Résultat concours : Morgan Audic,, De bonnes raisons de mourir.


Il y a quelques jours,

en partenariat avec Les Éditions Albin Michel,

le collectif Polar, Chronique de nuit vous propose de gagner 3 exemplaires

du dernier roman de Morgan Audic,

De bonnes raisons de mourir.

Pour remporter ce livre nous vous demandions

«pourquoi vous auriez envie de (re)découvrir cet auteur très prometteur ! »

 

Voici quelques réponses de nos lecteurs et lectrices : 

 

Réponse 1 : 

Bonjour,
Suite au concours organisé sur votre blog afin de gagner De bonnes raisons de mourir de Morgan Audic, je participe en répondant à la question :

« Dites-nous pourquoi vous auriez envie de (re)découvrir cet auteur très prometteur ! »

J’ai envie de le découvrir car j’en entends beaucoup de bien. Parce que l’intrigue a l’air excellente, et parce que l’auteur est breton, tout comme moi ^^
Mais aussi parce que je m’intéresse beaucoup aux événements marquants de notre monde, et ceux de Tchernobyl et de Prypiat sont clairement deux des plus importants du siècle dernier.
Voilà, ce sont ici les raisons principales ! Après, j’aime frémir, réfléchir, et être scotché sur mon canapé lors d’une lecture, et je pense que ce roman peut faire les trois à la fois ^^
Merci pour ce concours !

Réponse 2 :

Bonjour Geneviève 

J’ai très envie de découvrir cet auteur car j’adore les surprises. Découvrir un nouvel auteur, c’est un peu comme écolo et une terre inconnue : on ne sait pas à quoi s’attendre mais on espère une bonne surprise. On ne connait pas encore son style et on n’a donc pas d’à priori. Il arrive que ces découvertes soient décevantes mais souvent ce sont de véritables pépites. Alors oui, j’ai très envie de découvrir Morgan Audic
Voilà mon petit texte pour le concours
Bonne soirée

Réponse 3 :

Je participe avec plaisir
 En fait, je ne connais pas cet auteur mais après avoir vu la BO dévoilée par les Editions Albin Michel, ma curiosité a été plus que titillée.

Réponse 4

Bonjour, je tente ma chance avec plaisir 🙂 

J’aimerais découvrir ce roman car son contexte est singulier… les thrillers autour de Tchernobyl ne courent pas les rues. Cerise sur le gâteau : l’auteur est de St Malo et j’aime bcp St Malo 

 

Pour gagner il fallait Être abonné au blog et à sa newsletter. Et m’envoyer le mail ou le nom de votre blog avec lequel vous vous êtes abonné.

Voici les trois chanceux lauréat,

Chanceux parce que ce livre est un sacré coup de cœur pour moi et nombre de lecteurs.

D’ailleurs voici mon avis sur De bonnes raisons de mourir.

 

 

Un cadavre atrocement mutilé
suspendu à la façade d’un bâtiment.
Une ancienne ville soviétique envoûtante et terrifiante.
Deux enquêteurs, aux motivations divergentes,
face à un tueur fou qui signe ses crimes
d’une hirondelle empaillée.
Et l’ombre d’un double meurtre perpétré en 1986, la nuit où la centrale de Tchernobyl a explosé…

Morgan Audic signe un thriller époustouflant dans une Ukraine disloquée où se mêlent conflits armés, effondrement économique et revendications écologiques.

 

 

 Mais revenant à nos moutons

Alors les gagnants sont :

Ludovic

Karine 

Charlie Yannick

Bravo à vous trois, envoyez moi votre adresse postale à collectif.polar@gmail.com

Profitez-en pour m’envoyer sur  le mail ou le nom de ton blog avec lequel vous  vous êtes abonné à https://collectifpolar.com

 

Une fois tout ceci enregistré, les  éditions Albin Michel vous ferons parvenir votre exemplaire de

De bonnes raisons de mourir de Morgan Audic.

