on essaie d’en faire une par mois !
Elles sont vraiment chronophages et demande une grosse préparation.

2. Les chroniques duos

Même si déjà initialisées par Oph. C’est vraiment ces derniers mois que ces chroniques à plusieurs voix ont explosé.
Normal, nous recevons souvent le même SP à lire. Aussi la chronique duo ou trio est très utile pour donner plusieurs avis. Et elles changent de nos chroniques de lecture habituelle.

3. De nouveau format d’ITW

Sous l’impulsion d’Aline nous avons de nouvelle formes de papote d’auteur. Pour autant vous pouvez toujours retrouvez une ITW solo de vos auteurs préférés. Certains de ces nouveaux format d’interview verront le jour cette année seulement.

– l’ITV simple :

• échange de mail ou direct avec l’auteur
• une flingueuse / un auteur

 

  – huis clos :

• Échange sur Messenger (sur une durée d’ 1 semaine maximum)
• Échange sur un polar/thriller français (francophone) d’un auteur tiers
• Deux flingueuses / un auteur

 

 – Assigné à résidence, interview bracelet électronique:

• Un auteur n’a pas de temps pour une GAV – mêmes thèmes abordés
• Échange sur Messenger (sur une durée d’une semaine maximum)
• Deux flingueuses / Un auteur

 

 – GAV :

• Échange sur Messenger sur 2 jours consécutifs
• Au total 4 auditions d’environ 1 h à 1 h 30 chacune
• 4 flingueuses + le double maléfique de Geneviève / un auteur

 

4. Et si on leur donnait la parole

Le blog relaie les interviews que Nick fait des personnages de polar de ces petits camarades auteurs.
A raison d’une par semaine, la première saison devrait nous mener jusqu’à début septembre.

 

5. L’Exquis cadavre exquis.

Alors ce cadavre exquis a été une sacrée aventure. D’avril à décembre, il nous a accompagnées de long mois. C’est sans doute Isabelle et Cécile qui vous en parleraient le mieux. Nos légistes ont été mises à rude épreuve au quotidien. Mais avoir les bouquins dans les mains quel plaisir et là je remercie Nick, sans lui sans doute n’aurait-il pas eu de publication.
Il y aura une suite à ce cadavre exquis mais en 2020 pas avant ! Besoin de se remettre.

Les projets pour 2019

Je suis certaine que, quelques-unes de mes Flingueuses en tous cas, ont de nouveaux projets qu’elle ne m’ont pas encore soumis.
Ce que je peux vous annoncer déjà c’est qu’il y aura une nouvelle rubrique mensuelle

« Le jour fantastique »

Oui « Le jour fantastique »
C’est Maud qui m’a soufflé l’idée. Aussi le 28 de chaque mois, sauf si impossibilité totale, nous parlerons de SFFF sur Collectif Polar.
Maud s’est engagée à lire un livre de sciences fiction, de fantasy ou un roman fantastique par mois et de proposer sa chronique à nos lecteurs. Aussi si cela vous tente vous pourrez vous aussi faire un chronique SFFF qui trouvera sa place aussi le 28 du mois. Et ça débute en janvier. Il y a déjà 2 articles.

 

« Avis d’expert, le retour »

Pour l’instant rien de défini, mais Cathie a émis le souhait de reprendre une nouvelle saison de ses avis. Reste à définir quand ?

 

 Nouvelles formes d’ITW

– Si je te parlais de mon prochain roman :

• Conversation sur Messenger (sur une durée de 2/3 jours maxi)
• un auteur parle de sa prochaine publication
• Une flingueuse / un auteur

 – livre marquant :

Échange par mail ou en direct Messenger avec l’auteur
Un auteur parle de son auteur favori ou du livre qui l’a marqué
Une flingueuse / un auteur.

 

« Nouveau : concours de nouvelles »

Il nous reste à définir avec mes légistes, Isabelle et Cécile, le thème et le nombre de mots de notre premiers concours de nouvelle. Ce concours lanceront les festivité de nos 4 ans.

Il y aura peut-être même si vous êtes sages, une seconde épreuve d’écriture. Si, si c’est possible, tout cela prend vraiment forme et je vous en reparle sans doute demain.  Alors affûtez dés à présent vos plumes

 

Les chroniques du Kawa

 » Le prix du premier roman »
Des lectrices de mon Kawa viendront nous parler de premiers romans dans le cadres du prix du premier romans des lecteurs des bibliothèques de la ville de Paris.

 

Et peut-être aussi, y aura t-il un jour décalé.

Nous devrions, sous une forme ou une autre parler plus d’autres genres de fiction ou encore vous présenter des livres documentaires Plus de littérature blanche., plus de BD On vous présentera peut-être même des films, des séries. Enfin tout cela est encore flou dans mon esprit. Tout cela reste à définir. Et peut-être que ce ne sera qu’en 2020…

 

L’avenir du Collectif

Nous sommes à ce jour 18 à participer à l’aventure Collectif Polar, 18 plus quelques lecteurs.
Nous sommes nombreux dans cette belle équipe, chacun a un rôle différent à jouer. Comme c’est déjà le cas. Mais pour régir ce collectif il faut quelques règles communes

Aussi en 2019
Une charte est en préparation.

Je pense faire un appel à candidature pour de nouveaux chroniqueurs voire même de nouvelles flingueuses
Cette charte me permettra d’intégrer les nouveaux membres sur un même règlement.
Il y a quelques personnes qui ont pour moi le potentiel d’être flingueuse. Aussi un jour elles débarqueront dans l’équipe. Normalement ce n’est pas pour tout de suite.

Il y a eu quelques remous en 2018 au sein du collectif. J’ai dû me séparer d’une flingueuse.  J’aimerai d’abord, après cette affaire affligeante et attristante où Clémence a mis le Collectif à mal, le discréditant et discréditant certaines de ses flingueuses, que les choses s’apaisent.

Aussi après ce douloureux épisode, je souhaite qu’entre flingueuses nous interagissons à nouveau avec bienveillance et sans jugement comme nous l’avons toujours fait.

Aujourd’hui après le mal qui nous a été fait, les esprits se sont calmés, on a enfin retrouvé notre esprit de meute. Unies, soudées et solidaires. 

Une page se tourne, une nouvelle année commence avec mes flingueuses motivées, débordantes d’idées et d’entrain pour vous faire vivre une véritable année polardesque et bien plus encore.

Nous avons de nombreuses idées, des trucs de dingues qui nous titillent depuis longtemps, des choses que l’on aimerait mettre en place et que je vous exposerai cette année. Bref nous avons encore de nombreuses aventures à vivre avec vous et de nombreuses autres à vous faire vivre.

Voilà ça c’est mes vœux 2019 pour Collectif Polar.

Alors…
Êtes-vous prêtes chères flingueuses à prendre ces nouveaux engagements  ?

Êtes-vous prêt(e)s chers lecteurs et chères lectrices à nous suivre encore plus nombreux et encore plus loin ?

Et puisque le mois de janvier n’est pas encore achevé, j’en profite pour vous renouveler tous mes vœux de bonheur et de santé pour 2019

Belle année à vous tous

Ge porte flingue de collectif polar

Les flingueuses à l’honneur, épisode 2


Les flingueuses à l’honneur, épisode 2

Il y a quelques jours je posais une question cruciale à mes Flingueuses.

Les filles définissez-moi ce qu’est une flingueuses ?

Aussi pour bien finir l’année, je vous faisais part de leur réponse dans un épisode 1 hier soir.

Et donc pour bien démarrer 2019, ce soir voici la suite de leur définition.

 

Les flingueuses à l’honneur, épisode 2

Retrouvez Les flingueuses à l’honneur, épisode 1 ICI

Cécile  Une flingueuse c’est quelqu’un qui ne sait pas dire non à Geneviève et se retrouve embarquer dans de drôles d’aventures 😁

Geneviève Ah enfin quelqu’une de lucide ! Merci Cécile

Cathie: carrément!!!

Geneviève : Hahaha

Cathie : Une flingueuse c’est une lectrice qui lit et chronique plus vite que son ombre…Enfin, elle essaie, tout ça dans la bonne humeur et la détente…sauf quand la chef flingueuse nous met la pression pour des posts et des réponses qui traînent…😜😉😀

Ge  : Dites moi Cathie, vous ai-je déjà mis la pression une seule fois pour des chroniques ? Non jamais même quand les choses n’arrive pas !