 

A très vite et félicitation vous allez vous régaler

 

De bonnes raisons de mourir de Morgan Audic


Le livre : De bonnes raisons de mourir de Morgan Audic. Paru le 2 mai 2019 aux Editions Albien Michel dans la collection Thrillers. 21€90 ; (420 p.) ; 23 x 16 cm

4e de couv :

De bonnes raisons de mourir

Un cadavre atrocement mutilé suspendu à la façade d’un bâtiment.

Une ancienne ville soviétique envoûtante et terrifiante.

Deux enquêteurs, aux motivations divergentes, face à un tueur fou qui signe ses crimes d’une hirondelle empaillée.

Et l’ombre d’un double meurtre perpétré en 1986, la nuit où la centrale de Tchernobyl a explosé…

Morgan Audic signe un thriller époustouflant dans une Ukraine disloquée où se mêlent conflits armés, effondrement économique et revendications écologiques.

 

L’auteur : Morgan Audic est né à Saint-Malo le 30 janvier 1980 et a grandi à Cancale. Il vit depuis plus de dix ans à Rennes, où il enseigne l’histoire et la géographie en lycée.
Il est l’auteur de « Trop de morts au pays des merveilles« , un thriller publié en 2016.

 

 

 

 

Extrait :
Grincements métalliques, respirations sifflantes.
Il s’éveilla dans une pénombre inquiétante, traversée de flashs vert et bleu chaque fois qu’il clignait les paupières. L’air était lourd, saturé d’une puanteur âcre de corps mal lavés mêlée à des d’odeurs d’antiseptique et d’alcool fort.
Où je suis ?
Ses yeux s’habituèrent à la faible luminosité de la pièce et il aperçut une rangée de lits plaqués contre le mur en face de lui. Ils étaient occupés par des êtres informes et gémissants qui remuaient lentement leurs membres comme des scarabées à demi écrasés agitent leurs pattes avant de s’éteindre.
Bouge !
Une pulsion au fond de son crâne lui criait de fuir. Il essaya de se redresser, mais ses poignets et ses chevilles refusèrent de se décoller du matelas. Avec horreur, il réalisa qu’ils étaient attachés au cadre du lit par des sangles. Il tira de toutes ses forces pour arracher ses liens, mais l’effort lui fit tourner la tête au point qu’il crut s’évanouir. Désorienté, le corps baigné d’une sueur froide et grasse, il tenta de se rappeler comment il était arrivé ici.

 

Le post-it de Ge

De bonnes raisons de mourir – Morgan Audic

Un cadavre mutilé est découvert à Pripiat, ville près de Tchernobyl. Le commandant Melnyk, policier ukrainien animé par le sens du devoir, est chargé d’enquêter tandis qu’Alexandre Rybalko, policier russe a été engagé par le père de la victime pour retrouver l’assassin et le tuer. Leurs investigations se croisent et les conduisent sur la trace d’un double homicide commis la nuit du 26 avril 1986.

J’ai adoré ce bouquin, j’avais déjà beaucoup aimé le premier roman de Morgan Audic Trop de morts au pays des merveilles, qui avait été un de mes coup de coeur 2016.
Mais là quel coup de maître, Morgan Audic nous offre un roman policier parfait. A la fois roman noir, roman d’espionnage, cold case est un formidable thriller. De bonnes raisons de mourir, est la révélation de ce premier semestre 2019.

Je vous le disais, tout y est.
L’intensité de l’intrigue, le charisme des personnages, la véracité des thèmes exploités.
C’est parfait et parfaitement dosé. C’est formidablement maîtrisé. L’écologie, géopolitique, les enjeux économiques rien ne manque. Sans oublier cette guerre larvée au cœur de notre bonne vieille Europe.
Bien mieux qu’un bon documentaire sur ses sujets, ce titres se lit avec un tel plaisir, une telle intensité qu’on ne peut le lâcher
L’écriture et le style de notre auteur en font un magnifique thriller qu’on lit d’une traite malgré ces 420 pages.

C’est très cinématographie, ça s’imprime sur votre rétine et ça reste gravé dans votre cerveau.
Un putain de bouquin, un page turner certes mais qui restera longtemps dans nos esprits.

Surtout ne passez pas à coté.