Bon ok pour vous faire participer au discussion du collectif de façon plus franche j’avoue. Pour venir nous rendre visite comme aujourd’hui j’avoue aussi ! Pour te faire intégrer la team, que tu sois plus souvent parmi nous là  Cathie,  oui je suis chiante, mais ça c’est mon esprit de meute.😜😉😀

Cathie  Ah!!! comme quoi je dis pas que des conneries…Mais j’avoue que tu as bien raison, car je suis un peu récalcitrante…désolées, je ne peux toujours pas liker, mais le coeur y est …😀😀😀

Geneviève : Oui c’est vrai, j’aime l’esprit d’équipe chez mes flingueuses, que veux-tu je suis comme cela, on ne me refera plus !

Danièle  :  Ce n’est pas parce que l’espèce n’est pas en voie de disparition qu’il faut malmener la flingueuse. Une flingueuse est addicte au noir et au rouge mais pas que… Elle aime partager ses émotions littéraires avec respect et bienveillance, confronter ses approches, découvrir, explorer, expérimenter, avec humour et une bonne dose d’autodérision. Généralement, ses sujets d’observation ne lui en veulent pas et même en redemande.

Mondes en mots

D'autres mondes à découvrir

lebruitdebruxelles.wordpress.com/

le bruit de bruxelles : culture & lifestyle à Bruxelles

A FLEUR DE MOTS

Citations & proverbes (blog récent)

La petite rédactrice

Tutorat - Rédaction - Correction

Christlbouquine

Un blog pour lire et partager...

Bhutadarma

Nothing is impossible (at least that does not violate the laws of physics). When you can..violate the laws of physics!

Tranches de livres

Livres en bref

Site Title

“Love recognizes no barriers. It jumps hurdles, leaps fences, penetrates walls to arrive at its destination full of hope.” — Maya Angelou

Mes lectures

Commentaires très subjectifs sur mes lectures

True Blood addict

Chroniques Littéraires

Laure en Livre

Ma bulle livresque

21h20

ouvrez la porte...

Le Grimoire d'Alex

Les lectures d'Alexandra

Faith In Words

Dans la magie des mots se trouve un univers infini

Mathilde Lovelybook

L'amour c'est donné a quelqu'un le pouvoir de te détruire en espérant qu'il ne le fera pas...

Dans mon sac de bibliothèque

Des lectures, des lectures et encore des lectures

Serial ReadeuZ

Chroniques littéraires

La Lectrice Compulsive

Une lectrice qui vit sous sa pile à lire

livres d'un jour

Lire c'est bien, partager c'est mieux !

Bib'Bazar

Les coups de coeur des bibliothécaires de Rennes Métropole

Mots et Cris par K. Carville

Lisez, rêvez, frissonnez, vivez !

Jupiter Phaeton

Autrice (un peu) tarée

lilitherature.com

Tout est littérature

La vérité est ailleurs

Le chaos du monde ne naît pas de l'âme des peuples, des races ou des religions, mais de l'insatiable appétit des puissants. Les humbles veillent!

Agnès Karinthi

Auteure et lectrice

jadorelalecture.com

Mon grand plaisir ? Bouquiner en dégustant un bon mug de thé.

Mysterium Incognita

Où l'on se penche sur des mystères paranormaux et des récits étranges…

Lectures évasion

Lire c'est vivre les rêves des autres

La Fille En Rouge

Passeuse de Culture.

Julie lit au lit

Art de lire & Alphabétisation

livres-addict

Lire cest voyager, voyager cest lire

Marie a tout prix happy !

Astuces, découvertes, chroniques littéraires sur le développement personnel

Demain je lis

Lectures dernier cri

La parenthèse de Céline

Les livres, forces de la nature capables de contrer tous les obstacles...

Polar et Compagnie

François Lauzon explore le monde du polar

Les romans de Laure

Mon journal d'écriture, mes inspirations

CHASSEUSE DE BONNES NOUVELLES

Voir la vie du côté positif

Les Lectures de Choux

ce sont les lectures de tous !

Quand Ophé Lit

Les lectures éclectiques d'une passionnée et de son fils

La page qui marque

Parce qu'on ne sort jamais complètement indemne d'un livre

Quoi lire ?

Blog d'un amateur de lecture papier et numérique

%d blogueurs aiment cette page :