Vous ne le regrettez pas, foi de porte flingue.

Attention, Concours Morgan Audic, mon coup de coeur du moment.


Concours Morgan Audicaudic-collectif-polar-concours

En partenariat avec Les Éditions Albin Michel,

le collectif Polar, Chronique de nuit vous propose de gagner 3 exemplaires

du dernier roman de Morgan Audic,

De bonnes raisons de mourir.

 

Pour cela il vous faudra :

  • Être abonné au blog et à sa newsletter.  ( m’envoyer le mail ou le nom de votre blog avec lequel vous vous êtes abonné)

  • Habiter en France métropolitaine, Suisse ou Belgique.

  • Mentionner quelqu’un de leur entourage qui aime aussi les thrillers. Soit en commentaire ci-dessous, soit en le taguant sous cette article posté sur la page facebook du Collectif Polar

  • Taguer les pages facebook des éditions Albin Michel et du Collectif Polar

  • Répondre à notre question avant le 10 mai en envoyant vos réponses à collectif.polar@gmail.com

La question justement :

« Dites-nous pourquoi vous auriez envie de (re)découvrir cet auteur très prometteur ! »

 

De bonnes raisons de mourir Morgan AudicUn cadavre atrocement mutilé
suspendu à la façade d’un bâtiment.
Une ancienne ville soviétique envoûtante et terrifiante.
Deux enquêteurs, aux motivations divergentes,
face à un tueur fou qui signe ses crimes
d’une hirondelle empaillée.
Et l’ombre d’un double meurtre perpétré en 1986, la nuit où la centrale de Tchernobyl a explosé…

Morgan Audic signe un thriller époustouflant dans une Ukraine disloquée où se mêlent conflits armés, effondrement économique et revendications écologiques.

 

A vos claviers

Vous ne le regrettez pas

Ce second roman de Morgan Audic est un mon énorme coup de cœur du moment.

Et promis je vous reparle bientôt de ce livre, De bonnes raisons de mourir.

concours morgan

Trop de morts au pays des merveilles de Morgan Audic


chouchous-du-week-end
maLe livre : Trop de morts au pays des merveilles de Morgan Audic. Paru le 6 avril 2016 au Rouergue dans la collection Rouergue Noir. .  22€ ; (357 p.) ; 21 x 15 cm

4e de couv : 

Depuis trois ans Alice, la femme de Christian Andersen, avocat au barreau de Paris, a disparu. Et depuis trois ans, les gens qui l’entourent se posent la même question : Andersen a-t-il tué sa femme ? Andersen rendu amnésique par un grave accident quelques jours après qu’Alice a disparu et qui cherche en vain à retrouver la mémoire. Andersen qui reçoit des SMS énigmatiques, en forme de questions cryptées. Andersen, le mari inconsolable qui emploie un détective pour retrouver sa femme, si belle, si blonde, si étrangement semblable aux victimes du désormais célèbre Marionnettiste, le tueur aux rituels macabres que la brigade criminelle traque en vain depuis des mois et qui tue, justement, à nouveau. De quoi remettre en selle l’ex-lieutenant Diane Kellerman, révoquée pour violence et prête à péter de nouveau les plombs.

 

maaL’auteur : Morgan Audic est né à Saint-Malo le 30 janvier 1980 et a grandi à Cancale. Il vit depuis plus de dix ans à Rennes, où il enseigne l’histoire et la géographie en lycée. Trop de morts au pays des merveilles est son premier roman.
Extrait :
Dehors, la ville se réveillait doucement. Une odeur de poudre et de gaz lacrymogènes flottait encore dans l’air. Pendant la nuit, des brigades de police avaient fait une descente dans les cités de Curial et d’Archereau. Les jeunes du quartier les avaient accueillis en tirant de gros feux d’artifice au mortier. L’affrontement avait duré plus d’une heure.
Souffle régulier, respiration fluide. Prélude, fugue, cantate et sonate : Diane dépassa les tours des Orgues de Flandre en accélérant légèrement sa cadence entre chacune des caries de béton quarantenaires. Le terrain vague au pied des tours était désert. Les dealers n’avaient pas encore commencé leur journée. Ils arriveraient plus tard, après l’ouverture de la Poste, que gardait un vigile maître-chien depuis trois semaines. Dans la librairie tout à côté, on vendait étonnamment plus de balances pèse-lettres que dans n’importe quelle autre de Paris.
Rue Petit, changement d’ambiance. Hammams, synagogues, épiceries casher. On était dans la petite Jérusalem parisienne. Des juifs Loubavitch, longues barbes et Borsalino noirs vissés sur la tête, déambulaient comme des corbeaux soucieux près du complexe Beth Haya Mouchka. Quelques enjambées de plus et le quartier changea de nouveau. Des supérettes africaines apparurent. Épices, mafé, tandoori et pita fraîches s’invitèrent au menu des restaurants. Elle croisa deux Pakistanaises en sari sortant d’un Monoprix. Leurs parfums corsés l’accompagnèrent pendant quelques foulées.

Petits résumé et avis :

C’est en parlant avec mon ami Yvan ( du blog Emotions )que ce livre m’est revenu en mémoire. Et oui il fait parti de la sélection des six titres en lice pour le Prix des Lecteurs Quais du Polar / 20 Minutes 2017. Je me suis rappelée l’avoir eu entre les mains au mois d’avril dernier durant un comité de lecture polar des bibliothèque de la ville de Paris.

Et oui, ce Trop de morts au pays des merveilles de Morgan Audic est un premier roman. Mais en ce début avril, tout comme en mars d’ailleurs, je croulais sous des tonnes de parution. Entre le salon du livre et quais du polar, cette période de l’année est un peu pour les éditeur de romans policiers une nouvelle rentrée littéraire.

Alors voilà, ayant eu un première bonne impression de ce titre lors de cette réunion du Comité de lecture et après ma discutions avec sire Yvan, j’ai repris ce livre. Et croyez-moi j’ai drôlement bien fait

Trois ans plus tôt, la femme de Christian Andersen a disparu tandis que lui était rendu amnésique par un grave accident quelques jours plus tard. Depuis, tous s’interrogent sur sa possible culpabilité, Andersen compris. C’est alors qu’il commence à recevoir d’étranges messages.

Dans un premier roman où les indices prennent la forme de charades, Morgan Audic tisse un jeu de faux-semblants, de trompe-l’oeil et de chausse-trappes.

D’ailleurs, les personnages du conte de Lewis Carrol prennent vie dans ce roman aussi fascinant qu’un conte pour enfants diaboliques. Les références à Alice au pays des merveilles sont nombreuses tout au long de notre lecture. Et l’univers onirique et délirant de ce conte sont pour beaucoup dans la construction de cette intrigue mené avec brio par notre auteur. Une intrigue magistrale qui m’a totalement bluffée, surprise, enthousiasmé et qui ne sera élucidée qu’à la tout fin du roman. C’est somptueusement amené, j’en suis encore bouleversée.

Et puis au delà de l’intrigue, ce roman recèle une réelle profondeur. C’est une tragédie qui se déroule sous nos yeux. Une dramaturgie noire et oppressante.

Et que dire des personnages !

Bien sur il y a Christian Andersen, victime ou bourreau que tout accuse. Mais il y a aussi Diane Kellerman, femme forte et fragile à la fois, totalement imprévisible qui dans une folle course à la vérité. Et puis il y a l’ombre de ce Marionnettiste qui la hante. Ce tueur en série insaisissable et qui lui aussi à tout du coupable idéal.

L’auteur nous entraîne dans ces enquêtes menés simultanément par un avocat, Christian, une ex-flic borderline, Diane mais aussi par la brigade criminelle où chacun va croire détenir la vérité ou du moins sa propre vérité.

Avec ces enquêtes, Morgan Audic nous bouscule et nous manipule, il nous sert un roman d’une originalité peu commune et nous transporte au delà des apparence telle Alice dans son royaume peuplé d’illusions.

Attention coup de coeur pour ce nouvel auteur à découvrir sans plus tarder. Tic Tac, Tic Tac, Tic Tac…